Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 14:44

Le Budget de la Commune de Mbanga pour l'exercice 2018 est de 564 932 200 FCFA contre 553 949 000 FCFA en 2017, soit une légère hausse de 10 983 200 FCFA en valeur absolue et 1,94% en valeur relative, a annoncé le Maire LEMBE MBAPPE.

Cette légère hausse de recettes s'explique par l'espoir que l'exécutif porte en faisant démarrer l'exploitation de la carrière de sable sur le fleuve Moungo à Ndoh Beach étant donné que le financement pour la création et l'exploitation de cette carrière est déjà disponible au FEICOM.

Ce budget est structuré de la manière suivante :

- recettes de fonctionnement de 462 676 145 FCFA;

- recettes d'investissement de 102 256 054 FCA.

L'exécutif compte également sur les apports du FEICOM et du PNDP.

Les dépenses liées au personnel s'élèvent à 118 635 762, soit 21% du Budget, les dépenses de fonctionnement se chiffrent à 220 323 558 FCFA, soit 39% et les dépenses d'investissement à 225 972 880 FCFA, soit 40%.

En résumé, 2 volets constituent les dépenses à savoir, le fonctionnement évalué à 338 959 320 FCFA  et l(investissement à 225 972 880 FCFA

Le détails du Plan d'Investissement est le suivant :

- Equipements et supestructures à 30 000 000 FCFA;

- Voirie communale de 27 000 000 FCFA;

- Gestion des ordures ménagères à 10 000 000 FCFA,

- Equipements marchands à 66 000 000 FCFA

- Patrimoine foncier à 5 000 000 FCFA;

- Eclairage public et électrification à 12 000 000 FCFA;

- Bâtiments Communaux à 18 000 000 FCFA;

- Matériels et Mobiliers à 31 472 880 FCFA;

- Approvisionnement en eau potable à 14 500 000 FCFA;

- Urbanisme et aménagement à 12 000 000 FCFA.

Contact Rédaction Scores2000: +237 663956404/699451920

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:39

Le Projet de Budget 2018 de la Commune de Manjo est équilibré en recettes et en dépenses  la somme de 498 288 278 (quatre cent quatre vingt dix huit millions deux cent quatre vingt huit mille deux cent soixante dix huit mille) francs. Par Rapport à l'exercice précédent, on note une diminution de la somme de 48 000 971 (quarante huit millions neuf cent soixante douze mille) francs CFA en valeur absolue, soit 08,78% en valeur relative.

Cette diminution s'explique par non prise en compte du BIP et de la DGD qui reste encore inconnus, a expliqué le Maire, Sa Majesté Ebako Charles. Ce Budget qui s'inscrit en droite ligne dans la vision du Document Stratégique pour la Croissance et l'Emploi (DSCE) et surtout qu'il doit s'arrimer aux principes du Budget Programme fera de Manjo une ville émergente. Mr NKAN JOUSSE, le Secrétaire Général assurait le role de modérateur...

A- Les RECETTES : Elles sont formées des recettes de fonctionnement et des recettes d'investissement et d'équipement :

1- Le Recettes de fonctionnement

Elles s'élèvent à 434 057 750 (Quatre cent trente quatre millions cinquante sept mille sept cent cinquante) francs en valeur absolue et de 87;11% en valeur relative :

- Des recettes de fonctionnement courant de 38 250 000FCFA;

- Des centimes additionnels communaux de 135 000 000 FCFA;

- De la Taxe de Développement local de 5 000 000 FCFA;

- Des produits des taxes communales de 29 200 000 FCFA;

- Des produits de l'exploitation du domaine et des services de 18 550 000 FCFA;

- Des ristournes et redevances consenties par l"Etat de 150 000 FCFA;

- Des produits financiers de 3 000 000 FCFA;

-Des subventions reçues de 27 000 000 FCFA;

- Des transferts reçus de 171 507 750 FCFA;

Des autres produits et profits divers de 3 800 000 FCFA.

2- Les Recettes d'investissement et d'Equipement

Elles s'élèvent à 64 230 528 (soixante quatre millions deux cent trente mille cinq cent vingt huit) francs CFA en valeur absolue, soit 12,89% en valeur relative et seront issues de :

- Des fonds de dotation recus de 16 000 000 FCFA;

- Des emprunts à LMT de 25 000 000 FCFA;

- Des Remboursements et autres créances à LMT de 500 000 Fcfa;

- Des subventions d'équipement et d'investissement recus de 22 730 528 FCFA.

Selon les explications du Secrétaire Général, Mr KAN JOUSE, le recouvrement effectif de toutes ces recettes sera fonction de la stratégie opérationnelle de qualité que mettra en œuvre l'exécutif Communal.

B- LES DÉPENSES : comme les recettes, elles se divisent en dépenses de fonctionnement et d'investissement et d'équipement :

1- Les dépenses de fonctionnement.

Elles sont estimées à 297 925 993 (deux cent quatre vingt dix sept millions neuf cent vingt cinq mille neuf cent quatre vingt treize) francs en valeur absolue et 59,79% en valeur relative, elles serviront pour :

- Les biens et services consommés de 83 750 000 FCFA;

- Les transports consommés de 5 750 000 FCFA;

- Les autres services de 66 409 000 FCFA;

- Les frais du personnel de 74 741 000 francs;

- Les Impôts et taxes de 1 650 025 FCFA,

- Les subventions versées de 8 583 000 FCFA

- Les Transferts versés de 1 700 000 FCFA;

- Les autres charges et pertes diverses de 58 425 000 FCFA.

2- Les dépenses d'investissement et d'équipement

Evaluées à 200 362 285 (deux cent millions trois cent soixante deux mille deux cent quatre vingt cinq) francs. en valeur absolue , soit 40,21 % en valeur relative, elles serviront à la mise en œuvre des projets du Plan investissement Annuel (PIA), mais également pour :

- Les remboursements des dettes à LMT de 20 100 000 FCFA;

- Le remboursement résultant des engagements à LMT de 8 500 000 FCFA;

- Les immobilisations incorporelles et dépenses payables par annuité de 10 000 000 FCFA;

- L'acquisition des terrains de 6 000 000 FCFa;

- Autres immobilisations corporelles de 74 662 285 FCFA;

- Les agencements et aménagements de 30 500 000 FCFA;

- Les matériels et mobiliers de 60 600 000 FCFA.

La réalisation de ce budget nécessite la mobilisation de tous les acteurs et l'appui des autorités. Pour ce faire, les actions mises en œuvre au cours de l'exercice 2015 doivent s'accentuer et même s'intensifier. Il s'agit de : la lutte contre l'incivisme fiscal à travers les descentes consécutives pour le recouvrement des taxes communales; la maturation des projets; l'accentuation de la coopération décentralisée à travers la recherche des partenariats et des financements; la mise en œuvre progressive d'un plan de communication communal; l'appropriation des ressources transférées à travers les programmes étatiques, la mise en œuvre rigoureuse des projets d'investissement prioritaires et de dotation générale d'investissement.

Lors des débats, les groupes constitués de Akolla Ecka Rigobert et dames paysannes se sont étandues sur les projets sociaux, à la veille des échéances électorales

Contact Rédaction de www.Scores2000.info : +237 656845367/678894092-email :sylvaintimamo@gmail.com

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:35

Pour le président de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés, de nombreux camerounais sont coincés entre les sécessionnistes anglophones et les forces de l’ordre.

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL) recommande un dialogue pour une décentralisation effective, dans le but de mettre fin à la crise socio-politique qui sévit encore dans les Régions anglophones. Elle a présenté au grand public ses rapports de l’exercice 2016 le 29 décembre 2017. Parmi lesdits rapports, il y a celui qui porte sur l’état des droits de l’homme au Cameroun.

Le quotidien Le Jour édition du 3 janvier 2018 qui a aussi suivi cette présentation, rapporte que le Dr Chemuta Divine Banda président de la CNDHL affirme que «de milliers de camerounais sont coincés entre les sécessionnistes et les forces de l’ordre». Il indique que ces derniers souffrent de «la perte de leurs biens et des vies». Aussi la CNDHL se dit préoccupée au vu de la recrudescence de la violence dans les Régions anglophones. C’est ce qui justifie l’appel de son président pour la tenue d’un dialogue sociopolitique qui tiendra compte de la décentralisation à la base.

De façon générale la CNDHL laisse entendre que le Cameroun a connu des violations diverses, en ce qui concerne les droits de l’homme. Ce qui veut dire que ces violations ne s’enregistrent pas uniquement dans le cadre de la crise anglophone. «Dans sa classification, les violations des droits de l’homme restent dominées par la difficulté des camerounais à accéder à la terre, les arrestations arbitraires, la torture, et l’absence de meilleures conditions de travail», rapporte Le Jour.

Toutefois elle note que plusieurs arrestations et détentions arbitraires sont nées de la crise anglophone. Et ces arrestations et détentions constituent des violations de droit à la vie et à l’intégrité physique et morale.

https://actucameroun.com

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2018 6 06 /01 /janvier /2018 13:18

14 EME EDITION DES JOURNEES CULTURELLES DES FILS ET FILLES NATIFS DU CARREFOUR LE ROI (Fils et filles natifs du carrefour le Roi)

  • Mr le Préfet du Département du Moungo,
  • Mr le sous-préfet de l’arrondissement de NKONGSAMBA II,
  • Mr le maire de la commune d’arrondissement de NKONGSAMBA II
  • Autorités traditionnelles, religieuses et responsables des associations communautaires locales,
  • Autorités publiques en vos rangs et grades respectifs

Qu’il me soit permis de saluer votre forte mobilisation qui est un signe manifeste de votre engagement à nous accompagner dans nos initiatives de mobilisation des jeunes et de développement de notre localité.

Autorités administratives et traditionnelles, votre présence ici en ce jour témoigne de votre volonté d’encadrer et suivre cette jeunesse locale qui veut faire du développement de sa localité le socle de son action pour une réelle contribution au développement de cette ville et partant, de notre Nation.

Autorités publiques locales, le fait d’être parmi nous en ce jour témoigne bien de l’atmosphère de convivialité et de bonne collaboration qui règne entre vous et nous. Nous voulons davantage faire de cette bonne collaboration un pilier pour notre contribution à notre sécurité et notre développement.

Parents, ainés et frères. Nous saisissons cette occasion pour vous exprimer notre reconnaissance pour tous les efforts consentis par vos petites activités agricoles et commerciales pour produire cette jeunesse du carrefour LEROY prête à prendre la relève pour vous honorer et développer cette localité.

Jeunes du carrefour LE ROI, symboles du dynamisme que nous voulons promouvoir au sein de notre association locale DYNAMIQUE JEUNE. J honore en vous l’esprit de travail, l’esprit d’équipe et l’esprit de sérieux avec lesquels vous avez toujours pu gérer vos petites activités économiques, vos familles et les problèmes de notre localité.

La décentralisation devient progressivement une réalité dans notre pays et le principe de base de la réussite de cette décentralisation est l’appropriation du développement à la base. Il s’agit pour nous, dans ce contexte de décentralisation, de définir et gérer par nous-même nos problèmes. Le développement de cette localité passe donc nécessairement par la résolution de nos problèmes de développement par nous-même.

Nous avons identifié, pour cette année, deux grands problèmes au niveau de notre localité et avons, en réponse et en démonstration de notre capacité en tant que jeunes, porté deux  projets au niveau de notre association DYNAMIQUE JEUNE.

Le premier problème a été celui du faible accès de notre population à l’eau potable. En réponse à cette crise qui a miné notre localité durant plusieurs années, nous avons engagé la réhabilitation de deux  points d’eau potable, respectivement au carrefour BANSOA, au village EHALMOA et au village EDJOGMOA. Il s’agit là d’un investissement réalisé pour le long terme. La contribution des utilisateurs est requise pour l’entretien et le suivi de ces points d’eau potable.

Le deuxième problème identifié est celui du faible niveau d’éclairage de nos rues. Comme régulièrement, nous avons renforcé l’éclairage public par l’achat et l’installation des dispositifs d’éclairage sur toutes nos rues.

De manière ponctuelle, nous avons mené en cette fin d’année quelques activités qui ont marqué les esprits. L’investissement humain, la marche sportive et le match de FOOTBALL témoignent de notre capacité à nous mobiliser pour ce qui nous est utile.

Je tiens à remercier du fond du cœur mes coéquipiers du Bureau, qui n’ont ménagé aucun effort pour m’aider dans l’exercice de ma fonction durant cette année.

Je remercie tous les membres statutaires de cette association pour leur participation à la gestion et au développement de cette localité par leurs contributions humaines volontaires.

Je remercie les ainés et élites de cette localité qui ont toujours su apporter leur haute contribution à la réussite de cet évènement. Il s’agit particulièrement de SAMEN PATRICE, MARTIN JULIO, DG CAPOGCO, DG SOCAMIT, DG TANK OIL, ET LE COMMANDANT DU PEULETON ROUTIER DE BAFOUSSAM  je transmets les hauts remerciements à la boulangerie PARTHENON pour sa contribution à la réussite de cet évènement.

Frères et amis jeunes du carrefour LEROI. Notre pays traverse une période des plus difficiles de son histoire. Attaqué de l’extérieur par la nébuleuse BOKO HARAM et nos compatriotes anglophones sont également attaqués , nous nous battons pour retrouver et maintenir la stabilité sociale et la paix. Dans ce contexte, chacun de nous doit apporter sa contribution à la construction de cette paix. La jeunesse du carrefour LEROY s’est particulièrement démarquée en s’engageant formellement il y a deux ans à œuvrer pour maintenir cette paix sur son territoire.

Nous engageons, pour cette nouvelle année, un tournant sensible de votre histoire. Les échéances électorales et les grands évènements attendus nous interpellent au sens de notre responsabilité publique et civile. Restons sages, calmes et raisonnables.

Merci pour toutes nos réussites. Pardonnons-nous pour toutes nos faiblesses et portons davantage notre développement pour une année 2018 plus joyeuse, plus fructueuse et plus stable pour que nous puissions nous engager au mieux pour le développement de cette localité et de cette ville.

Merci et mes vœux les meilleurs pour cette année 2018 à toutes et à tous.

Contact Rédaction : +237 663956404/699451920

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 10:06
 

Ingénieur d'études et développement (H/F) en CDI à 92500

Resumé : recrute un Ingénieur d'études et développement (H/F) en CDI à 92500 (Rueil malmaison ). Le profil idéal ? Formation BAC +4/5 et expérience de 1 - 2 ans. Salaire : 35000 - 40000 EurosDescription de l'offre :Après une formation de 40...
Lire la suite de l'annonce et postuler »

Responsable Acquisition & Search Marketing (H/F) en CDI à Paris

Resumé : recrute un Responsable Acquisition & Search Marketing (H/F) en CDI à Paris (75011). Le profil idéal ? Formation BAC +4/5 et expérience de 2 - 5 ans. Salaire : Selon profilDescription de l'offre :Rattaché(e) au Directeur du Digital Mar...
Lire la suite de l'annonce et postuler »
Autres annonces pouvant vous intéresser :
Lead Développeur Symfony (H/F) en CDI à Paris
Inbound Marketing & Content Specialist, CDI, Paris, MinuteBuzz (H/F)
Chargé de communication interne (H/F) en CDI à La Défence
UX Designer confirmé (H/F) en CDI à Nanterre
Social Media Manager - Secteur Jeux Vidéos (H/F) en CDI à Montpellier
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 20:58

Le Maire Kuete Jean a fait voter son budget 2018 il y a quelques jours seulement. Il est monté en recettes et en dépenses à la somme de  850 716 625 FCFA. Avant cela, il y a eu, sous la modération du SG Jean Gaspard Kodo, l’inauguration et la réception de 2 camions pour le ramassage des ordures. Les messages et félicitations au Receveur Municipal, Mme Ndome Pierrette pour la qualité du travail abattu à Melong avant son départ pour la Commune de Penja.

Ce budget arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 850 716 625 FCFA par rapport à celui de l’exercice 2017 subit une baisse de 185 285 192 FCFA en valeur absolue, soit 17,9% en valeur relative. Cette baisse est la conséquence de la non prise en compte des transferts de l’Etat ; et également une dimunition du montant du Plan d’Investissement Annuel (PIA).

Le Maire a également annoncé le retour du PNDP avec le financement des projets pour un montant de 141 058 246 FCFA. La mairie devant mobiliser une contre partie de 22 051 327 FCFA.

Avant la lecture des rapports des commissions, Ma Mefekongla née Tchoua Lucienne  et un groupe de jeunes ont offert des fleurs d’arbre de paix au Maire Kuete Jean pour ses actions sociales depuis son élection. Ce qui a été mis en évidence par le PDG Kwamou Jean Valery de Linda voyages lors de son entretien avec les médias.

Mr Irénée Galim Ngong, Préfet du Département du Moungo, au nom de la tutelle a félicité les conseillers pour les travaux en commission, attiré l’attention des membres de l’exécutif sur la qualité des documents et s’est engagé à faire des efforts pour que les CAC (Centimes Additionnels Communaux) de la Commune de Melong soient reversés par les hautes autorités  des finances dans l’optique de la réalisation des projets. Des deux véhicules qui venaient d’être mis à disposition pour la collecte des ordures dans la cité, il a exhorté les participants à sensibiliser les populations dans le but de faire de Melong la cité la plus propre du département du Moungo

Sylvain Timamo à Melong - Contact Rédaction : +237 663 956 404 / 699451920

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 20:44

En présence du Sous-préfet Zoa Pascal et la présidence du Maire KUATE Wambo Guy Mesmin du Social Démocratic Front, les conseillers municipaux de la Commune de Loum ont adopté à l'unanimité leur budget pour l'exercice 2018. Il est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 498 730 113 FCFA. Avec une baisse de 89471047 FCFA par rapport au précédent. Un exercice qui a duré de 10ho5 à 15h00 à notre montre. De nombreux projets seront financés sous fonds propres...

Le Maire Kuate Wambo Guy Mesmin avant le début de l’analyse du budget a sollicité l’attention du Conseil et des invités pour retracer les faits majeurs ayant marqué la vie de la Communauté. Notamment : sur le plan administratif, l’installation du Préfet du Département du Moungo par le Gouverneur de la Région du Littoral, l’installation du Sous-préfet de Loum et sa visite de prise de contact, la tournée de prise de contact et d’animation socio-économique de Mr Irénée galim Ngong dans l’arrondissement de Loum. Sur le plan fiscal, le lancement d’une vaste opération de recouvrement des loyers au Marché Central de Loum ; le lancement d’une vaste opération de recouvrement de l’Impôt libératoire et taxe sur les motos-taxi. Au plan économique, la tenue du COMES, la construction d’un bloc de 10 boutiques au Marché, le lancement de la Construction de la gare routière, le lancement de l’adduction d’eau de Km99, le lancement du Plan Communal de Développement (PCD), le lancement du Plan d’Occupation des sols (POS). Au plan social, la création d’un Centre d’Alphabétisation Fonctionnel/Centre d’Education de Base Non Formel (CAF/CEBNF).

Au plan strictement communal, l’atelier d’ouverture des manifestes pour l’étude de faisabilité de construction :

-les logements communaux,

-un centre de santé plus un bloc maternité équipé à Loum chantier Gare,

-deux blocs de 10 boutiques au marché central de Loum.

Du budget proprement dit, il faut retenir des recettes :

    • Recettes de fonctionnement de 442 932 807 FCFA
    • Recettes équipement et investissement de 55 797 306 FCFA

Des prévisions de dépenses, on peut retenir :

-dépenses de fonctionnement de 297 572 995 FCFA, soit 40,34%

- dépenses d’investissement de 201 157 118 FCFA, soit 59,66 %.

Après les réactions des conseillers municipaux sur les priorités de 2018, le Maire après une intervention du Sous-préfet Zoa Pascal a expliqué que l’investissement sera consacré :

-au remboursement de la dette de la Commune vis-à-vis de la CNPS ;

- la poursuite des travaux d’assainissement, d’électrification de MABOMBE, d’éclairage public ;

-L’aménagement des jardins, places publiques et espaces verts ;

- l’entretien du parc automobile de la Commune ;

- l’acquisition du matériel d’enlèvement des ordures ménagères et la poursuite de l’équipement des bureaux des services de la Mairie par l’amélioration du cadre de travail de l’exécutif et du personnel.

Avant le mot de fin du président de séance, Mr Zoa Pascal, le représentant de la tutelle administrative a insisté sur le contrôle rationnel des ressources propres de la Commune et pense que les recettes seront améliorées si les agents sont plus efficaces dans les marchés. Les dépenses d’investissement de l’ordre de 201 157 118 FCFA demandent la contribution de tous.

Sylvain Timamo à Loum - Contact Rédaction : +237 663 956 404 / 699451920

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 20:33

Convoquée en session ordinaire,  la Commune d'Arrondissement de Nkongsamba 1er a voté son budget 2018 le jeudi 14 décembre 2017 dans la salle des actes de ladite Commune,  en la présence du Dr Galim NGong Irénée, Préfet du Département du Moungo avec à son côté le Sous-préfet Garba Bakari. Le Maire El Hadj Oumarou Dandjouma présidait la séance en compagnie de ses adjoints Taffou Bernard et Moni Mbongue Monique.

Les travaux qui se sont déroulés dans la tranquillité ont débuté aux environs de 11heures par l'exécution de l'hymne national, suivi du mot d'ouverture de maître de cérémonie qui en premier lieu n'a pas manqué d'adresser une pensée pieuse pour un conseiller municipal décédé, connu sous le surnom de Souop Guinness. Il a par la suite mis l'accent sur le problème de promiscuité et d'insalubrité que connaît la ville et exhorte par là,  ses conseillers à œuvrer pour le développement participatif de la commune et des populations, car «Les problèmes politiques sont les problèmes de tout le monde et les problèmes de tout le monde sont les problèmes politiques» a-t-il ajouté. Sous la modération de Ngoh Priso Léopold, le Secrétaire Général, on a eu droit de manière générale aux rubriques du budget de l'exercice 2018 qui s'élève en recettes et en dépenses à la somme de 700 765 650 francs,  budget qui connaît une légère augmentation par rapport à celui de 2017 qui était de 693 265 650francs. Il a continué son allocution en énumérant tous les grands projets réalisés au cours de l'année, entre autre, l'achat du matériel roulant.
Les travaux se sont poursuivis par la présentation des rapports de chaque commission : la Commission des affaires sociales,  la Commission des grands travaux et celle des finances. Chacune de manière précise, a présenté ses doléances et suggestions à l'exécutif communal.  Les membres de la Commission des Grands Travaux ont par ailleurs souhaité que les réalisations des travaux suivants soient exécutées:
- l'aménagement de l'axe Ecole-publique Groupe 2-plateau ;
- le rechargement de l'axe Foyer Balengu-Cebec Centre Equestre ;
- l'électrification de l'axe place des fêtes préfecture de Nkongsamba.
L'éclairage permettra entre autre de réduire les agressions dans ces tronçons. En dépit de quelques insatisfactions de la part des conseillers,  Ceux-ci ont néanmoins donné leur approbation à l'adoption du budget 2018 et une observation à été faite par rapport au plan de campagne 2018.

Après vote et adoption de toutes les délibérations, Mr le Maire Oumarou Dandjouma a rassuré, s'est engagé à prendre en considération tout ce qui a été dit, notamment le problème  des recouvrements questionnés sur le service des recettes.
Prenant la parole à son tour en sa qualité de tutelle des Communes,  le Préfet Galim Ngong Irénée n'a pas manqué une fois de plus d'adresser ses félicitations aux membres des différentes commissions pour le travail abattu,  et recommande à ces derniers de travailler tous ensemble afin qu'aucun projet ne soit lésé en 2018 car,  à t-il ajouté, la commune a pour mission première de promouvoir le développement et le bien être des populations, en assurant un service de proximité. Il a par ailleurs recommandé que des arbres fruitiers soient plantés et que l'autel de ville de Nkongsamba 1er soit visible avant les prochaines élections.

Pour clôturer, Mr le Maire El Hadj Oumarou Dandjouma a rassuré, que chacun ferait sa part afin que la Commune de Nkongsamba 1er soit toujours vue d'un bon œil. On aurait cru voir, tout de même voir une insatisfaction sur les visages des conseillers municipaux Evina, Ekombo Raymond, Yamga Françoise, Ndengoue Noumbissi Jean-Marie. Selon des informations de coulisse, le Maire fait depuis plus de 10 ans son cinéma politique, mais ne dispose jamais du temps matériels pour résoudre les vrais problèmes de la ville de Nkongsamba1er peuplée de plus de 90 mille âmes. On a dans la gorge la non réhabilitation du stade de football de Mbaressoumtou, la perte par forclusion de la dotation de 10 millions allouées par l’Etat à la construction du monument du café, la non réalisation en quantité suffisantes des forages d’eau dans l'arrondissement et plus particulièrement dans le village Ngalmoa, la perte de dotation de plus de 24 millions pour la construction des salles de classe. L’immeuble de l’Hôtel de ville avait eu sa dotation de financement depuis 2012, mais c’est seulement au début de cette année 2018 que les travaux en pris corps. Au quartier 8 dans le Mantoum-Eboum-Mbeng, il y a des inondations récurrentes et des moustiques qui sont désagréables aux populations qui y vivent et payent des Impôts. Le sport est malade et les marchés présentent un squelette de zone sinistrées, sans toilettes ni commodités humaines, etc.

La seule note d’espoir vient de Mr Garba Bakari, le Sous-préfet de la localité qui dans sa tournée de prise de contact à diagnostiqué et proposé des solutions aux maux qui plombent le bien être et le vivre ensemble.

Madola Marie Claire et Sylvain Timamo-Contact Rédaction : +237 663 956 404 / 699451920

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 19:57

GRÂCE AU COURAGE POLITIQUE DE CERTAINS CHEFS D ÉTAT INSOUMIS COMME IDRISS DEBI ITNO
ENFIN ON A UN PLAN POUR QUITTER LE FCFA COLONIAL !!!
Présentation de la nouvelle monnaie communautaire en remplacement du FCFA en Décembre 2018 !!!
# Point_1 !!!

Délimitation de la nouvelle zone monétaire. La monnaie qui remplacera le Franc CFA: Ce sera une monnaie commune à tous les pays africains utilisant le CFA actuellement. La Guinée Conakry sera elle aussi approchée pour fusionner dans cette zone monétaire. Ce sera
une monnaie communautaire qui occasionnera la fusion de la BCEAO et de la BEAC. Nous aurons donc la nouvelle banque centrale dénommée CBA Central Bank of Africa (Tous les noms des institutions nouvelles à naitre seront en Anglais car l’abandon de la langue française pour l’Anglais d’abord et par la suite pour une ou des langues Africaines sera le combat juste après l’abandon du Franc CFA).
# Point_2 !!!
Valeur de la nouvelle monnaie et présentation des coupures.
Au départ, la valeur de notre monnaie sera établie égale au Dollars américain. La nouvelle monnaie Cedis Ghanéenne fut établie égale au Dollars US en 2007 en parité égale. Il nous
suffira de dire que l’obtention d’une unité de la nouvelle monnaie se fera contre environ
600FCFA (le cours du dollar au moment de la conversion) lorsqu’on procédera aux changes avec les populations. Ainsi, le PIB en US Dollar ne changera pas et le patrimoine de chacun restera inchangé. La nouvelle monnaie aura pour grande coupure un billet de 100 Unités.
Rappelons que la plus grosse coupure de Dollars US, de RMB Chinois font 100, 500 pour l'Euro et 50 pour le Ponds Britannique. C'est seulement chez nous on trouve jusqu'à 10mille unités de notre monnaie sur une seule coupure. Nous utiliserons également des centimes comme pour les Américains. Les motifs seront plus avec des images d’industries de production et de visages de Chefs d’Etats.

DR. ANTOINE DE PADOUE NDEMMANU, Economiste/CP

Contact Rédaction : +237 663 956 404 / 699451920

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 15:10

Il est de 275.022.090 FCFA,  équilibré en recettes et dépenses contre 291. 750.090 pour le précédent budget, est le budget adopté par la mairie de l'arrondissement de Nkongsamba 2ème pour le compte de l'année 2018. Selon le conseiller Henko Michel Wilson, il connait une légère baisse…

Comme ils ont pour coutume, les membres de la mairie de Nkongsamba 2ème constitués du maire, ses adjoints, secrétaire général et des 22 conseillés en la présence du Préfet du Département du Moungo et de sa suite ainsi que des organes de médias et quelques invités distingués ont pris part à la réunion  tenue le 5 Décembre 2017 dans la salle des actes de la portant sur l'adoption de son  budget  pour le compte de l'exercice 2018 .

Réunion ayant fait environ deux  heures, a donc député par l'exécution de l'hymne national suivit du discours de Monsieur le maire Wandji Thomas dans lequel après avoir présenté le budget, a également présenté  les différents axes principaux qui devraient être exécuté.

Il s'agit bel et bien du renforcement de l'éclairage public, l'approvisionnement en eau portable, l'aménagement de l'hôtel de ville, la construction et la réhabilitation de cinq salles de classe à Ekangté, pour ne citer que ceux-là. Par la suite le Secrétaire Général a présenté le budget :

  -RECETTES

Le volume des recettes du présent budget s'élève 275.022.090 FCFA décrivant pour l'essentiel les recettes de fonctionnement évaluées à 204.062.186 FCFA de recettes d'investissement et d'équipements s'élevant seulement à 110.008.836 FCFA.

- DÉPENSES

Les dépenses de fonctionnement s'élevant à 165.013.254FCFA, soit  60 pourcent du volume total du budget. Dépenses d'investissement et d'équipements s'élevant à 110.008.036 FCFA,  soit 40 pourcent du volume total du budget. Bien plus, les trois commissions à savoir la Commission des Affaires Sociales et Culturelles, Commission des Grands Travaux, Commission des Finances ont approuvé le budget adopté, et prient  Monsieur le Préfet de demander à la Communauté Urbaine de Nkongsamba (CUN) de  leur rembourser la dette de 35.000.000 qui demeure jusqu'ici impayée. Pour terminer, Monsieur le Préfet félicite le l’exécutif et les conseillers pour le travail, il précise  que, le budget doit prendre corps afin d'améliorer les performances, également  que, les salaires des employés de la mairie  ne soient pas payés avec les centimes additionnels communaux, que tous les recouvrements soient versés dans les caisses à temps.

Ongomele Marie Cécile/Stagiaire

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens