Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 08:54

C’est dans une ambiance festive et de joie que ce sont déroulées les cérémonies marquant le 80e anniversaire de Maman  NANA Rosaline et un culte d’action de grâce.

NANA Rosaline épouse MBOUNGA Hans dit Tagni Carton  entourées  de ses fils et petits fils, arrière petits fils, l’heureuse élue  du jour n’a pas caché sa satisfaction de se voir honoré  jusqu’à ce niveau.

Où fidèles, groupes de chorales, familles, amis et connaissance sont venus nombreux témoigner de leur amitié à la famille NANA Rosaline mère de NANA MBOUNGA Flaubert l’héritier et de SOUP WANDJI  DG  LIPAL  qui  ont mis les petits plats dans les grands pour porter haut le flambeau de cette cérémonie dont l’importance n’est plus à démontrer ; et c’est la paroisse du Grand Temple qui a servi de cadre à cet événement.

Le texte Biblique tiré pour la circonstance était le Psaume 116. Le principal célébrant du jour le Révérend Pasteur TCHOUATEU Legrand  déclare selon la Bible : « que Dieu n’abandonne pas ses serviteurs ». Il aime ses enfants, c’est lui qui dirige les pas de maman NANA Rosaline.

Elle marchera devant l’Eternel sur la terre des vivants, car l’Eternel est le défenseur des veuves, le gardien des orphelins. Le chef de cette famille et héritier  NANA MBOUNGA Flaubert a mis la barre haute pour recevoir des milliers d’invités venus de part et d’autres. Ils sont rentrés satisfait. Aucune fausse note n’a été observée.

Nous tirons un coup de chapeau à cette famille qui a fait montre d’une  discipline exemplaire.

RICHARD MBOMA

Partager cet article
Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 18:19
C’était le 09 février dernier, en présence des autorités et de plus de 146 élèves et 20 enseignants que s’est tenue cette importante cérémonie. L’histoire racontée par les participants laisse entendre un investissement de plus de 57 millions avec la contribution des élites. Pour mieux comprendre, nous avons écouté l’allocution du donateur principal, le Dr KOLLO Basile, le vendredi 09 février 2018… «Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Manjo ; Honorable Député à l’Assemblée Nationale ; Monsieur le Maire de la Commune de Manjo ; Monsieur le Directeur du CES Bilingue de Moumekeng ; Monsieur le Président de l’Association des Parents d’Elèves ; Chers Invités ;

C’est un réel plaisir pour moi en ce jour de prendre la parole dans l’enceinte de cet établissement et vous remercier pour vos présences et d’accomplir un devoir, celui de rétrocéder, en mon nom propre et au nom de tous ceux qui ont cru en ce projet d’établissement, les salles de classe et autres facilités mises à disposition dans l’optique de la formation de la jeunesse de notre arrondissement.

En 1994, après son décret de création, avec des amis sur Douala, nous avons mis sur pied un noyau dur, réuni la somme de 19 millions de nos francs pour construire les deux premières salles de classe. En plus, j’ai pris sur moi de payer 5 enseignants à la somme de 40 000 FCFA par mois pour faciliter la conduite des nos enfants de la première promotion au BEPC et au GCE O Level et cela pendant 5  ans. Comme vous pouvez l’imaginer, grâce a mon effort individuel, j’ai contribué a ajouté une salle de classe tous les ans.

Pendant l’année-scolaire 1996-1997, j’ai pris conscience de la difficulté des enseignants des écoles normales et des universités en hébergement et pour résoudre la question de l’absentéisme récurent, a pourvu l’établissement de 13 chambres avec lit et matelas, y compris un réfectoire.

Mais les efforts de la poursuite de la construction de ces bâtiments ont été freinés par des batailles fratricides entre les élites du Canton. Ce qui explique le coup d’arrêt observé en 2003. De 2003 au 02 décembre 2017, mon implication s’est concentrée uniquement sur le software, c'est-à-dire en appui à l’Association des Parents d’Elèves dans la distribution des prix aux meilleurs élèves. Soit une dépense moyenne d’environ un million par an.

Lors de ma tournée de prise de contact de Monsieur FOMO MONDO Fabrice, nouveau Sous-préfet de l’Arrondissement de Manjo et les encouragements de Mme KOLLO Gisèle, nous avons solennellement pris l’engagement d’achever le projet d’établissement et sur cet élan, j’ai pris contact avec l’honorable EPOUBE Lydienne qui s’est montrée favorable, en reconnaissance de ce que Mouamenam a fait pour sa carrière politique.

Les travaux récents comprenaient principalement le dallage, la menuiserie, la réfection de la toiture endommagée, la peinture pour un coût global de 4 millions et demi. L’honorable EPOUBE Lydienne a injecté un appui conséquent de 1 400 000 FCFA, l’honorable SIME Pierre, son colistier a apporté une double benne de sable et une somme de 110 000 FCFA pour l’achat de 20 sacs de ciments et les frais de transport de Manjo au site. Nous saisissons cette occasion pour les en remercier solennellement et publiquement. Je n’oublierai pas la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun qui nous appui régulièrement lors des distributions de prix aux élèves par la sonorisation et la distribution des rafraichissements.

A la première phase dite de reprise en main, nous tenons une fois de plus à remercier tous ceux et celles qui de près ou de loin nous ont accompagné, même par leur prière pour l’avancement de ce projet, particulièrement Monsieur le Sous–préfet de l’arrondissement de Manjo et qui est venu personnellement pour cette cérémonie de rétrocession.

Il faut relever pour la postérité que C’est encore Mme EPOUBE Lydienne qui en 1994 comme présidente de l’AFEM avait donné 50 table-bancs à cet établissement et je lui passe la parole pour nous dire elle-même ce qu’elle apporte de plus à ses enfants…

L’honorable EPOUBE Lydienne et moi-même  vous montrons la voix sur ce que notre Champion, le Président Paul Biya attend que nous fassions à la base. Nous le faisons si bien et comme qui dit « politik na Njangui », nous attendons le vous, le moment venu, le retour de l’ascenseur pour continuer à vous apporter d’avantages…

Mesdames, Messieurs, chers parents et élèves du CES Bilingue de Moumekeng, je vous encourage à faire bon usage de ces infrastructures et ajoute que le meilleur est à venir.

Je vous remercie pour votre aimable attention...

Dr KOLLO Basile». Prenant la parole, l’Honorable EPOUBE MINONO Lydienne a présenté son apport supplémentaire de 30 tables-bancs, des machettes, des pulvérisateurs et une enveloppe de 150 000 FCFA remis au Directeur pour encourager les enseignants. Pas loin de ce CES qui aspire à être un Lycée Bilingue agricole dès la prochaine rentrée scolaire, se trouve un centre de santé équipé.

Contact Rédaction : +237 663956404 / 699451920/ 678894092

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 10:18

 La 4ème édition du festival international du moyen métrage du Cameroun ou "Festival Komane" qui se tiendra du 01 au 03 février 2018 à Dschang, est une initiative de l'Association de Jeunes Acteurs du Cinéma Camerounais (AJACC), et ayant comme membres des étudiants, élèves et mécènes.

L'AJACC est une association créé en 1994,  et est la première association de jeunes au Cameroun spécialisée dans la création et la réalisation d’œuvres cinématographiques; et par conséquent la promotrice du festival KOMANE.
   Cette association s'est fixée des objectifs dont les plus importants restent:
- la contribution au développement de la ville de Dschang en faisant d'elle une grande destination cinématographique,  touristique et culturelle en Afrique Centrale, à travers la valorisation de ses sites touristiques et culturels dans les différentes productions cinématographiques.
- détecter dans la ville de Dschang et ses environs,  des jeunes talentueux dans l'art cinématographique,  et les former à devenir de grands acteurs capables de porter haut l'image du pays et de l'Afrique à l'international.

  Le festival Komane est donc une aubaine pour ces jeunes, car étant un festival de cinéma qui se veut essentiellement éducatif et culturel. Celui-ci étant à sa 4e édition, se tiendra du 01 au 03 février 2018 à l'Alliance Franco Camerounaise de Dschang. Le festival Komane est un festival qui ne portera que sur des films d'une durée comprise entre 12 et 52minutes, et mettra en exergue les faiseurs de films talentueux en récompensant les meilleurs acteurs et actrices,  mais aussi les hommes de l'ombre (meilleur son, meilleure image, meilleur montage, meilleur cadrage, meilleur scénario) pour ne citer que ceux-là. Il pourra également contribuer à l'émergence de l'industrie cinématographique camerounaise en incitant les faiseurs de films camerounais à améliorer la qualité technique et artistique de leurs réalisations.
Komane est ouvert à tous (lèves, étudiants,  chômeurs, travailleurs,  les associations de jeunes,  les autorités administratives,  la diaspora camerounaise), bref à tous les amateurs, amoureux et professionnels du cinéma et de l'audiovisuel.
Le festival se déroulera tel que suit:
  a) la cérémonie d'ouverture : à l'Alliance Franco-Camerounaise de Dschang dès 16heures, suivi de la projection des films d'ouverture de la 4e édition du festival Komane

  b) les projections :  des films en compétition et qui se tiendront durant les trois jours.
c) les conférences :
Celle tenue par le MINAC avec comme sous-thème "cinéma, formation et emploi".
Et celle de lancement tenue par le Comité d'Organisation du festival Komane, et avec pour thème: "Cinéma, support pédagogique par excellence pour la valorisation de notre patrimoine culturel".

Les intervenants sont :
  *Dr Armand Nghemkap,  de l'hôpital de Soisson en France;
  *Martial Kouamo Nkengne, réalisateur de films et délégué général de KOMANE;
  *"Selavie New way", de son vrai nom Marie Madeleine Mbounou Demanou, artiste comédienne-humoriste-cinéaste, qui sera également l'invitée surprise pour le public;
  * Césaire Moute, journaliste, modérateur.

   d) une campagne de sensibilisation : sur les gestes de premiers secours tant sur un plateau de tournage, que dans la vie courante. Se tiendra au lycée technique de Fotomena le 02 février 2018.
   e) visite touristique guidée : des différents sites touristiques du département de la Menoua.

  f) Les awards : cérémonie de récompense des meilleurs films inscrits en compétition et projetés durant le festival. Elle se tiendra le samedi 03 février 2018 à l'Alliance Franco-Camerounaise de Dschang.
Cérémonie qui mettra également fin au Festival.

Madola Marie-Claire/Stagiaire : +237 696 234 411

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 15:40

Le problème de l'exécution des projets au cours de l'exercice 2017,  a fait l'objet le 21 décembre d'un cadre de concertation du Comité d'élaboration de suivi participatif de l'investissement public pour le Moungo. Les Travaux qui se sont déroulés dans la salle de conférence de la préfecture étaient présidés par Mr Non Salomon,  vice-président du Comité, et sous l'autorité de Mr Ongondo Ndobo Gilbert,  1er adjoint préfectoral.

L'ordre du jour présenté par Mr Nsoa Cédric, Délégué du Minepat portait sur les chantiers réceptionnés,  inachevés ou abandonnés en cours d'exercice budgétaire. Le problème de financement de ces projets est l'une des raisons de défaillance  de la plupart des entreprises en charge des marchés. C'est ce constat désolant qui a donné lieu à une telle concertation,  où prenaient part sous-préfet,  maires et autorités traditionnelles du Moungo,  qui,  chacun en sa qualité jouent un rôle dans l'élaboration et l'exécution des dits projets ; question de passer au revers  l'ensemble des projets du département et de relever toutes les entraves dans la phase d'exécution de ces derniers.
    Après débats,  des résolutions ont été prises et quelques solutions ont été  envisagées afin d'améliorer le taux d'exécution du BIP dans le Moungo. Cette rencontre a permis de tirer des leçons quant à la mauvaise exécution du budget attirer l'attention sur la bonne maturation des projets à exécuter en 2018 ,  tout ceci dans le respect des délais des lettres de commande tel que souhaité par le préfet, si nous voulons atteindre les objectifs fixés par le MINEPAT ;c'est à dire lancer tous les marchés d'ici janvier 2018.
    Pour terminer, il va s'en dire que 57% au moins du taux d'exécution du BIP a été réalisé.

A suivre.........................

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 15:30

La rencontre au sommet du 28 décembre 2017 au dans l'arrondissement de Nkongsamba3eme visait à renforcer les capacités du public sur la maîtrise des procédures d'immatriculation, de déclarations, de reversement des cotisations, de perception des prestations sociales et du contentieux y relatif.

Contenu et chronogramme du séminaire.
Les différents intervenants :
1-Module: Introduction générale et nivellement des attentes par Mr Ngalle Mouelle Nestor, Chef de Centre Cnps de Nkongsamba ;
2-Recouvrement des cotisations sociales par Mr Nna Ngbwa Freddy, Chef Service Recouvrement ;
3-Liquidations des droits à prestations par Mr Nke Ngono, Chef service bureau total ;
4-Délivrance d'actes et copies d'actes de naissance par Mr N'SILÉ Simon Aggée, Chef de section État Civil, Secrétaire d'État civil Assermenté en service à la Commune de Nkongsamba 3ème ;
5-Contentieux de sécurité sociale par Mme Simo Jeanne, Chef service contentieux.

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 663956404 / 699451920

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 14:44

Le Budget de la Commune de Mbanga pour l'exercice 2018 est de 564 932 200 FCFA contre 553 949 000 FCFA en 2017, soit une légère hausse de 10 983 200 FCFA en valeur absolue et 1,94% en valeur relative, a annoncé le Maire LEMBE MBAPPE.

Cette légère hausse de recettes s'explique par l'espoir que l'exécutif porte en faisant démarrer l'exploitation de la carrière de sable sur le fleuve Moungo à Ndoh Beach étant donné que le financement pour la création et l'exploitation de cette carrière est déjà disponible au FEICOM.

Ce budget est structuré de la manière suivante :

- recettes de fonctionnement de 462 676 145 FCFA;

- recettes d'investissement de 102 256 054 FCA.

L'exécutif compte également sur les apports du FEICOM et du PNDP.

Les dépenses liées au personnel s'élèvent à 118 635 762, soit 21% du Budget, les dépenses de fonctionnement se chiffrent à 220 323 558 FCFA, soit 39% et les dépenses d'investissement à 225 972 880 FCFA, soit 40%.

En résumé, 2 volets constituent les dépenses à savoir, le fonctionnement évalué à 338 959 320 FCFA  et l(investissement à 225 972 880 FCFA

Le détails du Plan d'Investissement est le suivant :

- Equipements et supestructures à 30 000 000 FCFA;

- Voirie communale de 27 000 000 FCFA;

- Gestion des ordures ménagères à 10 000 000 FCFA,

- Equipements marchands à 66 000 000 FCFA

- Patrimoine foncier à 5 000 000 FCFA;

- Eclairage public et électrification à 12 000 000 FCFA;

- Bâtiments Communaux à 18 000 000 FCFA;

- Matériels et Mobiliers à 31 472 880 FCFA;

- Approvisionnement en eau potable à 14 500 000 FCFA;

- Urbanisme et aménagement à 12 000 000 FCFA.

Contact Rédaction Scores2000: +237 663956404/699451920

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:39

Le Projet de Budget 2018 de la Commune de Manjo est équilibré en recettes et en dépenses  la somme de 498 288 278 (quatre cent quatre vingt dix huit millions deux cent quatre vingt huit mille deux cent soixante dix huit mille) francs. Par Rapport à l'exercice précédent, on note une diminution de la somme de 48 000 971 (quarante huit millions neuf cent soixante douze mille) francs CFA en valeur absolue, soit 08,78% en valeur relative.

Cette diminution s'explique par non prise en compte du BIP et de la DGD qui reste encore inconnus, a expliqué le Maire, Sa Majesté Ebako Charles. Ce Budget qui s'inscrit en droite ligne dans la vision du Document Stratégique pour la Croissance et l'Emploi (DSCE) et surtout qu'il doit s'arrimer aux principes du Budget Programme fera de Manjo une ville émergente. Mr NKAN JOUSSE, le Secrétaire Général assurait le role de modérateur...

A- Les RECETTES : Elles sont formées des recettes de fonctionnement et des recettes d'investissement et d'équipement :

1- Le Recettes de fonctionnement

Elles s'élèvent à 434 057 750 (Quatre cent trente quatre millions cinquante sept mille sept cent cinquante) francs en valeur absolue et de 87;11% en valeur relative :

- Des recettes de fonctionnement courant de 38 250 000FCFA;

- Des centimes additionnels communaux de 135 000 000 FCFA;

- De la Taxe de Développement local de 5 000 000 FCFA;

- Des produits des taxes communales de 29 200 000 FCFA;

- Des produits de l'exploitation du domaine et des services de 18 550 000 FCFA;

- Des ristournes et redevances consenties par l"Etat de 150 000 FCFA;

- Des produits financiers de 3 000 000 FCFA;

-Des subventions reçues de 27 000 000 FCFA;

- Des transferts reçus de 171 507 750 FCFA;

Des autres produits et profits divers de 3 800 000 FCFA.

2- Les Recettes d'investissement et d'Equipement

Elles s'élèvent à 64 230 528 (soixante quatre millions deux cent trente mille cinq cent vingt huit) francs CFA en valeur absolue, soit 12,89% en valeur relative et seront issues de :

- Des fonds de dotation recus de 16 000 000 FCFA;

- Des emprunts à LMT de 25 000 000 FCFA;

- Des Remboursements et autres créances à LMT de 500 000 Fcfa;

- Des subventions d'équipement et d'investissement recus de 22 730 528 FCFA.

Selon les explications du Secrétaire Général, Mr KAN JOUSE, le recouvrement effectif de toutes ces recettes sera fonction de la stratégie opérationnelle de qualité que mettra en œuvre l'exécutif Communal.

B- LES DÉPENSES : comme les recettes, elles se divisent en dépenses de fonctionnement et d'investissement et d'équipement :

1- Les dépenses de fonctionnement.

Elles sont estimées à 297 925 993 (deux cent quatre vingt dix sept millions neuf cent vingt cinq mille neuf cent quatre vingt treize) francs en valeur absolue et 59,79% en valeur relative, elles serviront pour :

- Les biens et services consommés de 83 750 000 FCFA;

- Les transports consommés de 5 750 000 FCFA;

- Les autres services de 66 409 000 FCFA;

- Les frais du personnel de 74 741 000 francs;

- Les Impôts et taxes de 1 650 025 FCFA,

- Les subventions versées de 8 583 000 FCFA

- Les Transferts versés de 1 700 000 FCFA;

- Les autres charges et pertes diverses de 58 425 000 FCFA.

2- Les dépenses d'investissement et d'équipement

Evaluées à 200 362 285 (deux cent millions trois cent soixante deux mille deux cent quatre vingt cinq) francs. en valeur absolue , soit 40,21 % en valeur relative, elles serviront à la mise en œuvre des projets du Plan investissement Annuel (PIA), mais également pour :

- Les remboursements des dettes à LMT de 20 100 000 FCFA;

- Le remboursement résultant des engagements à LMT de 8 500 000 FCFA;

- Les immobilisations incorporelles et dépenses payables par annuité de 10 000 000 FCFA;

- L'acquisition des terrains de 6 000 000 FCFa;

- Autres immobilisations corporelles de 74 662 285 FCFA;

- Les agencements et aménagements de 30 500 000 FCFA;

- Les matériels et mobiliers de 60 600 000 FCFA.

La réalisation de ce budget nécessite la mobilisation de tous les acteurs et l'appui des autorités. Pour ce faire, les actions mises en œuvre au cours de l'exercice 2015 doivent s'accentuer et même s'intensifier. Il s'agit de : la lutte contre l'incivisme fiscal à travers les descentes consécutives pour le recouvrement des taxes communales; la maturation des projets; l'accentuation de la coopération décentralisée à travers la recherche des partenariats et des financements; la mise en œuvre progressive d'un plan de communication communal; l'appropriation des ressources transférées à travers les programmes étatiques, la mise en œuvre rigoureuse des projets d'investissement prioritaires et de dotation générale d'investissement.

Lors des débats, les groupes constitués de Akolla Ecka Rigobert et dames paysannes se sont étandues sur les projets sociaux, à la veille des échéances électorales

Contact Rédaction de www.Scores2000.info : +237 656845367/678894092-email :sylvaintimamo@gmail.com

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:35

Pour le président de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés, de nombreux camerounais sont coincés entre les sécessionnistes anglophones et les forces de l’ordre.

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL) recommande un dialogue pour une décentralisation effective, dans le but de mettre fin à la crise socio-politique qui sévit encore dans les Régions anglophones. Elle a présenté au grand public ses rapports de l’exercice 2016 le 29 décembre 2017. Parmi lesdits rapports, il y a celui qui porte sur l’état des droits de l’homme au Cameroun.

Le quotidien Le Jour édition du 3 janvier 2018 qui a aussi suivi cette présentation, rapporte que le Dr Chemuta Divine Banda président de la CNDHL affirme que «de milliers de camerounais sont coincés entre les sécessionnistes et les forces de l’ordre». Il indique que ces derniers souffrent de «la perte de leurs biens et des vies». Aussi la CNDHL se dit préoccupée au vu de la recrudescence de la violence dans les Régions anglophones. C’est ce qui justifie l’appel de son président pour la tenue d’un dialogue sociopolitique qui tiendra compte de la décentralisation à la base.

De façon générale la CNDHL laisse entendre que le Cameroun a connu des violations diverses, en ce qui concerne les droits de l’homme. Ce qui veut dire que ces violations ne s’enregistrent pas uniquement dans le cadre de la crise anglophone. «Dans sa classification, les violations des droits de l’homme restent dominées par la difficulté des camerounais à accéder à la terre, les arrestations arbitraires, la torture, et l’absence de meilleures conditions de travail», rapporte Le Jour.

Toutefois elle note que plusieurs arrestations et détentions arbitraires sont nées de la crise anglophone. Et ces arrestations et détentions constituent des violations de droit à la vie et à l’intégrité physique et morale.

https://actucameroun.com

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:18

14 EME EDITION DES JOURNEES CULTURELLES DES FILS ET FILLES NATIFS DU CARREFOUR LE ROI (Fils et filles natifs du carrefour le Roi)

  • Mr le Préfet du Département du Moungo,
  • Mr le sous-préfet de l’arrondissement de NKONGSAMBA II,
  • Mr le maire de la commune d’arrondissement de NKONGSAMBA II
  • Autorités traditionnelles, religieuses et responsables des associations communautaires locales,
  • Autorités publiques en vos rangs et grades respectifs

Qu’il me soit permis de saluer votre forte mobilisation qui est un signe manifeste de votre engagement à nous accompagner dans nos initiatives de mobilisation des jeunes et de développement de notre localité.

Autorités administratives et traditionnelles, votre présence ici en ce jour témoigne de votre volonté d’encadrer et suivre cette jeunesse locale qui veut faire du développement de sa localité le socle de son action pour une réelle contribution au développement de cette ville et partant, de notre Nation.

Autorités publiques locales, le fait d’être parmi nous en ce jour témoigne bien de l’atmosphère de convivialité et de bonne collaboration qui règne entre vous et nous. Nous voulons davantage faire de cette bonne collaboration un pilier pour notre contribution à notre sécurité et notre développement.

Parents, ainés et frères. Nous saisissons cette occasion pour vous exprimer notre reconnaissance pour tous les efforts consentis par vos petites activités agricoles et commerciales pour produire cette jeunesse du carrefour LEROY prête à prendre la relève pour vous honorer et développer cette localité.

Jeunes du carrefour LE ROI, symboles du dynamisme que nous voulons promouvoir au sein de notre association locale DYNAMIQUE JEUNE. J honore en vous l’esprit de travail, l’esprit d’équipe et l’esprit de sérieux avec lesquels vous avez toujours pu gérer vos petites activités économiques, vos familles et les problèmes de notre localité.

La décentralisation devient progressivement une réalité dans notre pays et le principe de base de la réussite de cette décentralisation est l’appropriation du développement à la base. Il s’agit pour nous, dans ce contexte de décentralisation, de définir et gérer par nous-même nos problèmes. Le développement de cette localité passe donc nécessairement par la résolution de nos problèmes de développement par nous-même.

Nous avons identifié, pour cette année, deux grands problèmes au niveau de notre localité et avons, en réponse et en démonstration de notre capacité en tant que jeunes, porté deux  projets au niveau de notre association DYNAMIQUE JEUNE.

Le premier problème a été celui du faible accès de notre population à l’eau potable. En réponse à cette crise qui a miné notre localité durant plusieurs années, nous avons engagé la réhabilitation de deux  points d’eau potable, respectivement au carrefour BANSOA, au village EHALMOA et au village EDJOGMOA. Il s’agit là d’un investissement réalisé pour le long terme. La contribution des utilisateurs est requise pour l’entretien et le suivi de ces points d’eau potable.

Le deuxième problème identifié est celui du faible niveau d’éclairage de nos rues. Comme régulièrement, nous avons renforcé l’éclairage public par l’achat et l’installation des dispositifs d’éclairage sur toutes nos rues.

De manière ponctuelle, nous avons mené en cette fin d’année quelques activités qui ont marqué les esprits. L’investissement humain, la marche sportive et le match de FOOTBALL témoignent de notre capacité à nous mobiliser pour ce qui nous est utile.

Je tiens à remercier du fond du cœur mes coéquipiers du Bureau, qui n’ont ménagé aucun effort pour m’aider dans l’exercice de ma fonction durant cette année.

Je remercie tous les membres statutaires de cette association pour leur participation à la gestion et au développement de cette localité par leurs contributions humaines volontaires.

Je remercie les ainés et élites de cette localité qui ont toujours su apporter leur haute contribution à la réussite de cet évènement. Il s’agit particulièrement de SAMEN PATRICE, MARTIN JULIO, DG CAPOGCO, DG SOCAMIT, DG TANK OIL, ET LE COMMANDANT DU PEULETON ROUTIER DE BAFOUSSAM  je transmets les hauts remerciements à la boulangerie PARTHENON pour sa contribution à la réussite de cet évènement.

Frères et amis jeunes du carrefour LEROI. Notre pays traverse une période des plus difficiles de son histoire. Attaqué de l’extérieur par la nébuleuse BOKO HARAM et nos compatriotes anglophones sont également attaqués , nous nous battons pour retrouver et maintenir la stabilité sociale et la paix. Dans ce contexte, chacun de nous doit apporter sa contribution à la construction de cette paix. La jeunesse du carrefour LEROY s’est particulièrement démarquée en s’engageant formellement il y a deux ans à œuvrer pour maintenir cette paix sur son territoire.

Nous engageons, pour cette nouvelle année, un tournant sensible de votre histoire. Les échéances électorales et les grands évènements attendus nous interpellent au sens de notre responsabilité publique et civile. Restons sages, calmes et raisonnables.

Merci pour toutes nos réussites. Pardonnons-nous pour toutes nos faiblesses et portons davantage notre développement pour une année 2018 plus joyeuse, plus fructueuse et plus stable pour que nous puissions nous engager au mieux pour le développement de cette localité et de cette ville.

Merci et mes vœux les meilleurs pour cette année 2018 à toutes et à tous.

Contact Rédaction : +237 663956404/699451920

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 10:06
 

Ingénieur d'études et développement (H/F) en CDI à 92500

Resumé : recrute un Ingénieur d'études et développement (H/F) en CDI à 92500 (Rueil malmaison ). Le profil idéal ? Formation BAC +4/5 et expérience de 1 - 2 ans. Salaire : 35000 - 40000 EurosDescription de l'offre :Après une formation de 40...
Lire la suite de l'annonce et postuler »

Responsable Acquisition & Search Marketing (H/F) en CDI à Paris

Resumé : recrute un Responsable Acquisition & Search Marketing (H/F) en CDI à Paris (75011). Le profil idéal ? Formation BAC +4/5 et expérience de 2 - 5 ans. Salaire : Selon profilDescription de l'offre :Rattaché(e) au Directeur du Digital Mar...
Lire la suite de l'annonce et postuler »
Autres annonces pouvant vous intéresser :
Lead Développeur Symfony (H/F) en CDI à Paris
Inbound Marketing & Content Specialist, CDI, Paris, MinuteBuzz (H/F)
Chargé de communication interne (H/F) en CDI à La Défence
UX Designer confirmé (H/F) en CDI à Nanterre
Social Media Manager - Secteur Jeux Vidéos (H/F) en CDI à Montpellier
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens