Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 14:48

Annoncé depuis la fin de l’année 2018 comme militant du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil a rendu publique cette information à l’occasion de l’installation le jeudi 24 janvier dernier de l’Unité MRC de Nlonko commissariat. Cérémonie qui a durée plus de six heures d’horloge.

Elle débute à 16 heures avec l’arrivée et la mise en place au sous-sol de l’espace baptisé «Bunker» des militants et invités spéciaux. Suivra l’entrée des maitres de cérémonie parmi lesquels Monsieur TEKEU Joseph, Secrétaire de la Fédération Départementale du Moungo-Nord I et Monsieur PROMBO Justin, Secrétaire de la Fédération Communale de Nkongsamba 1er.

Sous la modération de Mr DJOME BONNY, plusieurs allocutions sont prononcées pour soit expliquer les statuts du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), soit remonter les griefs contre la malgouvernance au Cameroun, le calendrier électoral. Bref, l’ensemble des maux qui entravent l’amélioration des conditions de vie des populations,.

Monsieur PROMBO Justin a présenté Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil comme une élite de Nkongsamba, un leader de haut niveau qui a conscience de la nécessité d’agir favorablement pour la renaissance de cette localité dans laquelle presque tout tombe en ruine. Avec des routes dégradées, les bornes fontaines publiques fermées, les jeunes au chômage ou dans l’oisiveté, les parents abandonnés à eux-mêmes. Il a rappelé les images des époques du Maire NGAMBO et du Président du Conseil Municipal TCHOUAFFE à l’ancienne Commune Urbaine à régime spécial de Nkongsamba.

Monsieur TEKEU Joseph prenant la parole, a invité Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil et les membres de son unité à œuvrer pour que le plus grand nombre de personne en âge de voter s’inscrive sur la liste électorale, particulièrement tous ses jeunes qui viennent d’acquérir 20 ans, âge de la majorité électorale au Cameroun. Prenant à son tour la parole, le tout nouveau Secrétaire Général de l’Unité MRC-QUARTIER6 NLONKO a remercié tous les participants pour leur présence. Un auditoire de près d’une centaine de militants et sympathisants, des invités des Unités sœurs, des parents, des médias. C’est en toute humilité que Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil a donné confirmation de sa démission du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) pour rejoindre le MRC. Ceci en invitant les siens dans une prière qu’il leur a adressée à lui demeurer fidèle et le suivre dans le MRC. Il s’agit des militants et sympathisants des antennes "BUNKER" de Manengolè, de Ndoungué, Ebonè, Manjo, Loum et Baré. Avec le MRC du Pr KAMTO Maurice, il est temps de contribuer efficacement et durablement au développement de la localité.

C’est à la suite de cette ponctuation que les autres membres du bureau sont invités à se mettre débout, puis installés dans leur fonction respective. Le bureau de l’Unité rebaptisée «MRC BON-KEUR» de Nlonko Commissariat est composée de la manière suivante.

- Secrétaire général de l’Unité : Me KAMSU Joseph Gentil ;

- Secrétaire Adjointe de l’Unité : Mme MAPO Hélène ;

- Rapporteur de l’Unité : Mr NZOUKOU Henri Claude ;

- Trésorier : Mme ANGAL Alphonsine Caroline ;

- Secrétaire Chargé des questions électorales, administratives, traditionnelles et de la vie locale : Mr SIRI Philbert ;

- Secrétaire chargé des activités sportives et de l’animation : Mme NDONGO Régine

- Commissaire aux comptes : Mme PENDA DIPOKO Lydie.

Après l’exécution de l’Hymne nationale du Cameroun avec beaucoup d’émotion, un buffet est offert aux militants du MRC de Nlonko commissariat et rendez-vous est pris pour la fête de la jeunesse qui se tiendra dans quelques jours.

Entretien avec Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil

Scores2000 : Qu’est-ce qui explique votre démission du RDPC, un parti politique dans lequel vous avez milité pendant plus de deux décennies ?

SA Majesté KAMSU Joseph Gentil : J’ai démissionné du RDPC à cause de l’égoïsme des responsables locaux de ce parti qui ne font pas grande chose pour le bien être des populations. Ceci après avoir travaillé durement pour sortir le Moungo des mains de l’opposition politique. Je partage les ambitions du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), attitude qui a aussi contribué à ma démission. Il faut reconnaitre que nous avons soutenu le Président Paul BIYA dans sa pensée politique inscrite dans le Livre «Pour le Libéralisme Communautaire». Et je crois que le handicap pour son implémentation  a été des Hommes pas soucieux de bâtir une Nation forte et prospère. Nous avons l’espoir qu’avec le MRC, les pratiques systémiques vont laisser place à la bonne gouvernance, à la création des richesses en faveur de nos populations.

Après cette cérémonie d’installation de votre Unité à Nkongsamba 1er, quelle sera la suite de vos activités politiques ?

Avec mon unité, nous travaillerons à faire inscrire les retardataires sur la liste électorale, particulièrement les jeunes qui viennent d’acquérir 20 ans, âge de la majorité électorale au Cameroun. Il va de soit que la lecture et la compréhension des textes du parti MRC sera au menu de nos séances de travail dans le but de capaciter les nouveaux venus et dans la même optique, d’enrôler le maximum de sympathisants de notre circonscription dans le mouvement, dans la paix et la convivialité.

Quelles sont vos ambitions par rapport aux échéances électorales prochaines ?

Personnellement, je refuse de me prononcer. Seules les instances du parti sauront nous confier le moment venu des rôles à jouer en fonction de notre poids politique et notre compétence. Ce qui nous semble plus urgent en ce moment est la mobilisation des acteurs sociopolitiques pour les inscriptions sur les listes électorales et l’amélioration des règles du jeu pour ne pas nommer le code électoral Camerounais. Tout cela dans la paix et la non violence.

Sur quoi va se fonder votre argumentaire pour fédérer les femmes et hommes de cette circonscription politique ?

J’invite très humblement les populations de Nkongsamba à jeter un regard rétrospectif sur mon bilan dans le «RDPC-BUNKER» lorsque pour lutter contre le chômage et la pauvreté, j’avais mis en place à mes dépends et à ma charge personnelle un centre de formation pour encadrer les jeunes dans les domaines suivants : boulangerie, sérigraphie, couture, jardinage, cuisine, informatique, auto-école outre les activités sportives. Il est opportun de signaler qu’en son temps, le Préfet NWOS A KOS accompagné d’une forte délégation dans laquelle se trouvait le Délégué du Gouvernement, Dr NGOLLO NGAMA Emmanuel est venu remettre les diplômes de fin d’apprentissage aux lauréats. Cérémonie qui s’était achevé par un buffet dans la salle des fêtes de l’Hôtel FERE.

Aviez-vous reçu pour vos activités une subvention ou une aide du RDPC, ou encore d’un de ses élus ?

Non, je n’ai jamais reçu un seul francs du RDPC, ni de qui que ce soit pour les activités du «BUNKER». Il faut préciser que les deux véhicules HIACE et LITEACE griffées avec les logos du RDPC étaient achetées avec mes modestes économies pour sillonner tout le Moungo et visiter mes antennes citées plus haut, notamment à Manengolè, Ndoungué, Ebonè, Manjo, Loum et Baré.

Propos recueillis par Sylvain Timamo

Contact Rédaction : +237 699451920/ 678894092

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 14:06

Y prenaient part, les Chefs de services publics, les Chefs traditionnels, les Maires, les prestataires et les membres de la société civile.

Les travaux axés sur l'évaluation du 4ème trimestre dans le suivi du Bip dans le Moungo étaient présidés par le premier adjoint préfectoral pour le Moungo ONDOBO Gilbert sous la modération du DD/Minepat pour le Moungo Adalbert Nyaleve.

Les maux récurents sont revenus dans les échanges : la non appropriation du nouveau code des marchés publics par toutes les partie prenantes, ce qui a crée un léger retard dans la contractualisation; une faible remontée d'informations sur le niveau d'exécution financières des projets BIP 2018; insuffisante transmission des données sur l'exécution physico-financière des autres ressources communales; non respect du calendrier de tenue et non transmission à la DDEPAT des rapports des Comités Techniques Communaux par certains magistrats municipaux; non démarrage effectif de nombreux chantiers après notification de l'OSD (prestataires introuvables); insuffisance implication des sectoriels et communicateurs (société civile) dans le suivi des projets de leur ressort; insuffisance de Suivi Technique de la part des Ingénieurs qui n'arrivent pas à fournir les informations à date; rétention de l'information par le DDMINEPAT qui ne documente pas suffisamment la presse écrite sous prétexte qu'il n’y a pas suffisamment de photocopies, Plan d'Investissement Annuel (PIA) des Communes pas réalistes; absence répétée de la président l'Honorable Dissaké Marguerite, absence répétée de plusieurs Maires titulaires. Les taux d'exécution physique étaient encore à moins de 63% et les taux d'exécution financières à moins de 33%.

Sa Majesté Mouketé Magelan fâché a laissé entendre que les jeunes cadres d'aujourd'hui n'aiment pas travailler et se sacrifier pour leur pays. Pour des investissements de près de 2 925 920 030 FCFA, on tournait autour de réalisations d'environ 274 000 000. L'unicité de caisse étant un autre facteur de pesanteur selon les prestataires.

Richard Mboma de Ndobeng

Contacts Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 13:54

Les membres du conseil électoral d'élections Cameroun pour le littoral étaient dans le Moungo, le 22 Janvier dernier, pour évaluer le niveaux des inscriptions sur les listes électorales à 3 semaines après le lancement de l'opération dans le Moungo.

La délégation conduite par Njeuma Dorothée a échangé avec les acteurs qui interviennent dans le processus électoral dans le dit département. C'est la salle des actes de la CUN qui a servi de cadre aux travaux en présence du premier adjoint préfectoral ONDOBO Gilbert. Le Moungo présente dans son ensemble 986 nouveaux inscrits sur les listes électorales.

A Nkongsamba 2eme ce 23 Janvier, Le sous-préfet YOUFEDI Hamid a présidé comme chaque trimestre les travaux qui ont permis aux chefs de service, chefs de blocs et de quartier et chefs d'établissements scolaire de son ressort de compétence, d'évaluer les activités menées au cours des trois premiers trimestre. Une réunion de coordination qui a vu la prise de parole des différents participants à travers plusieurs exposés présentant le bilan des activités de chaque secteur . Le sous-préfet n'a pas manqué de prescrire quelques recommandations aux participants dans l'optique de permettre à ces derniers à conduire les activités dans leurs secteurs respectifs pour un rendement meilleur au trimestre à venir.

Du côté de Nkongsamba 3 ème : C'est la salle des actes de sa commune qui abritait ce 23 Janvier, la cérémonie marquant le lancement du plan communal de développement . l'atelier placé sous la houlette du maire Dr Élise-Henriette ESSAME , a connu la présence des chefs de blocs et quartier, des chefs de service et des conseillers municipaux. TAYEM FOMBELE Mathias qui présidait les travaux, a exhorté les participants à être attentif à l'édification de la représentante du régional du PNDP afin de contribuer de manière efficace à la planification du projet sur le terrain au profit des populations de Nkongsamba 3ème.

En politique , le vent des démissions souffle encore dans les rangs du RDPC dans la cité aux deux monts , après le basculement de l'honorable Tchoumen ,sa majesté Fenyep René et compagnie qui ont rejoint les rangs du MRC il y'a quelques semaines. De Bare- Bakem à Nkongsamba 1er, L'Harmattan et la mousson ne s'arrêtent pas. Encore une vague de démission enregistré ce 24 Janvier dans l'arrondissement de Nkongsamba 1er où un peu plus de 100 militants du parti de la flamme ardente ont décidé d'abandonner le navire aux milieu des eaux troubles, pour rejoindre celui du Mrc piloté par le Professeur Kamto. Une attitude collective qui alimente les commentaires et suscite pas mal d'interrogations dans les rues de Nkongsamba.
Nous y reviendrons.

Appolinaire Kameni/CP

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 13:46

L'arrondissement du Nlonako dans le Département du Moungo, Région du Littoral était en pleine effervescence le 26 Janvier 2019, c'était en faveur du meeting de remerciement des populations du dit arrondissement à

Son Excellence Paul Biya pour le maintien au gouvernement de leur fils, le Ministre Lejeune Mbella Mbella lors du réaménagement du Gouvernement. Celui-ci le 04 Janvier dernier. C'est la maison du peuple dans le Nlonako qui a servi de cadre aux festivités.

Les représentants de toutes les Sections du Grand Moungo étaient à ce meeting où on a compté des grands noms comme les sénateurs en fonction ou en réserve David Bile, Jean-Jules Ebongue Ngoh. Les députés Sime Pierre et Epoube Minono Lydienne, les présidents et Vice-présidents de Section Matiké Daniel, Oumarou Dandjouma, Mbonjo Jacques, Kuete Jean, etc. Ce genre de manifestation s’organise habituellement à Nkongsamba, mais cette localité avait obtenu des mauvais scores lors de la dernière élection présidentielle, notamment à Nkongsamba1er et 2ème. C’est tout à fait justifié que le Président Manon Georges Christol qui avait obtenu le meilleur score, plus de 80% à la dernière élection présidentielle abrite cette cérémonie.

Dans son propos de circonstance après les civiltés de du Maire Félicité Sidiki Manon, il a attiré l’attention sur la sincérité politique dans le moungo. En effet, dans d’autres arrondissements très médiatisés, ses collègues font de la fanfaronnade sans maitriser leur électoral, ni leur sommier politique, langage bien connu de tous. Il invitera ses camarades du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) à rester vigilant et à travailler dans le sens de donner du temps pour l’implémentation des grandes opportunités au président Paul BIYA qui est le bâtisseur du Cameroun.

Venu son temps de parole, sous un standing ovation, le Ministre Mbella Mbella Lejeune des Relations extérieures a remercié grandement ses camarades présidents de Section qui ont obtenu de bons scores lors de la présidentielle. Il est pour que les militants et sympathisants ratissent large parce que pour lui, les prochaines échéances politiques : les régionales, les élections municipales et législatives devraient se préparer sans délai.

Occasion a été donné à Mr EBENE Serge Constant, invité spécial de présenter le FESTIM, festival du Moungo, première édition qui est une brillante idée couverte depuis près de trois ans par Mr Mbella Mbella Lejeune, fils du  Moungo dans l’optique de sortir cette localité où vivent plus d’un millier de citoyens d’origines diverses du Cameroun, de l’inertie et du manque d’engagement des femmes et des jeunes à l’entrepreunariat, au leadership. Propos tenus et soutenus par les regards du Dr Evelyne Mpoundy Ngole, Dr Essomadjeck Patrick, Nkomba Haldjeng, Ntamack Epoh Serge et Mr Bouangue qui sont membres de son « shadow cabinet ».

Face aux médias, le Chef de la Délégation Permanente du Comité Central dans le Moungo a laissé entendre que son parti va jouer son rôle dans l’immédiat pour transformer en réalité certains projets : Il pense à un télécentre Communautaire dans le Nlonako, les plantations communautaires, l’agriculture de seconde génération, la réalisation des routes avec le Ministère des Travaux publics, les infrastructures sportives, la communication, la transformation et la commercialisation des produits des paysans de la localité. Une journée qui s’est achevée tard par un grand buffet à la résidence du Ministre

Nkomba Franck/CP

Appolinaire Kameni/CP

La salle polyvalente de L'Enieg de Nkongsamba ,a abrité ce 16 Janvier 2019, une réunion de concertation entre la tutelle des enseignements secondaires et les chefs d'établissements secondaires publics et privés du département du Moungo. Il était question au cours des travaux présidés par Nzoki EPOH Frédéric DelD/Minesec pour le Moungo, de faire le bilan du chemin parcouru depuis le début de la rentrée scolaire en cours et de mieux aborder les grands axes du trimestre en cours.

Dans l'arrondissement de Nkongsamba 1er , une maisons de trois pièces construite en matériaux provisoires est partie en fumée dans l'après midi de ce 17 Janvier 2019. D'après les propos recueillis sur les lieux du sinistre, ce sont deux petits garçons qui dans leurs jeux habituels ont de manière ignorante ont enflammé la maison. Heureusement pas de perte en vies humaines, mais un important dégâts matériels enregistré.

Coup de projeteur dans les rangs du parti de la flamme ardente dans le département du Moungo ce 17 Janvier 2019, où une démission collective des militants engagés a été enregistré. Ces derniers ont choisi de rallier la cour du Mrc afin de mieux axer leur vision autour des échéances électorales à venir.

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 12:57

C'était à la faveur des obsèques du Patriarche et ex-membre influent de cette équipe dans ses années de gloire.Papa EKA Bernard puisqu'il s'agit de lui,sera conduit à sa dernière demeure ce 10 Novembre 2018 dans son village natal vers Manjo.

Afin de lui rendre un dernier hommage,les anciens joueurs de l'Aigle Royal de Nkongsamba ont tenu à manifester leur ultime reconnaissance pour la mémoire de ce Patriarche quitte la terre de ses ancêtres à l'âge de 82 ans bien sonnés. L'occasion faisant le larron,les anciens joueurs se sont réunis ce 09 Novembre dans l'un des Amphis de l'ISMAM(Institut supérieur de Management du Manengouba) de Nkongsamba,à l'effet de mener une réflexion sur la relance de l'équipe mythique du Moungo,dans l'optique de revoir l'équipe voler plus haut et retrouver sa place parmi l'élite du football de notre Triangle national.Parmi ces anciennes gloires,on pouvait apercevoir entre autres:Fotso Serge dit"Sabadjo",Issa dit "Gordon Bans"," Tolo",Mandengue,Esso"Justice","Aka",Maurice Tokam,l'"Abe " Ngande,"More",Tchoumi",Temgoua"Zoff" et bien d'autres. Sans oublier ceux qui n'étaient pas physiquement présent mais de cœur, à l'instar du De Tankoua,Tchouffa Hugo,Makongo,Épars...

Par Ngotcho Louis Marie

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 12:27

Nous avons organisé à Nkongsamba le 11 novembre 2017 la 9ème Ascension du Mont Manengouba en partenariat avec la Communauté Urbaine de Nkongsamba, la Ligue d'Athlétisme, l'Association des athlètes du Moungo et à la fin de cette compétition, la majorité des acteurs impliqués émirent le vœu de nous voir à l’œuvre pour la 10ème édition.

Nous avons reporté la 10ème Ascension du Mont Manengouba au 30 décembre 2018.  Edition qui mettra en honneur les filles/fils et parents des paysans et déplacés du Moungo. Raison du choix de votre entreprise pour l’accompagnement…

Les prévisions sont les suivantes : 200 athlètes, officiels, autorités sportives et volontaires. Les trois premiers de 4 catégories seront primés

Nous voulons compter sur votre sponsoring, appui financier, logistique, participation pour réussir cette fête sportive et montrer la solidarité agissante des entrepreneurs et entreprises nationales. Ceci dans la confection des maillots, le défrichage et balisage du parcours, les primes diverses, la mobilisation des participants.

L’itinéraire sera du Stade de football de Bonangoh, Carrefour Lélé, Synergie Nord-Sud au sommet du Mont Manengouba en passant par la Chefferie Supérieure du Canton Baneka et le trajet retour par les points annoncés au Centre ville.

Organisateurs : Scores2000 et partenaires

(Association pour la Promotion du Développement Economique, Socioculturel et l’Epanouissement des Jeunes dans le Département du Moungo)

 Récépissé de Déclaration N° 130/RDA/C16/BAPP du 22/09/2003 par le Préfet Nwos A Koss

Contacts : BP : 375 Nkongsamba - (+237) 699451920/678894092/663956404

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 14:02

François Kenfack, le Directeur exécutif de la plateforme Inclusive Society for persons with disabilities, et ses collaborateurs ont donné un point de presse lundi 1er octobre 2018 à Yaoundé. Au centre des échanges avec la presse, leurs principales revendications et la prise en charge ainsi que la protection des personnes handicapées le 7 octobre jour du scrutin.

Au Cameroun, plus de 37000 personnes handicapées sont inscrites sur les listes électorales. Elles ont décidé de faire entendre leur voix à quelques jours de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. Au cours de cette présidentielle, Paul Biya l’actuel Président et candidat à sa propre succession affrontera 8 autres candidats. Mais selon François Kenfack, « les personnes handicapées se trouvent dans une situation où malgré leur très grande motivation, inscrites à plus de 37000 personnes sur les listes électorales, aucun parti politique ne se manifeste ouvertement à faire des promesses claires. Nous avons un gouvernement qui compte un peu plus de 50 membres, nous aurons voulons qu’un candidat à cette élection parmi les 9 s’engage effectivement à développer des institutions qui assurent le bien-être des personnes handicapées ».

François Kenfack va plus loin et dénonce: « Il y a un Centre National  de Réhabilitation des personnes handicapées au Cameroun, nous nous attendons à ce que si le Directeur Général est une personne valide du fait de son expertise, que le Directeur général adjoint soit une personne handicapée, sinon on enlève notre nom de là parce que le terme personne handicapée existe parce qu’il ya des citoyens handicapés. Nous nous attendons à ce que les ministères qui assurent l’action sociale (Ministère de la jeunesse, Ministère des affaires sociales, ministère de la santé publique, ministère de l’emploi et autres) soient détenus par un citoyen qui effectivement éprouve les difficultés  et donc il comprendrait mieux les préoccupations et apporterait des solutions à long terme ».

Le Directeur exécutif de la Plateforme Inclusive, par ailleurs Représentant Résident de l’Organisation Mondiale des personnes handicapées,  affirme sans difficulté que « les personnes handicapées sont à mesure d’être ministre et de tenir ce genre de porte feuilles qui, avec leurs problèmes, leurs difficultés spécifiques, peuvent apporter des solutions durables pour le développement de notre pays tel que voulu à l’horizon 2035 ».

Les personnes handicapées, à travers leur porte parole, ont également lancé un appel aux sécessionnistes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et à l’ensemble des parties prenantes à apporter des mesures essentielles pour protéger les électeurs handicapés le jour du vote.

Ericien Pascal Nguiamba/CP

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 13:43

Le Coordonnateur Départemental de la Campagne Présidentielle dans le Moungo, le Ministre Mbella Mbella Lejeune, a reçu, jeudi dernier, Leurs Majestés les Chefs Traditionnels, ainsi que les représentants des différentes communautés répertoriées au Moungo.

Un seul message, le Moungo est une belle femme, raison pour laquelle tous les candidats veulent lui faire la cours.
Mais ce qu'il oublie, c'est que le Moungo est déjà marié, et son époux à qui elle doit fidélité et loyauté c'est Paul BIYA.

En dehors de cette rencontre, les responsables du RDPC ont été dans les 13 arrondissements dans l'optique de sensibiliser les membres des sous-sections. Une forte délégation constituée du sénateur David BILLE, Etame Massoma, les députés SIME Pierre, Dissacke Marguerite et Epoube Lydienne, le Maire Kuete Jean, le sénateur suppléant Essombadjeck Patrick.

Ces derniers ont apprécié les efforts du Dr Kollo Basile à Manjo ou le porte à porte est privilégié.

Ce qui a retenu l'attention est le meeting de Nkongsamba 3ème, pendant lequel l'équipe de Me EDIMO NANA Ferdinand a fédéré un grand nombre de jeune sur les 10 points importants des promesses du candidat Paul Biya.

A plusieurs reprises, parole est donnée aux partis amis, notamment le FSNC (Front pour le salut national du Cameroun) et l'UNDP (Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès) pour s'exprimer sur la plate forme entre leurs différents leaders...

Komba Patrick/Correspondance particulière

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 13:19

A la faveur de la Journée à eux consacrée ; ceci par la reconnaissance de toute la Communauté internationale à l'endroit de ces "Chevaliers de la craie", faiseurs de connaissances à travers l'éducation.

La ville de Nkongsamba s'est donc jointe à cette journée de réflexion à travers les Enseignants exerçant dans la " Cité aux 2 Monts", dont le thème retenu cette année était  : "Le droit à l'éducation c'est aussi le droit à un personnel enseignant qualifié". Pour cette énième édition à Nkongsamba, la cérémonie était présidée par le numéro un du Département le Préfet Irénée GALIM NGONG qu'accompagnaient les trois sous-préfets des trois Arrondissements de la ville de Nkongsamba. A cette occasion, des "Seigneurs méritants de la craie" ont été décorés à la Médaille des Palmes académiques, à savoir 22 au total parmi lesquels des Proviseurs, des Inspecteurs d'arrondissement, des Directeurs d'école, bref tous les deux ordres d'enseignement ont été honorés, et ont reçu leurs distinctions des mains des Autorités administratives de la ville. La cérémonie riche en sons et couleurs s'est achevée par l'OMM organisation de celle-ci par une photo de famille, suivie d'un défilé qui leur rappelle toujours l'époque où eux même étaient élèves et battaient le pavé le jour du défilé.

C'est à la fin de toute la cérémonie protocolaire que les nombreux parents, amis, collègues et connaissances ont remis les bouquets de fleurs pour marquer leur fierté et leurs encouragements.

Ngambo Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 13:13

Chers frères et soeurs

Je suis Gaby , fondateur de Institut Supérieur de Management du Manengouba ISMAM Nkongsamba et de bien d'autres choses à Nkongsamba.

Je vous lance cet appel qui me vient du fond du coeur en titillant votre fibre nsambalaise mais en faisant valoir surtout des arguments académiques.

Vous avez certainement dans vos familles respectives, un ou des proches nouveaux lauréats au BAC 2018. A eux j'adresse mes félicitations .

Comme vous le savez, la première institution universitaire de notre ville et même de notre département ISMAM qui fête ses dix ans cette année, est aussi le 8eme meilleur institut privé de l'enseignement supérieur du Pays (sur 253) pour ses résultats . ( 83% de taux de réussite -classement Minesup 2018)

Fort de ce résultat et du cadre que vous connaissez très bien Nkongsamba, très propice aux études, convaincu aussi que vous proposerez à vos proches ce cadre qui vous a façonné de la plus belle des manières, ISMAM Nkongsamba se dit prêt et totalement disposé à accueillir, former, préparer et orienter dans le monde socio- professionnel vos cousines, neveux, petit frères ou sœurs etc...

Les tutelles académiques des universités de Dschang et Douala encadrent et crédibilisent nos programmes.

Notre réseau d'entreprises partenaires sécurisent les stages académiques en milieu professionnel.

Notre campus sur 30 hectares offre un cadre futuriste, opérationnel et fonctionnel pour des programmes de formation théorique et pratique dans 7 filières: agriculture, communication, droit, informatique, génie civil, sciences de l'éducation.

Des résidences universitaires sont disponibles à défaut de la case familiale que ce proche viendrait réchauffer.

Pour plus d'informations, me contacter sur ismamcameroun@gmail.com

Bien N'sambalaisement.

Votre frère Gaby ou
Bouboul (petit nom comme joueur de l'Aigle du Moungo)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens