Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 17:12

En dépit des évènements qui semblent donner du tonus aux autorités administratives et autres responsables des forces du maintien de l’ordre, évènement d’ailleurs dont la prophylaxie a presque déjà été retrouvé par le chef de l’état à travers plusieurs mesures prises qui visent à maintenir la paix et promouvoir le vivre ensemble dans le pays, la région du littoral dans l’ensemble se porte relativement bien.

Du moins c’est l’atmosphère présenté au cours de l’ouverture des travaux de la réunion de coordination administrative et le comité de coordination des opérations de maintien de l’ordre de la région du Littoral, présidée ces 10 et 11 Avril 2019 par Samuel Dieudonné Ivaha Diboua dans le chef lieu du département du Moungo Nkongsamba.

Apollinaire Kameni/CP

Compte Administratif 2018 de la Commune de Bonaléa

Réunis à Bonaléa le 29 mars dernier, le Conseil Municipal a examiné le Compte administratif présenté par le Maire BELLE TITI. La tutelle administrative était représentée par le Sous-préfet BOUKAR MALLOUM OUMATE. On a aussi noté la présence de Sa Majesté NGOM PRISO Aimé Patrice d’ABO Nord et Mme KUETE MELONG Rolande du service au Collectivités locales de la Préfecture de Nkongsamba.

Le budget primitif était de 667 935 000 FCFA, le budget additionnel de 132 886 209 FCFA, soit un budget définitif de 800 821 209 FCFA.

  1. Réalisation des recettes

Les recettes propres sont de l’ordre de 419 498 464 FCFA, soit un taux de réalisation de 76,11% sur une prévision de 551 186 900 FCFA ;

Les transferts reçus de l’Etat sont de 62 099 000 FCFA, soit un taux de réalisation de 34,06% sur une prévision de 181 322 100 FCFA ;

Les recettes du partenariat avec le PNDP de Zéro FCFA, soit un taux de réalisation de 0,00% sur une prévision de 32 030 000 FCFA ;

Le Montant total des recettes est 481 597 464 FCFA, soit un taux global de réalisation de 62,91% sur une prévision de 765 539 000 FCFA ;

Excédent budgétaire de l’exercice 2017 est de 35 282 209 FCFA ;

Montant total des ressources est de 516 879 673.

  1. Dépenses budgétaires

Les dépenses sur ressources propres sont de 386 319 850 FCFA ;

Les dépenses sur les ressources transférées par l’Etat sont de 62 099 000 FCFA ;

Les dépenses en ressources de partenariat avec le PNDP de 13 639 162 FCFA ;

Le montant total des dépenses liquidées sont de 462 058 012 FCFA ;

Les payements effectués de 318 336 245 FCFA ;

Les restes à payer de 143 721 767 FCFA ;

Le montant total des dépenses engagées sont de 497 206 649 FCFA ;

Les dépenses engagées non liquidées sont de 35 148 637 FCFA et ce montant représente les projets non achevés relativement aux ressources transférées : la réhabilitation de la Bessougkang-Mpobo et la construction d’un forage à PMH à Fiko ;

Les dépenses d’investissement et équipement sont de 205 930 251 FCFA ; les dépenses de fonctionnement de 291 276 398 FCFA ;

Les charges de personnel de 88 176 126 FCFA, soit 30,27 % des dépenses de fonctionnement.

 

Le Compte Administratif de la Commune de Bonaléa enregistre ainsi un résultat de 481 597 464 FCFA, soit un taux de réalisation de 62, 91%. Il connait une baisse de 125 053 557 en valeur absolue, soit 20,61% en valeur relative, par rapport au résultat du Compte Administratif 2017.

Cette régression s’explique par le non reversement à la Commune des impôts soumis à la péréquation du troisième trimestre 2018 par le FEICOM, et par la diminution des recettes recouvrées par l’administration fiscale et reversées dans le compte de la Commune à la Trésorerie Générale de Nkongsamba, et aussi par l’indiscipline de certains agents communaux dans leurs missions de recouvrement des taxes.

Sylvain Timamo à Bonaléa Contact Rédaction : +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 16:59

Il s'appelle SAMA Terence âgé de 36 ans. Il a été porté à la tête de la Prison Principale de Nkongsamba le 29 Mars 2019 par un décret signé du Ministre d'État, Ministre de la Justice Garde des Sceaux Laurent ESSO.

Il a officiellement prit le commandement le 05 mars 2019 sur la place des Fêtes de Nkongsamba, installé par le Délégué Régional WANTOH Francis. Ceci en présence des Autorités administratives et judiciaires, sans oublier parents, amis, et connaissances. L’on a dénombré de nombreux Collègues Régisseurs venus des autres localités du pays, notamment celui d'Edéa Ricky N'POUTAL A.P expérimenté. Après le rituel traditionnel de prise de commandement, s'en est suivi la revue de troupes et le battement des pavés par ses Hommes, constitués en 06 carrés rythmés par la batterie musique du RASS. La cérémonie s'est achevée par la signature des documents à la Prison et autres photos de famille.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/Cp

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 22:30

A l’entame des travaux, après les civilités d’usage, le Dr KOLLO Basile,  Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba a souhaité la bienvenue à Monsieur le Préfet du Département du Moungo. Le budget 2019 avait été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 719 610 500 francs. Et parmi les documents soumis aux grands conseillers, se trouvaient le Plan d’investissement prioritaire de 2019 et un recueil des délibérations.

Dr KOLLO Basile dans son propos signifiait qu’avec la signature du Contrat de Ville en avril 2018 ; que Nkongsamba disposait désormais de tous les documents cadres de planification et de plaidoyer devant lui permettre de mobiliser les ressources nécessaires la mise en œuvre des projets contenus dans son Plan Directeur d’Urbanisme. Ceci à une condition, que le Comité de Pilotage du Contrat de Ville joue pleinement son rôle.

Sous la modération du Secrétaire Général Mr Wangue Georges Liberté, les grands conseillers posaient de nombreuses questions et obtinrent des réponses. Habituellement, avec ce qui se passe au pays, les rubriques du budget ne sont pas exécutées de manière linéaire. Mais le Délégué du Gouvernement, Dr Kollo Basile a laissé entendre que la priorité est mise  au payement du salaire du personnel, à l’enlèvement des ordures ;  la réhabilitation de certaines routes dans le centre urbain ; à l’assistance sociale et sportive; l'appui à l'organisation du sport militaire. Il a voulu rappeler dans un passé pas lointain l’accueil de tous les évêques du Cameroun à Nkongsamba,  la contribution à l’organisation des jeux FENASCO.

Les grands conseillers présents à l’unanimité ont donné leur quitus à l’exécution du budget 2019 évalué en recettes et en dépenses à la somme de 719 610 500 francs. Dr Kollo Basile n’a pas lésiné sur les mots pour féliciter ceux qui œuvrent pour le partenariat public-privé à Nkongsamba. Se souvenant de toute l’agitation contrôlée avant, pendant et après la construction du nouveau Centre Commercial de Nkongsamba.  En 10 ans à la tête de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, il aurait gardé une expérience forte et utile pour l’exercice de la tâche à lui confiée par le Chef de l’Etat, Mr Paul Biya. Il considère d’ailleurs la CUN comme un cabinet d’étude qui a bien fait son travail. Une grande mission qui aujourd’hui bénéficie à l’ensemble des  trois Communes d’arrondissement. Faisant ainsi allusion à l’aménagement de certains axes routiers de la ville ; de la place des fêtes relookée qui jadis servait de théâtre pour un certain Maire à la veille des grandes manifestations.

Richard Ngoma/CP - Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:33

Le Groupe Point Focal FESTIM 2019 a rendu compte les 25 et 26 mars dernier, à Mr EBENE Serge Constant, Président du Comité d'Organisation. Celui-ci arrivé à Nkongsamba dans l'optique de faire le point sur la sensibilisation des potentiels participants aux journées économiques, culturelles et touristiques du Moungo.

Accompagné de Mr Timamo Sylvain, et de la Responsable des Ressources Humaines de Proximity, il a rencontré le 24 mars, premier jour des échanges Mme Eko'o la Déléguée Départementale du ministère de la promotion de la femme et de la famille, Mr Mouelle Jacques, le Délégué des Arts et de la Culture, Mr Kotto de Obam le chef du bureau des affaires sportives du Minsep, Mr Ditchou David le président de l'association des danses traditionnelles du MOUNGO... Une visite de courtoisie au Groupe talent Mboa de Mr Tsamo Collins. À suivi un passage avec entretien à la rédaction de Nkongsamba Fm. Autour de 19 heures, il a eu une séance de travail avec 5 membres de l'équipe opérationnelle baptisée "Point Focal Moungo" à l'hôtel MBIFANO. Spécialement, était invitée Mme Ntame, présidente du RASVEMO pour évoquer la restauration des festivaliers. Séance de travail qui s'est achevée à 22 heures en présence de Mr DJANKOU NKUISSI Gabriel, Président-Fondateur de la NLONAKO Valey Nland. Le second jour, le 26 mars à partir de 8h30, Mr EBENE Serge Constant s'est rendu tour à tour à la Délégation du Commerce où il a fait le point avec Mr Nelle Embesse. Suivra la Délégation du MINESEC où il s'est longuement entretenu avec Mr NZOKI EPOH FREDÈRIC. Après cette étape, l'équipe s'est rendue à la radio Mont Manengouba. Le PCO s'est rendu à la Commune de Nkongsamba 3ème où il est reçu par le Maire. Mme Essame Elise-Henriette a organisé une séance de travail de 49 minutes en présence de 7 collaborateurs. Partout où le président est passé, de longues explications sur le FESTIM et des questions réponses sont le triptyque qui guide sa communication. Démarche en faveur de nombreuses activités du FESTIM qui se déroulera à NKONGSAMBA du 16 au 20 avril prochain. Tout est réglé pour l'organisation du tournoi de lutte traditionnelle à Nkongsamba 3ème ainsi que la visite des chutes de Ngwa et Mboriko. Dr Mboula Élise-Henriette épouse Essame rassure quant à la mobilisation des populations et s'est engagée à impliquer le Conseil municipal. Le président est revenu faire un autre tour au centre ville qui la veille faisait l'objet de toute son attention avant le déploiement de la logistique. Le PCO repart multiplier les échanges sur Douala et Yaoundé en invitant toutes les équipes à ne ménager aucun effort pour les inscriptions massives des sportifs et volontaires par la commission sports et loisirs. L'Ascension du Mont Manengouba aura bel et bien lieu le samedi 20 avril, la lutte traditionnelle et le gala de football en faveur des efforts consentis pour relancer l'Aigle Royal de Nkongsamba.

FESTIM 2019: La réunion des points focaux du FESTIM2019

Prévue à la Délégation Départementale du Commerce du MOUNGO le 26 mars dernier, elle a durée 47 minutes avec à l'ordre du jour :
- le rappel de la dernière séance du 19/03/19;
- Évaluation des dernières recommandations;
- recherche de nouvelles stratégies;
- Divers.
Après le mot de bienvenue de Mr Ollo Séraphin, Délégué Départemental qui présidait la rencontre, Nelle Embesse le rapporteur de la dernière séance a lu son bord. Puis les présentations de NOUBI PHULBERT, Mohamadou Labaran Lawal et enfin Mme Edjambo Sylvie de la Délégation Départementale de la Communication sur les tâches accomplies durant la semaine précédente. Au point trois sur la recherche des stratégies, le point focal doit intensifier la diffusion des 300 dossiers FESTIM photocopiés. Ceci en direction des commerçants de la zone autour du site, rencontrer les associations et les Chefs des Communautés. Sont attendus : les badges, casquettes, tee-shirts, flyers, affichettes et chemises estampillés FESTIM. Sont également attendus des lettres avec les programmes des conférences, les invitations à distribuer avant le 02 avril. Diderot Einstein Dopna et Mboma Richard sont revenus sur les articles à publier dans la plaquette programme, la mise à disposition des ordres de souscription, les fiches d'inscription aux activités. Mr Sylvain Timamo est revenu sur les recommandations de la séance de travail tenue la veille avec Mr EBENE SERGE CONSTANT, le PCO, ce dernier ayant programmé une autre descente le 30 mars à Nkongsamba en compagnie de Mr Pierre Zumbatch et la Fondation Inter-Progress. Mme Assongfack Nakeng, Chef du Bureau des Finances de la Délégation Départementale du Commerce du M rapportait les travaux. Après avoir déclaré clos les travaux, les 11 participants se sont retrouvés dans un Snack au Centre-ville pour prendre un verre d'eau... Ils ont levé leurs verres au plein succès du FESTIM 2019... Prévu à Nkongsamba du 16 au 20 avril prochain.
En marge de la rencontre, les membres statutaires de l'Assepm ont siégé et donné quitus au Président Ngongang Claude Bernard pour qu'il prenne toutes les dispositions dans l'optique de la participation de l’organisation au Festim 2019.

Phulbert Noubi/CP

Contacts Rédaction : +237 6 99 45 19 20 ou 6 78 89 40 92
www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:20

La salle des conférences du RASS de Nkongsamba a servi de cadre ce 25 Mars 2019 à la cérémonie d'installation des nouveaux commandant en second du RASS et du chef d'état-major nommés le O5 Mars dernier par un décret du chef de l'État .

Une cérémonie présidée par le commandant d'armes de la place le colonel Jean Michel MEBEBE en présence du préfet du Moungo Irénée Galim Ngong.

Kamone/CP

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:09

Constaté par les forces de maintien de l'ordre et les medias, lLe Centre de Santé communément appelé PMI Nlonako (Aviation), situé dans le 3e Arrondissement de Nkongsamba, a subit cette nuit du 17 Mars 2019 aux environs de 2h du matin.

Une tentative d'agression de la part d'un jeune homme âgé d'environ 18 ans,entré par effraction dans cette Formation sanitaire par la porte arrière, soi-disant accompagner son ami blessé au cours d'une bagarre dans un débit de boisson situé au Carrefour du Commissariat du 3e Arrondissement de Nkongsamba. Mais mal leur en a pris puisque le présumé agresseur a été aussitôt maîtrisé par une brave infirmière de garde et ensuite ligoté avec l'aide d'une connaissance venu en renfort dans l'attente de la saisine des FMO aux premières heures de la matinée. Pendant ce temps, l'ami blessé avec sa bouche entaillée a pris la poudre d'escampette avec l'aide du benskineur qui jouait à la sentinelle. Alerté, le CB d'Ebone et le CB Mbaressoumtou l'ont conduit en cellule pour exploitation au moment où l'ami blessé est activement recherché puisque absent -pour le moment dans les officines de santé,pourtant signalé à l'HRN tel que déclaré par son complice gardé à vue.En attendant de mettre la main sur le fugitif, l'enquête se poursuit à la Brigade de Mbaressoumtou.

Ngambo Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:02

Robert et Sidonie Ndapeu ont officialisé leur union le 19 mars 2019 en la Cathédrale Notre Dame Immatriculé-conception de Nkongsamba.

Ils se sont dits oui devant Dieu et les Hommes par le lien du mariage par devant le Maire WANDJI Thomas et ses Adjoints EBONGUE Madeleine et Gabriel NGUENGANG, ainsi que l'Evêque du Diocèse de céans Mgr Dieudonné Espoir ATANGANA,en présence de nombreux parents, amis et connaissances. Félicitations Me et bon vent.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 10:57

Dans les villages Bamilékés, on distingue généralement deux clans de notables. D’abord les 7 : ils sont nés du souci de la décentralisation. Dans les temps anciens, à la base de chaque village nouvellement créé, 7 personnes éminemment reconnues pour leur charisme et leur pouvoir spirito-traditionnel devaient être désignées et être sacrées et intronisées comme sous-chefs. Ceci pour aider le commandement du Chef supérieur dans le village ; lequel de ce fait était divisé en quartiers. Nous pouvons dire alors qu’initialement, tous les Chefs traditionnels appartiennent d’abord au clan des 7 notables, dont le Chef supérieur est leur chef hiérarchique.

Il y a une autre lignée des 7 notables qui, eux, sont des Sous-chefs traditionnels sacrés et intronisés mais qui n’ont pas de territoire de commandement. Ils sont cependant sont tous égaux sur le plan traditionnel dans le clan des 7. On compte enfin la catégorie des notables cooptés pour gonfler l’effectif dans la loge des 7, et qui sont souvent au service des Sous-chefs traditionnels. Ils siègent du côté bas dans la Chambre secrète.

De toutes ces catégories des 7 notables, y compris les cooptés, il y a un rite spécial traditionnel qu’il faut passer avant de franchir le seuil de leur porte. Exactement comme le signe de la croix chrétienne et la génuflexion qui sont obligatoires pour tout chrétien baptisé, à l’entrée et à la sortie de l’église. Cette chambre des 7 notables s’appelle le Ka’a beum.

Enfin, cette catégorie de notable constitue les faiseurs de Roi, car ce sont les 7 notables Sous-chefs, qui sacrent et intronisent tout Chef supérieur.

Le clan des 9 notables, quant à lui, est généralement constitué des Grand- enfants de la chefferie (les frères du Chef) cooptés dans ce cadre là et dont le Fô se sert pour assurer sa sécurité de peur d’un éventuel coup d’État. Ils ont aussi un rite spécial avant d’entrer dans la chambre des 9 notables. Ce rite s’appelle le Pè gouop.

Au commencement, tous ces groupes là étaient véritablement au nombre de 7 et de 9. Mais ces chiffres sont désormais purement indicatifs. En effet, avec la démographie galopante, il a bien fallu augmenter leur nombre et voire même éclater d’autres entités pour mieux décentraliser la gestion du royaume. Autrement dit, il y a de nos jours plus de 7 ou 9 membres par clan. Un peu comme on augmenterait le nombre de Parlementaires dans la société moderne. Mais en gardant le nombre symbolique de départ.

Ces deux clans vont toujours de paire dans les rites traditionnels appropriés. On ne peut donc en aucun, cas parler des 7 notables sans parler des 9 notables.

En dernier ressort, il y a des personnes de classe exceptionnelle qui, de par leur lignée traditionnelle, siègent dans les clans des 7 et des 9 notables à la fois. Toutefois, ces deux cas sont assez rares.

En guise de conclusion, la vie des Fô repose bel et bien entre les mains des 7 et des 9 notables sur le plan traditionnel ; parce qu’après tout, il s’agit des cercles assez…vicieux.

Mgr Tau Abrakas
Archevêque Gnostique
Chef Coutumier
Bafoussam – Cameroun

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 10:50

Le 20 mars dernier s’est tenue dans la Salle des Actes de la Mairie de Loum, la session ordinaire du Conseil Municipal conformément aux dispositions de la loi N° 2004/018 du 22 juillet 2004, fixant les règles applicables aux communes. Ces assises présidées par le Maire Kuate Wambo Guy Mesmin du Social Democratic Fron (SDF) en présence du Préfet Dr Galim Ngong Irénée ont débuté vers 13H10 minutes.

Le présentateur du jour est Mr Tiokoup Forest, Secrétaire Particulier du Maire. Dans le mot du Maire Kuate Wambo Guy Mesmin, il a laissé entendre que sur fonds propres, la mairie a réalisé ces cinq dernières années, des projets à la hauteur de 164 905 057 FCFA. Soit une moyenne annuelle d’environ 33 000 000 FCFA.

Le montant des projets BIP (crédits transférés) s’élève à 222 241 690 FCFA ; les projets sous financement PNDP s’élèvent à 103 704 704 FCFA, tandis que ceux du FEICOM communément appelé Banque des Communes, culminent à hauteur de 288 856 052 FCFA.

Le compte de gestion est présenté suivant les exigences de l’instruction N°210/MINFI du 17 septembre 2010 sur la reddition des comptes de gestion des CTD. Cet extrait de compte couvre la période allant du 1er janvier  au 31 décembre 2018 ; correspondant bien à la gestion de Mme WONKAM, Receveur Municipal en poste.

Le budget de l’exercice 2018 de la Commune de Loum s’équilibre en Recettes et en dépenses à la somme de 498 730 113 FCFA. Il a connu des ajustements avec l’intégration des crédits transférés dans le cadre du budget d’investissement public d’un montant de 84 305 000 FCFA, l’équilibrant à la somme finale de 583 035 113 FCFA.

Ainsi, les grandes lignes de cet extrait se présentent en termes de réalisation comme suit.

  1. Recettes

Les recettes donnent un montant de 326 990 152 FCFA divisé en recettes d’investissement (76 332 000 FCFA) et Recettes de fonctionnement (250 658 162 FCFA)

2 – Les dépenses

Les dépenses s’élèvent à 351 677 550 FCFA  divisées en dépenses d’investissement de (130 619 640) et dépenses de fonctionnement de (221 057 910 FCFA)

En conclusion, il faut noter que pour une prévision budgétaire finale d’un montant de 583 035 113 FCFA ; les recettes recouvrées en 2018 s’élèvent à 326 990 152 FCFA, soit un pourcentage de 56,08% et les dépenses prises en charge à 351 677 550 FCFA, soit un pourcentage de 60,31%. Dans ces dépenses, les paiements nets de l’exercice s’élèvent à 274 554 601 FCFA. Ce qui dégage un reste à payer de 77 122 949 FCFA.

Après l’élection de Mr Mikaye Emmanuel comme président de séance à la place du Maire qui s’est retiré, on est passé au vote u compte administratif et le maire a obtenu quitus pour sa gestion pendant l’exercice 2018. Le Secrétaire Général, Mr Essomba Roger a pris note dès voix exprimées majoritairement en faveur de l’adoption du compte.

Prenant la parole pour son mot, le Préfet Dr Galim Ngong Irénée a exprimé sa satisfaction pour le respect du délai de la tenue de ce compte conformément à la loi, l’invitation à lui adressée par l’Exécutif et son Conseil, la préparation minutieuse et selon les règles de l’art des documents relatifs à l’adoption de ce compte.

Recoupés par Mohamadou Lawal/CP

Contacts Rédaction : +237 678894092/699451920

Pèlerinage du Diocèse de Nkongsamba

Le sanctuaire notre dame de la divine miséricorde de Nyabang dans le Diocèse de Nkongsamba a accueilli de nombreux pèlerins venus prendre part au pèlerinage de la paix ces 22 et 23 Mars 2019. Un temps de ressourcement et de réconciliation avec le seigneur qui a connu la présence du préfet du département du Moungo et placé sous la houlette de Mgr Dieudonné Espoir Atangana évêque du Diocèse de Nkongsamba.

Ils étaient comptés par milliers ces pèlerins venus des 4 coins du Diocèse de Nkongsamba , répondre à cette invitation à la conversion au sanctuaire notre dame de la divine miséricorde de Nyabang en ce temps de carême. Un cœur à cœur avec le seigneur dans la méditation dans un sanctuaire qui s'est vu étroite pour contenir ces pèlerins qui ont choisi un nouveau chemin qui mène vers une destination sûr, chercher le christ, le connaitre et faire sa volonté. Une aventure au cours de laquelle le peuple de Dieu du Diocèse de Nkongsamba a goûté les fruits de la grâce spirituelle, matérielle et humaine semé parfois avec des larmes sous la pluie en cette année synodale dans une terre noire de Nyabang chargée d'histoire où on doit << répartir du christ sous l'égide de la vierge Marie plus de païen !>>

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 11:35

A l’invitation du Colonel Mpoudi Ngolè Eitel, les 13 maires des arrondissements du Moungo, les médias, et les principaux acteurs de la société civile se sont retrouvés dans la salle des actes de la Commune d’Arrondissement de Nkongsamba  2ème (CAN2) Lundi 28 janvier dernier de 11 à 16 heures pour parcourir le programme annoncé de la première édition des Journées Économiques et Culturelles du Moungo.

C’est dans les explications du stratège Ebené Constant, représentant le Groupe Proximity et Président du Comité d’Organisation du Festim que les participants ont trouvé matière à moudre.

Avant son exposé sur les articulations de cette manifestation prévue du 16 au 20 avril prochain à la place du marché de Nkongsamba. Il est revenu sur les propos introductifs du Maire Wandji Alain Thomas, mettant au centre de certaines activités les collectivités locales décentralisées. Le Festim, Festival de Moungo se voudrait être la plus grande plateforme de manifestations artistiques et culturelles, touristiques et économiques dans cette partie du Cameroun. Le Comité de Développement du Moungo (CODEMO) aspire au fil du temps mettre le Festim au niveau d’autres grandes rencontres culturelles comme le Ngoun et le Ngondo. Pour atteindre les objectifs fixés, le Président du Comité d’Organisation a laissé entendre que sous la diligence du Ministre Mbella Mbella Lejeune de Relations Extérieures, des contacts auprès d’autres  évènementiels sont effectués au niveau local, national et international. Citant en passant Interprogrès, Médias Plus ; les Ministères du Commerce, des Arts et la Culture,  des Sports et de l’Education Physique.

Mme Angeline Set Ngom Prison cite parmi les articulations importantes de cette rencontre les points suivants : expositions d’œuvres d’arts, concerts de musique, journées Ekoki, un tournoi de lutte traditionnelle, l’ascension du Mont Manengouba, les conférences débats sur l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes.

Pour que le plus grand nombre de participants ou visiteurs potentiels soient informés, le Comité d’Organisation envisage plusieurs conférences de presse sur Nkongsamba, Douala, Yaoundé et Paris. Clôturant cette rencontre avec les mairies du Moungo et les médias locaux, le Colonel Mpoudi Ngolè Eitel a invité les leaders des Communautés résidants dans le Moungo à s’approprier ce festival qui est une activité du CODEMO, de faire en sorte que la première édition soit un succès retentissant.

Sylvain Timamo, Rédacteur en Chef Scores2000.info

Contact Rédaction : +237 678894092/ 699451920

Le FESTIM ou Festival du Moungo est un événement festif conçu comme des journées économiques et culturelles. Le FESTIM se définit donc principalement comme :

  • Des journées de réflexion pour redynamiser l’économie et la culture ;
  • Une plateforme d’échanges entre les professionnels des différents secteurs de l’économie et de la culture ;
  • Une opportunité de retrouvailles entre les filles et fils du département ;
  • Espace de promotion par excellence de la culture et d’encadrement des initiatives de l’entreprenariat des jeunes, des femmes, etc.

Objectif Principal du FESTIM:

Festival annuel et itinérant, le FESTIM a pour objectif principal de fédérer toutes les populations du Moungo autour d’un même objectif, la revitalisation économique et culturelle de leur région.

Objectifs Spécifiques:

  • Offrir un espace de rencontre à tous les acteurs concernés par le développement du Moungo ;
  • Soutenir la création artistique et culturelle dans le département ;
  • Faire éclore la créativité et les talents jeunes ;
  • Valoriser le patrimoine culturel diversifié du Moungo ;
  • Offrir une plate-forme d’expression aux initiatives locales de développement ;
  • Sensibiliser les citoyens à la participation à la vie de leur département ;
  • Faire connaître les objectifs et les actions des organes de développement du Moungo (CODEMO et FODEM) ;
  • Susciter la réflexion autour de l’avenir du département ;
  • Fêter les citoyens acteurs du département ;
  • Rassembler les habitants du Moungo autour d’objectifs de développement local ;
  • Valoriser les compétences et les ressources locales ;
  • Concrétiser des opportunités d’affaires et de partenariats
  • https://www.codemo.cm
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens