Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 12:33

C’est le 28 février 2016, sur le site du Carrefour Mbaressoumtou Mosquée que le Yakamata a renouvelé son appel, cérémonie en présence de M. Bala Souaibou, 1er adjoint préfectoral et des Sous- préfets Mohamadou bachirou de Nkongsamba 3ème et Foumane Pierre, adjoint du premier arrondissement.

C’est au début de l’après-midi de ce dimanche 28 février 2016 que le communicateur de la circonstance Garba Brice après l’exécution du refrain de l’hymne national a introduit les membres du Yakamata pour leur adresse, après deux jours de travaux. L’on a écouté attentivement la prière de l’Imam central de Nkongsamba, de Mahamadou Yakoubou de l’alliance nationale des jeunes musulmans du Cameroun, du président des musulmans du littoral et du Sud-Ouest, du président national du Yakamata El hadj Oumarou. C’est après les prestations des artistes que l’on a lu appel de Nkongsamba-Mbaressoumtou. Il faut rappeler selon le discours du président national de cette association que c’est le 14 mars 2014, lors du Congrès de Yaoundé, que l’Honorable Ali Bachir prenait la parole pour solliciter au compte du bureau national du Yakamata la candidature du président Paul Biya pour la prochaine élection présidentielle.

A la fin de la cérémonie, répondant à une des préoccupations de la presse, le Secrétaire Général du Yakamata, M. Chouaibou Liman a reconnu que le Yakamata n’avait pas changé de statut, qu’elle reste une association apolitique et le souci de ses membres est de prendre position entant que citoyens camerounais sur un sujet d’actualité.

Appolinaire Kameni/CP

Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 12:32

C’est le 24 février 2016, devant la tutelle administrative représentée par le Préfet HONA Thomas que les conseillers municipaux de la Commune de Bonaléa se sont retrouvés pour élire leur exécutif après l’annulation prononcée par la Cours Suprême du Cameroun.

La séance qui devait débuter à 11 heures est retardée par une longue réunion des conseillers municipaux encadrés par les représentants du Comité Central dont le mandataire est EL Hadj Oumarou Dandjouma par ailleurs président de la section RDPC du Moungo-Nord 1. C’est vers 14 heures et 30 minutes que l’autorité administrative a fait son entrée dans la salle des actes. Après la lecture des textes qui devaient régir cette élection, le Préfet HONA Thomas a pris la parole pour préciser qu’après le dernier acte de la justice, les conseillers n’avaient plus de recours possible en annulation, il aura sollicité leur compréhension avant que le scrutin ne débute. Deux candidats sont présentés et à l’issu de deux tours de vote marqués par un score de 12 voix pour chacun des candidats, le candidat le plus âgé est déclaré vainqueur conformément à la loi et ce dernier était bien BELLE TITI face à son challenger MPOCKO Ernest qui n’a pas fait d’objection séance tenante.

Par la suite, lors du vote des deux adjoints, le candidat du groupe de Bellè à obtenu 12 voix alors que celui proche de Mpocko Ernest a obtenu 11 voix et on a enregistré un bulletin nul. Commentant le déroulé de cette élection, un notable du village à laissé entendre que le Maire Bellè Titi pour le peu de temps qu’il a fait à la Mairie a prouvé qu’il est un élu ambitieux et capable, travaillant dans le sens souhaité par les populations. C’est-à-dire dans la réhabilitation des routes, l’ouverture des pistes des champs, l’aménagement des bâtiments commerciaux, le forage des points d’eaux, etc…

Sylvain Timamo à Bonaléa

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 15:07
Quatrième Congrès Ordinaire du Comité  de développement du Canton BAN’EKA de 25 et 27 février 2016

C’est lors d’un échange avec M. Jean Claude EPANDA que les médias ont été informés de ces assises qui se dérouleront du 25 au 27 février 2016 à Nkongsamba. Tous les Baneka de la planète sont conviés à ce rendez-vous dont le thème de référence est : « la consolidation de l’unité et de l’unicité Baneka ».

Le CODECABA, Comité de Développement du Canton Baneka, organisation apolitique à but non lucratif depuis 1996 pose des actions en faveur du développement intégral des populations installées sur les flancs des monts Nlonako et Manengouba. Mettant à son actif l’appui à la scolarisation des élèves issus des familles les moins nantis, la pratique du sport, la vulgarisation des rites visibles et tradition de cette contrée. Le fondement étant la sauvegarde, la préservation de l’identité dans la diversité culturelle, la pression du prisme de l’universalité.

Le CODECABA rassemble en son sein douze villages repartis dans les trois arrondissements de la ville de Nkongsamba à savoir : BADJOKI, EDIAKAP, EDJOGMOA, EKANGTE, MBARESSOUMTOU, MBORIKO, NDOGMOA-MBENG, NKONGSAMBA, NGALMOA, NGWA et POOLA.

Ce quatrième congrès intègre une semaine culturelle qui a pour objectif de sensibiliser le peuple Baneka à ses valeurs culturelles afin d’aboutir à une réappropriation de son patrimoine matériel et immatériel ; organiser un réseau pour une démarche concertée ; répondre aux attentes de développement économique, rural des populations afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Le programme des activités prévoit une marche de santé le jeudi 25 février, une mini foire artisanale et gastronomique à NGWA, l’ouverture officielle du Congrès par le Préfet du Moungo le 26 février avec des travaux et l’élection du nouveau bureau du CODECABA et enfin en 3ème journée du 27 février une longue procession sur l’itinéraire EX-SICAB EP MBARESSOUMTOU – EP GRPE3 – FOYER CULTUREL – MC2 MOSQUEE – MARCHE CENTRAL – ROND OINT CENTRAL – PLACE DES FETES. A 10 heures, la cérémonie de clôture et un grand concert de musique à la place des fêtes de Nkongsamba.

L’on verra peut-être du 25 au 26 février 2016, assis à la même table de réflexion pour penser l’avenir et l’espérance, les filles et les fils d’un même ancêtre, et particulièrement les chefs des 12 villages, le président sortant EKANDJE NJANGA EITEL, NGOLLO NGAMA EMMANUEL, ESSAME JOSEPH ERNEST, NDEDI EYANGO, OTTI ANDRE, MATIKE DANIEL, NZOKI EPOH, NJIKI EPARA, ELONG NGONO, EYIDI YVONNE, NGOLLE, EPANDA, NKOTTO, MBELLA MBOLLE et bien d’autres.

Contact Rédaction : +237 663 956 404 - email: scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 15:02
Entretien avec SINGTAT BILONG André Salomon : "nous avons pensé l’Hôtel de ville futuriste dont le coût initial est de 216 millions"

C’est à l’occasion du dernier comité de suivi du budget d’investissement public que nous avons rencontré la deuxième personnalité de la Commune d’Arrondissement de Nkongsamba 3ème. Cet entretien nous a permis de faire le tour d’horizon de la transformation infrastructurelle de la ville.

Scores 2000 : Quel regard jetez-vous sur les travaux de ce jour ?

SINGTAT BILONG André Salmon : Merci de l’honneur que vous nous faites en me sollicitant pour répondre à vos questions. C’est avec fierté que je le fait parce que le journal Scores2000 a toujours brillé par son sérieux et la qualité des informations impartiales de sa rédaction. Je vais dire que la tradition de la rencontre est respectée, durée de l’examen des documents, qualité des pièces fournies par la délégation départementale du MINEPAT et ponctualité.

Des retards sont constatés dans l’exécution de nombreux travaux, ceux pouvant se faire en moins de 10 mois et ceux abandonnés, malgré les recommandations antérieures du Comité ? Qu’en dites-vous ?

Comme vous l’avez suivi, la faute majoritairement revient aux prestataires, même si l’on déplore souvent les retards des maîtres d’ouvrage à passer les marchés ou à engager les lettres commandes. Il y a aussi le facteur climatique et la morphologie des lieux où doivent s’exécuter les ouvrages. Ce qui fait que certains moyens affectés ne sont souvent pas suffisants et conséquemment sont recommandées la bonne maturation des projets et l’élimination des propositions de moins-disants. Pour le cas de l’Hôtel de ville de Nkongsamba 3ème, le prestataire à qui on a confié les travaux après la résiliation du contrat accordé au premier n’a pas encore engagé les travaux. Est-ce faute de surface financière insuffisante ? Dans tous les cas de figure, nous l’avons jugé au vu de la paperasse fournie et le choix de la délégation régionale. Pour ce qui est de la dotation pour les routes d’environ 27 millions, pour les forages de plus de 45 millions, les logements communaux de près de 50 millions, nous sommes suffisamment avancé.

Sur ces points financés dans le cadre du Budget d’investissement public, nous imaginons que des actions coercitives sont mises en branle, Mais vous n’allez pas que comptez sur le BIP pour véritablement impulser le développement de Nkongsamba ?

En effet, Nkongsamba 3ème est la seule commune de Nkongsamba qui a eu dès son premier mandat des projets originaux, mais nous avons été retardé par des forces négatives endogènes et exogènes. Je ne veux pas dire que certains maires des communes concurrentes ont fait des coups bas, mais l’impulsion de départ a été ralentie par des querelles de leadership inutiles. Néanmoins, avec notre Maire Mme ESSAME Elise-Henriette, nous avons pensé l’Hôtel de ville futuriste dont le coût initial est de 216 millions, le cercle municipal, la réfection des routes pour permettre aux investisseurs, à l’université et aux populations de s’installer dans les zones intérieures après la route nationale numéro 5 pour près d’un milliard, à la forêt et à la plantation communautaire, aux étangs piscicoles, à favoriser une industrie locale de transformation des huiles végétales. En gros, notre centre de loisir dont les études sont menées pour le montage des business plans en vue de la recherche des financements complémentaires comportera une médiathèque municipale, une piscine municipale, un parc artificiel.

Quelle est la part de votre budget dans l’accompagnement de ces réalisations ?

Notre budget est en évolution et nous voulons laisser à notre ville une bonne fondation, de telle façon que ceux qui viendront après nous n’aient aucune difficulté à conduire les opérations. Le budget 2016 voté le 19 décembre sous la supervision de la tutelle administrative représentée par le Sous-préfet MOHAMADOU BACHIROU en recettes et en dépenses est d’environ 400 millions de francs.

Contact Rédaction : +237 663 956 404 - email: scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 17:30
Nkongsamba 3ème: budget 2016 sur convocation du Maire Dr Elise Henriette Essame-399 039 027 FCFA en recettes et en dépenses

Après la perturbation orchestrée par la bande des trois conseillers municipaux démissionnaires dont Yvonne Eyidi, Antoine Djomatchoua et Madeleine Fonte et qui avaient entrainé le report de la tenue de la session du conseil municipal consacrée au vote du budget, Les conseillers municipaux de la Commune d’Arrondissement de Nkongsamba 3ème (CAN3) se sont retrouvés le 19 décembre 2015 pour analyser le budget 2016 sur convocation du Maire Dr Elise Henriette Essame.

Les travaux étaient alors supervisés par Mohamadou Bachirou, Sous- Préfet de Nkongsamba 3ème , représentant de monsieur le Préfet du Moungo empêché, se sont tenus dans une ambiance de sérénité et de convivialité digne de grands hommes et de grandes femmes ayant conscience de ce que les populations attendent d’eux de grandes actions de développement. Au terme d’échanges bien nourris et forts constructifs, le budget de la CAN3 a été voté au montant en recettes et en dépenses de 399 039 027 FCFA. Avec lui, treize autres délibérations ont donné le quitus au Maire Dr Elise Henriette Essame pour poursuivre les grandes actions entamées en faveur des populations. Il s’agira pour la première magistrate municipale de la CAN3 de capitaliser les victoires qu’elle a obtenues en 2015 pour booster davantage le développement de sa commune. Elle va finaliser la construction des logements communaux en phase terminale et dont la première phase a été réceptionnée ; Elle va aussi assurer la finalisation du chantier de construction de l’hôtel de ville dont les travaux sont en cours et dont elle avait réussi à sauver le financement. Elle poursuivra la construction des logements communaux sur le site des vingt hectares de terres obtenus du ministère des domaines. Dr Elise Henriette Essame est déterminée à améliorer l’offre en eau potable à l’école publique d’Ekol Mbeng. Elle entend poursuivre le reprofilage des voies d’accès tels que les axes Résidence Eboua Samuel – Inspection de l’Education de Base, E P Poola – IBA – E P Mboriko - Lycée Bilingue de Nkongsamba. La construction du cercle municipal de Nkongsamba 3ème, et l’électrification des villages Ngwa, mboriko et Mbaressoumtou, font aussi parties des préoccupations du maire Elise Essame. L’encadrement des femmes dans le montage et le portage des activités génératrices de revenus fait partie des priorités du patron de l’exécutif municipal de la CAN3. Et pour y parvenir, elle peut compter sur le soutien indéfectible de ses conseillers municipaux, sur les pouvoirs publics, sur les partenaires tels que le FEICOM, le PNDP et ceux de la coopération décentralisée avec lesquels elle a intensifié les échanges.

C’est donc à la vitesse supérieure que le maire Essame Elise Henriette entend faire entrer ses populations en 2016. Et cela passe par des actions fortes et durables qu’elle va implémentées. Cela s’est traduit par les quatre – vingt hectares de terres qu’elle a attribués à l’université de Douala pour la construction de l’Institut des Beaux-Arts de Nkongsamba. Une initiative qui traduit bien la volonté de Dr Elise Essame de positionner Nkongsamba 3ème comme la nouvelle véritable ville de Nkongsamba.

Source : Le Vigile Republicain

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 16:42

LE FESTIVAL KOMANE SE TIENDRA À DSCHANG DU 4 AU 6 FÉVRIER 2016 AVEC LA
PARTICIPATION ACTIVE DE LA DIASPORA CAMEROUNAISE.

LE FESTIVAL KOMANE EST UN FESTIVAL DE CINÉMA ÉDUCATIF QUI
EST ORGANISÉ PAR L'ASSOCIATION DE JEUNES ACTEURS DU CINÉMA
CAMEROUNAIS ( AJACC ) EN PARTENARIAT AVEC L'ALLIANCE
FRANCO-CAMEROUNAISE.

LE FESTIVAL KOMANE A POUR BUT DE VALORISER LES FILMS DES
JEUNES RÉALISATEURS DU COURT MÉTRAGE DU CINÉMA
CAMEROUNAIS ET DE CONTRIBUER AINSI A LA PROMOTION DES JEUNES
ACTEURS DU CINÉMA CAMEROUNAIS.

AU PROGRAMME DE CETTE 2EME ÉDITION:

1- UNE CÉRÉMONIE D'OUVERTURE AVEC LA PROJECTION EN
PREMIERE MONDIALE DU "TUEUR SILENCIEUX"... 1ER ÉPISODE DE
LA 1ERE SÉRIE CAMEROUNAISE SUR LA SANTÉ. ..CLINIC C...

2- DES SÉANCES DE PROJECTION DES FILMS EN COMPÉTITION ET
HORS COMPÉTITION

3- DES ATELIERS DE FORMATION À LA REALISATION
CINEMATOGRAPHIQUE ET AU JEU D'ACTEUR

4- DES CONFERENCES- DÉBATS APRÈS PROJECTION DE FILMS

5- DES CAMPAGNES D'INFORMATION ET DE SENSIBILISATION SUR LA
PROBLEMATIQUE DES AVC AU CAMEROUN DANS LES LYCÉES ET
COLLÈGES EN PARTENARIAT AVEC L'ASSOCIATION Marcq Cameroun

5- DES ECHANGES ENTRE LES JEUNES ACTEURS ET REALISATEURS DU
CINÉMA CAMEROUNAIS AVEC LES REPRESENTANTS DE LA DIASPORA
CAMEROUNAISE

6- LA VISITE TOURISTIQUE DU RICHE PATRIMOINE CULTUREL DU
DEPARTEMENT DE LA MENOUA EN PARTENARIAT AVEC L'OFFICE DU
TOURISME DE LA Commune De Dschang

7- UNE CEREMONIE DE CLÔTURE AVEC MONTÉE DES MARCHES ET
REMISE DES PRIX AUX LAUREATS

LE DR Nghemkap Armand, MÉDECIN URGENTISTE ET HOMME DE
CULTURE AUX MULTIPLES COMBATS Y DONNERA UNE
CONFÉRENCE-DEBAT SUR LE THÈME " CLINIC C ET ÉDUCATION PAR
LE VISUEL: COMMENT LUTTER CONTRE LES AVC AU CAMEROUN A
TRAVERS LE CINÉMA"

DE NOMBREUX CINEASTES ET FIGURES EMBLÉMATIQUES DU CINÉMA
CAMEROUNAIS ONT DÉJÀ CONFIRME LEUR PRESENCE A CE GRAND
RENDEZ-VOUS DU CINÉMA CAMEROUNAIS

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 16:34
15ème édition du traditionnel championnat Inter-Batteries du RASS de Nkongsamba

La 15ème édition du traditionnel championnat Inter-Batteries du RASS de Nkongsamba, s'est ouverte le22 janvier 2015. La cérémonie d'ouverture qui avait pour cadre le mythique stade de Mbarressoumtou, était présidée par le N°1 du département du Moungo Thomas HONA qu'entourait son Etat Major, en présence du Colonel Jean Michel MEBEBE Commandant le RASS.

Il est 10heures 30 minutes quand le Préfet du Moungo fait son entrée dans le mythique stade de Mbaressoumtou accueilli par le Sous - Préfet de Nkongsamba 1 er, Joseph OBATE NKONG et le COMRASS Jean Michel MEBEBE. Après le salut aux couleurs et la revue des troupes, le Préfet a donné le coup d'envoi de la rencontre inaugurale de football qui opposait le BCTS (Bataillon de commandement, de transmission et de Soutien) à la 3ème Batterie de Tir (3ème BT). rencontre qui s'est soldée par la victoire du BCTS sur le score de 4 buts à 0, 4 buts inscrits par le seul NDEMBA du BCTS.

Pour le colonel Jean Michel MEBEBE ce Championnat Inter-Unités du RASS est un moment d'émulation, ou la fraternité, la solidarité, la combativité entre autres sont mises en exergue pour une meilleur opérationnalité des troupes au front.

Rappelons que le Championnat Inter-Unité du RASS de Nkongsamba de Nkongsamba qui regroupe la Bi, le BCTS, les 1er, 2e, 3e et 4e BT englobe plusieurs autres disciplines. on peut citer entres autre le Tri, la Marche Commando, le Ballon militaire, le Hand Ball, le volley- ball.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 15:17
Professionnels des auto-écoles du Cameroun : des représentants du syndicat élus et installés à Nkongsamba

C'est dans la salle des cours de l'Auto-école Mbielu que les représentants du Synaproaecam ont été élus et installés dans leur fonction respective le mercredi 12 janvier 2015.

Il était 10 heurs lorsque le président régional, M. Josué NKOKLOUM a engagé les opérations. La lecture des statuts de l'organisation, les questions et réponses, une concertation entre les membres de la représentation locale et l’élection proprement dite.

A l'issue de cette élection, sont élus à l'unanimité les membres ci-dessous :

Président : M. MBOUYAP Firmin, né en 1967 à Loum,

Vice-président : NGUETCHO Blaise, né en 1967 à Nkongsamba,

Membres statutaires au bureau : MMe NGAMI TAPIA Alex, M. MEUTANG MINGUIM Thierry. Ces différents membres ont été installés par le bureau régional fortement représenté par les responsables suivants :le président régional, le Secrétaire régional, le Trésorier régional, le commissaire aux compte régional.

C'est autour de 13 heurs que la délégation s'est rendue au bureau départemental des transports du Moungo où les présentations ont été faites.

Le Syndicat National des Propriétaires Professionnels d'Auto-Ecoles du Cameroun en abrégé SYNAPPROEACAM a pour objectif principal assainissement du secteur et l’implémentation des facilités pour l'obtention du permis de conduire et a entre autre fonction régalienne, défendre les intérêts du syndiqué auprès de l'administration. Son siège social est a Yaoundé et cette organisation est légalisée le 15 septembre 2015.

Contact Rédaction : +237 663 956 404 - sylvaintimamo@gmail.com

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 13:13

Le Recteur de l’Université de Douala, le Pr ETOA François xavier a effectué le 12 janvier 2016 une visite de travail à l’IBA de Nkongsamba, Il était accompagné de son staff et des autorités administratives, municipales et traditionnelles du département du Moungo. Toutes ces fortes personnalités ont été impressionnées par les intermèdes ponctués de ballet, chants, chorale et poèmes des étudiants.

Plusieurs discours ont ponctué la cérémonie dans son site provisoire de l’ENIEG de Nkongsamba à partir de 11 heures et 40 minutes. Dans celui du représentant des étudiants complété par la Directrice Dr Annette ANGOUA NGUEA, l’on a apprécié les changements depuis la création de l’institut, avec l’arrivée progressive des enseignants qualifiés. Dans le lot de doléances, le Recteur a entendu parler du besoin en bâtiment pour les cours, de l’équipement de la bibliothèque, du matériel de pointe pour la conservation des objets en patrimoine, cinématographie et musicologie. Toutes ces mesures selon les intervenants contribueront à atteindre l’émergence tant souhaité par les pouvoirs publics. Dans cette lancée, le Préfet HONA Thomas a pris la parole pour apprécier la bonne collaboration des responsables de l’IBA et des autorités administratives départementales. Il a également fait étalage des aspirations des populations de Nkongsamba en général et des élites en particulier, celui de voir des filières importantes de l’université de Douala transférées à Nkongsamba, ceci pour faciliter la déconcentration de cette université. Nkongsamba sur le flanc du Mont Manengouba avec son climat offrant un cadre propice pour des étudiants biens formés.

Puisque cette visite de travail du Recteur était couplée de l’accueil de nouveaux étudiants qui porte l’effectif à 565, l’on a également écouté la leçon inaugurale de Dr MBOME Alexandre, Directeur Adjoint axé sur le thème «apport des métiers des arts à l’émergence du Cameroun». Pour cet enseignant, pour transformer et approvisionner son environnement depuis la préhistoire, l’Homme a eu recours à un certain nombre d’activités parmi lesquelles les activités artistiques et culturelles. « Si à cette époque très reculée de l’évolution de l’humanité l’art était plus l’expression des idées magico-religieuses et fonctionnalistes, de nos jours, il évolue dans un cadre normatif et codifié où apparaissent de véritables corps de métiers qui suscitent inéluctablement des enjeux de développement». L’objectif de son exposé était de montrer que les métiers des Arts participent de l’économie et substantiellement du développement. Il s’est longuement exprimé sur les arts plastiques ou visuels et du patrimoine, la gestion et la conservation du patrimoine culturel, le métier de l’architecture, les métiers du cinéma et de l’audiovisuel parlant de l’industrie cinématographique, du spectacle et de la scène.

Lorsque le Pr ETOA François Xavier a pris la parole autour de 13H33, il a renouvelé sa confiance au staff et au personnel du démembrement de l’Université de Douala à Nkongsamba, remercié très chaleureusement le Préfet HONA Thomas, ce sage qui connait bien l’histoire des universités du Cameroun. Il a rassuré les étudiants et enseignants sur les mesures en cours pour améliorer le cadre de travail, annoncé que dans quelques semaines, les travaux pour viabiliser le site de 80 hectares de l’Université à Nkongsamba seront en chantier et qu’une provision de 300 millions est disponible. Qu’il venait de recevoir les travaux des experts pour la conception du squelette physique de l’IBA qui a fait honneur à la région lors du festival des universités. Dans l’entretien qu’il a accordé aux médias très mobilisés, il a rassuré, prenant les exemples de Bamenda, Buea, Dschang et Douala-Esset « qu’ il n’ y a pas de doute que Nkongsamba finira par abriter une université d’Etat autonome sur son site de 80 hectares».

Cette journée s’est achevée autour de 18 heures par une séance de travail entre le Recteur et le personnel enseignant sur place, les représentants des étudiants (MATAKON MUGNUTOU Ulrich, MBOZO’O Badelon) et l’administration de l’Institut.

Contact Rédaction : +237 663 956 404 - email :sylvaintimamo@gmail.com

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 13:11
Evaluation du Budget d’Investissement Public 2015 dans le Moungo

77,41% et 61,65%sont respectivement les taux d’exécution physique et physico-financier du BIP dans le département du Moungo, pour l’exercice budgétaire 2015. Ces chiffres ont été révélés le 14 janvier 2016 dans la salle des actes de La Mairie de Nkongsamba I, à l’occasion des travaux du dernier trimestre du comité départemental de suivi participatif de l’Investissement public du Moungo.

C’était sous la présidence de l’Honorable Marguerite DISSAKE, Présidente dudit Comité, qu’entouraient le nouveau Délégué Régional de L’ARMP et le délégué départemental du MINEPAT NSOA Cédric.

Dans son propos introductif, la Présidente du Comité Marguerite DISSAKE a souligné qu’à la même période pour l’exercice précédent, le taux d’exécution physique du BIP à gestion départementale et commande se situait autour de 50%, soit aujourd’hui une augmentation de 10%. Performance somme toute louable, mais il n’en demeure pas moins vrai que beaucoup reste à faire afin d’atteindre un score plus appréciable. Ceci passera naturellement par la remontée de l’information à travers les différents maillons de la chaîne de l’exécution du BIP, le respect des normes, la collaboration, la bonne maturation des projets entre autres recommandations prescrite à la fin des travaux.

Au cours des travaux, le Délégué départemental du MINEPAT NSOA Cédric par ailleurs Président du Sous-comité technique, a fait une annonce relative à la mise en place d’un cadre de concertation mensuel sous la coordination de l’Autorité Administrative, aux fins de booster la consommation du Budget d’Investissement Public (BIP) dans le Moungo.

LMN/CP - Contact rédaction : +237 663 956 404

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens