Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 10:14
Photo :Foumane Pierre, Timamo Sylvain, Ndoumbè Roger
Photo :Foumane Pierre, Timamo Sylvain, Ndoumbè Roger

Ouvert le 16 mai 2015 par le Préfet du Moungo, le Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba a fermé ses portes le lundi 25 mai 2015 à 21h par une comédie musicale présentée par les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba.

La cérémonie de clôture a été présidée par Monsieur MUNA NJI Charles, 2e Adjoint préfectoral du département du Moungo, qu’assistait Monsieur Foumane Pierre, Adjoint d’Arrondissement de Nkongsamba 1er dans la grande salle « Le Cercle Municipal » de la ville des montagnes. Le rituel de clôture a été prononcé à 21 heures, après deux activités qui ont eu lieu ce jour-là : le concours d’Arts-plastiques et Artisanat ainsi qu’une comédie musicale présentée par les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, eux précédés par le célèbre artiste Pierre Baréko.

Les objectifs du salon

Dans son discours de circonstance, le promoteur du Salon International de entrepreneuriat de Nkongsamba, Monsieur Sylvain Timamo Tedjom a rappelé les raisons et les objectifs du Salon. En effet, selon ce dernier, tout part d’un constat : « Ayant constaté qu’après la fermeture de la gare ferroviaire de Nkongsamba, la ville connaissait un exode rural à grande échelle et que certaines entreprises qui servaient de pôle de développement fermaient ; les cours du café sur le marché international et la crise économique sévissant, les emplois se faisant de plus en plus rares. En plus, ceux des ressortissants de la ville qui s’aventuraient dans les grandes métropoles ne brillaient pas par une certaine prospérité. Nous avons décidé d’organiser ce Salon pour interpeller les entreprises restées sur place ainsi que les autorités administratives et municipales sur la nécessité de créer un environnement propice à un nouveau départ économique de la ville de Nkongsamba qui ne manque pas d’atouts... »

Il a d’ailleurs saisi l’occasion pour remercier les membres du gouvernement qui lui accordent le parrainage institutionnel ou l’appui technique, bien que ça ne se limite qu’à cela : le Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Ministre du Tourisme et des Loisirs, le Ministre du Commerce, le Ministre des Transports, le Ministre des Sports et de l’Éducation Civique. Quant à d’autres ministères qui devraient être impliqués au premier plan à l’instar du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’économie sociale et de l’Artisanat, le ministère de la culture ou de la communication, ils ont la tête enfoncée dans le sable comme l’autruche du désert. Allez donc chercher à comprendre pourquoi.

Toutefois, c’est l’occasion de tirer un grand coup de chapeau au Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, le Dr KOLLO Basile, au Sénateur EBONGUE NGOH Jean-Jules ainsi qu’au Député EPOUBE MINONO Lydienne qui n’ont pas hésité à soutenir l’évènement.

Les activités

Pendant 10 jours, plusieurs exposants ont animé le salon ; chaque participant faisant l’effort de profiter au maximum de cette opportunité pour plus de visibilité. Les exposants se recrutaient dans plusieurs secteurs d’activités : les services, l’agriculture et l’agro-industrie. Il y a cependant lieu de regretter l’absence de ces sociétés, et particulièrement brassicoles qui devraient donner un holà à ce Salon, dans la mesure où l’on connaît leur capacité à attirer la foule avec des prix promotionnels.

Plusieurs activités ont meublé ce Salon : le défilé de modes, les conférences-débats, le concert de musique par les artistes-musiciens originaires du département, l’élection de la Miss Nkongsamba 2015, le concours du meilleur projet d'entreprise et le concours des Arts-plastiques et Artisanat qui s’avèrent être à la fois une opportunité pour les étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, l’ESSET et l’ISMAM de la Nlonako Valley Authority.

Des stands ont particulièrement attiré l’attention du public, à savoir, celui de l’aiguilleur de la NDV Solutions dont la particularité était de proposer les matériels pour limer les machettes, houes, ciseaux, taille-ongles; et d’autres pour tailler les verres et les carreaux, tout en leur donnant une forme artisanale, celui de l’Association des Paysans et agriculteurs du Moungo (APAM) avec sa bibliothèque numérique et son journal « le Jeune agriculteur » , celui des artistes de l’IBA. Nous avons d’ailleurs saisi l’occasion pour faire une vidéo sur ce stand que nos lecteurs pourront visionner sur la page Youtube de lesvisagesdafrique.

Les retombées

Si pour nous, la tenue du SIEN 2015 a été l’occasion de nous gaver de maïs braisés véritablement bio (et non les OGM que les gens mangent en Europe par nostalgie) à 75 ou 50 FCFA, ce qui est vendu à Douala ou Yaoundé et ailleurs à 150FCFA, il y a lieu de préciser que Nkongsamba FM qui est aussi une radio captée sur la toile a mis les petits plats dans les grands, grâce à un partenariat spécial avec les organisateurs. Mettant en évidence la couverture de toutes les activités, les tranches d’antenne réservées au SIEN. Zavier Raoul Elong, un des journalistes de cette radio, était d’ailleurs au four et au moulin. L’hôtel MBIFANO, un grand hôtel de la cité des montagnes a logé plusieurs participants du SIEN, servi de cadre à la table ronde sur «la production et la diffusion de l’information » soutenu par les usiniers à café du Moungo.

Lors de la cérémonie de clôture, occasion a aussi été donnée à ceux qui n’étaient pas là au début, d’apprécier les talents de l’artiste-musicien Pierre Baréko, un vieux de la vieille qui a eu l’insigne honneur d’être accompagné par la Miss Nkongsamba 2015 et ses 2 dauphines.

S’agissant de Miss Nkongsamba 2015, elle bénéficiera pendant un an, de voyage gratuit Nkongsamba-Douala-Nkongsamba ; d’un voyage Douala-Yaoundé-Douala par CAMAIR-CO ; de 3 tenues à lui offertes par Madame le Député EPOUBE MINONO Lydienne ainsi que les 2 dauphines, etc... Plusieurs contrats sont à confirmer.

Pour la compétition des Arts plastiques et Artisanat, l’on peut dire que le SIEN et la ville de Nkongsamba en général, tirent déjà les fruits de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala, et réciproquement, le SIEN offre une opportunité d’émulation aux étudiants qui, indubitablement seront plus nombreux aux éditions à venir ; même si l’Université de Douala préfère ne s’en tenir qu’au parrainage du Ministre de l’Enseignement Supérieur alors qu’elle pouvait elle aussi soutenir l’œuvre comme le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba.

Puisse les ministres de la République apporter plus que le parrainage technique à la 9ème édition prévue l’an prochain, du 18 au 30 mai 2016; ainsi que les PME-PMI de Nkongsamba et d’ailleurs afin que les transporteurs, les stations service, les restaurants, les prestataires de service et les hôteliers ressentent plus l’impact.

Léonard Fandja/Cp - Contact rédaction Score2000.info : +237 699451920/ 663 956 404/233 491921

Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 09:17
Wandji Thomas, Maire CAN2
Wandji Thomas, Maire CAN2

Redonner vie au stade municipal de Bonangoh dans l’arrondissement de Nkongsamba 2ème et promouvoir le football jeune dans cette cité. Tel est l’objectif fixé par les acteurs sociaux au terme des travaux engagés le 25 mai 2015 dans les locaux dudit stade.

Une aire de jeu longtemps abandonnée et presque dégradée au fil du temps qui a fait la gloire de plusieurs équipes de football à l’instar de l’Aigle Royal du Moungo, AS Moungo, Jeunesse FC, AS BARE et autres.

Le budget de la Commune où siège Sa Majesté EPANDA EBOUEL Henri, très célèbre Chef supérieur du canton Banéka en réalisation pour le dernier exercice est de 572 682 409 FCFA. Compte administratif approuvé le 05 mai 2015 par un ensemble de 23 conseillers municipaux.

Un mois et demi sera la durée sur laquelle sont logés ces travaux de réhabilitation du stade municipal de Bonangoh qui devra dans les toutes prochaines semaines apporter du sourire à tous ces amoureux du ballon rond dans la cité des deux monts.

Au terme de ces travaux, ce stade confondu à une carrière aujourd’hui présentera une nouvelle facette, aux normes internationales pouvant ainsi abriter de grandes rencontres lors des championnats disputés au Cameroun.

Le montant des travaux serait de 40 millions, mais la plupart des élites de Nkongsamba 2ème, notamment FENGYEP René et Otti André ledoux demandent de contrôler l’exécution des travaux pour que cela ne semble pas être une simple mascarade. Et que par la suite, le maire WANDJI Thomas qui a laissé ce stade longtemps dans la broussaille puisse pendre des mesures pour son entretien régulier et empêcher la divagation des animaux et autres charlatans qui y font des pratiques de sorcellerie.

Elong zavier Raoul/Cp - Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921

Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 09:00

26 mai 1990-26 mai 2015, il y a de cela 25 ans que le peuple camerounais à travers le SDF a pensé à un autre mode de gouvernance, plaçant au centre le la préoccupation, la célébration de cet anniversaire dans la ville de Nkongsamba. Evénement ponctué en sons et messages le 26 mai 2015.

Sortis des trois arrondissements de la cité montagnarde, les militants du Social Democratic Front se sont retrouvés pour la célébration des 25 ans sur un bilan dit élogieux, bien avant la grande parade à travers la ville de Nkongsamba, le président doyen du Moungo Jean Marie TIKEU a profité de la circonstance pour féliciter dans son propos liminaire les forces de défense et de maintient de l’ordre qui à nos frontières luttent sans cesse pour protéger notre pays.

Il a ensuite présenté brièvement les grandes résolutions à l’issu du combat menée par ce parti au cours des 25 ans années à savoir : l’interpellation à la bonne gouvernance, le regard sur la notion de bien public.

Par ailleurs, il a rappelé le dynamisme managérial resté jusqu’ici collé dans la mémoire de ceux-là qui ont vécu la belle époque. Où les communes rurales et urbaine à régime spécial de Nkongsamba étaient sous l’emprise du SDF.

Les militants du parti au poing levé ont placé cet anniversaire sous le signe de la paix et le développement de la ville de Nkongsamba.

Appolinaire Kameni/Cp

Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921 - Bp.:375 Nkongsamba

Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 08:41
Muna Nji Charles, A2 Préfet visite le stand Camtel
Muna Nji Charles, A2 Préfet visite le stand Camtel

Ouvert le 16 mai dernier, la 8ème édition du salon international de l’entreprenariat de Nkongsamba a connu son apothéose le 25 mai 2015 sous le Haut patronage du Préfet du département du Moungo, M. HONA Thomas.

Ce salon dit international logé sur plusieurs activités et prônant l’économie, a permis de mettre sur pied une plate forme d’échanges entre les entrepreneurs venant d’horizons divers dans le but d’inciter et susciter la synergie locale autour des problèmes du monde rural, mais surtout promouvoir l’entreprenariat local.

Le 2ème adjoint préfectoral MUNA NJI Charles qui présidait au nom du Préfet la cérémonie, a salué à sa juste valeur cette initiative qui vise à booster le développement dans la ville de Nkongsamba en particulier et le département du Moungo en général.

Plusieurs temps forts ont animé cette autre édition du salon de l’entreprenariat de Nkongsamba tels que les conférences débats, le forum de la presse, sans oublier le volet sportif au terme duquel de nombreux talents ont reçu quelques distinctions. Plus loin, la beauté n’était pas en reste avec l’élection de la miss Nkongsamba, une grande innovation intervenue au cours de cette période d’échange et de bonnes affaires à Nkongsamba.

Le Fonds National de l'Emploi, direction régionale du littoral a animé un atelier sur le montage des projets. Son représentant à la cérémonie, M. EPPE Frederic Edgar est allé plus loin en apportant des conseils énormes sur la gestion de l'entreprise. un exposé qui est allé dans le même sens que celui présenté par M NTAMACK MAWO Samuel sur les entreprises innovantes. Le modérateur de cet échange M. WANGUE Georges Liberté a établi la synergie avec la promotion de l'image de marque de la ville de Nkongsamba, sa place dans le commerce International, le tourisme des affaires, le tourisme sportif.

Lors de la conférence sur le rôle des médias dans la décentralisation, M. Ngongang Claude Bernard de l'Association des Editeurs et Correspondants de Presse du Moungo (ASSSEPM) a prêché par l'exemple, les cas et expériences dans les communes du Moungo. M. NDIMA EWANE V de la Société CAMTEL a questionné sur l'apport des structures de communication sur la rentabilité et la célérité dans les échanges en entreprise. M. DJOUKANG Zankia, commercial de Express Union à Nkongsamba à apprécié les explication des panélistes sur le management sportif. Une expérience qui manque crucialement à nos jeuens sportifs aujourd'hui pour mener honorablement leur carrière.

Appolinaire Kameni/Cp

Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921 - Bp.:375 Nkongsamba

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 10:02
CENIPE : "Plaidoyer pour la mise en place d'un mécanise d'Application, de Protection et de Suivi de l’Assurance scolaire au Cameroun"

C’est ce qui ressort d’un atelier de restitution des travaux de l’enquête et l’analyse de l’assurance scolaire au Cameroun, organisé ce 30 avril 2015 en la salle des actes de l’hôtel de ville de Nkongsamba 2e par le Cercle National des Initiatives des Parents d’Élèves (CENIPE).

Cet atelier rentrait dans le cadre des activités du projet de « plaidoyer pour la mise en place d’un mécanisme d’application, de protection et de suivi de l’assurance scolaire au Cameroun » initié par le CENIPE et financé par le Programme d’Appui à la Société Civile (PASC) de la délégation de l’Union Européenne au Cameroun dans le cadre du 10e accord du Fonds Européen de Développement (FED) singé entre le Cameroun et l’Union Européenne.

Les travaux de cet atelier étaient placés sous le parrainage du Préfet du Moungo qui en a personnellement présidé la cérémonie d’ouverture qui a consisté en une phase protocolaire immédiatement suivie des travaux proprement dits.

La phase protocolaire

Celle-ci a été ponctuée par trois discours du 1er adjoint au maire de Nkongsamba 2e, du Président du CENIPE et du Préfet du Moungo.

Dans son discours d’ouverture, le Préfet du Moungo, monsieur Thomas Hona, a relevé que sa présence à cet atelier relevait de la matérialisation du partenariat public-privé trôné par le Chef de l’État. Après avoir félicité le CENIPE pour cette heureuse initiative ainsi que le PASC pour l’accompagnement financier accordé à cette organisation, il en a profité pour exalter l’excellence des relations entre l’Union Européenne et le Cameroun. Revenant sur l’atelier, il a souligné l’importance de l’assurance scolaire du fait qu’elle profite à des millions de jeunes camerounais et implique des milliers de gestionnaires, de facilitateurs sans oublier un nombre élevé de parents d’élèves, d’enseignants, d’associations de parents d’élèves, de responsables des compagnies d’assurances et de différents ministères en charge de l’éducation au Cameroun. Il a appelé les participants à apporter des corrections et amendements utiles aux documents qui leur ont été soumis allant dans le sens de l’amélioration de la gestion de l’assurance scolaire dans le but de proposer au gouvernement des approches de solutions durables aux problèmes que rencontre ce secteur d’activité. Il leur a prescrit notamment responsabilité, sens du devoir bien accomplit, convivialité et surtout patriotisme. Il a invité les chefs d’établissements à déclarer désormais les effectifs réels, à faire disparaître la corruption dans ce secteur et les associations des parents d’élèves et enseignants à s’impliquer davantage comme partenaires dans la gestion de l’assurance scolaire afin de concrétiser et de rendre vivant le partenariat APEE-Ecole.

Le Président du CENIPE, Victor Kalla, qui l’avait précédé sur la tribune, avait situé le cadre de cette rencontre comme faisant partie du « plaidoyer pour la mise en place d’un mécanisme d’application, de protection et de suivi de l’assurance scolaire au Cameroun ». Un projet financé par le Programme d’Appui à la Société Civile (PASC) de la délégation de l’Union Européenne au Cameroun pour le compte du 10e accord du Fonds Européen de Développement (FED) signé entre le Cameroun et l’Union Européenne, projet s’étalant sur dix mois. Pour monsieur Kalla, cet atelier vise à plaider pour que tous les élèves en milieu scolaire soient couverts des risques par une police d’assurance existante à travers l’implication des APEE (Association des Parents d’Élèves et Enseignants) et les autres partenaires socio-éducatifs dans le processus de déclaration de l’assurance de leurs enfants ; l’amélioration de la prise en charge des sinistres des élèves à l’école, par les différentes compagnies d’assurances agréent au Cameroun et la promotion de la bonne gestion de l’assurance scolaire au Cameroun. Il en a profité pour remercier les différents ministres responsables et collaborateurs en charge de l’éducation au Cameroun, les directeurs généraux des compagnies d’assurances et surtout le Préfet du département du Moungo qui a consenti à présider personnellement ses travaux, lui qui n’a ménagé aucun effort pour accompagner le CENIPE dans sa démarche et dans ce travail. Il a également exprimé sa gratitude au PASC est au gouvernement de la république. Pour terminer, il a relevé que le CENIPE ne voulait nullement se substituer à l’État, mais voulait apporter sa modeste contribution à la bonne gouvernance financière de l’assurance scolaire au Cameroun. Il s’agit de mettre un terme aux comportements déviants observés dans la gestion des deniers publics par certains chefs d’établissements irresponsables et compagnies d’assurances tout en appelant les participants à apporter chacun sa modeste contribution à l’atteinte des objectifs assignés à ce plaidoyer.

Quant au 1er adjoint au Maire de la commune d’arrondissement de Nkongsamba 2e, il lui était revenu l’honneur de souhaiter la bienvenue aux participants et au Préfet du Moungo, relevant au passage la disponibilité de ce dernier à apporter son appui et son soutien à ses collaborateurs à tous les niveaux. Elle a conclu son propos en souhaitant la réussite des travaux ainsi qu’un agréable séjour aux participants dans sa localité.

Cette phase protocolaire s’est achevée par une photo de famille et une pause-café.

Les travaux proprement dits

À la reprise des travaux, les participants ont eu droit à deux exposés. Le premier sur les droits de l’enfant/ de l’élève et la problématique de l’assurance scolaire au Cameroun par Samuel Ntamak Mawo, professeur des lycées d’enseignement secondaire général au lycée technique et commercial de Nkongsamba, et le second sur la restitution des travaux de l’enquête et l’analyse de l’assurance scolaire au Cameroun par Samuel Mbok Mbok, consultant. Ils ont été suivis d’un échange avec les participants qui ont apporté des contributions et obtenu des éclairages sur certains points qui leur paraissaient quelque peu incompréhensibles.

Après cet échange, le consultant a présenté les outils de partenariat et de coopération APEE-Ecole qui ont été validés et les recommandations suivantes ont été retenues :

Une relecture nécessaire des textes et lois, la libéralisation du secteur de l’assurance scolaire au Cameroun, le maintien du montant de la prime, l’octroi de l’agrément un mois (01) avant la rentrée scolaire, le paiement de la prime par le chef d’établissement, des descentes périodiques de l’assureur pour la collecte de la prime, le renforcement des mesures de contrôle/suivi et sanctions, l’allègement de la procédure d’indemnisation, la mise en place (progressive) d’une banque de données des établissements, la mise en place d’une plate-forme relationnelle entre : MINISTERES-ASAC-OSC-COORDINATION DES APEE/APAF, la mise sur pied d’un dispositif de suivi-évaluation et enfin la mise sur pied d’un mécanisme fiable d’application, de protection et suivi de l’assurance scolaire au Cameroun devra mettre en scène un certain nombre de parties prenantes ou de catégories d’acteurs aux niveaux et instances de responsabilités à définir : les responsables des services centraux et déconcentrés des ministères suscités, les compagnies d’assurance, les chefs d’établissement, les coordinations ou faîtières des Associations des Parents d’Élèves et Enseignants (APEE/APAF), l’Association des Sociétés d’Assurance du Cameroun (ASAC) et les Organisations de la Société Civile (OSC) principalement.

Après la contribution des participants à l’amélioration du rapport définitif du consultant, le président du CENIPE, a donné la parole à certains représentants des institutions présentes à ces assises qui n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction quant au travail abattu sur le terrain, aux résultats obtenus, à la pertinence des recommandations faites et surtout à l’importance du sujet qui, jusque-là, paraissait tabou.

Le débat est désormais sur la place publique. À chacun d’y apporter sa modeste contribution pour le bien-être des bénéficiaires que sont les élèves et par ricochet, les parents d’élèves.

Georges Ndenga/CP

Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921 - Bp.:375 Nkongsamba

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 09:52
Cameroun : Nexttel, le 3ème opérateur du mobile, annonce 2 millions d’abonnés en 8 mois d’activités

Premier détenteur d’une licence 3G au Cameroun, Nexttel, le 3ème opérateur de la téléphonie mobile dans le pays, annonce qu’il gère, à ce jour, un parc d’abonnés estimé à 2 millions de clients, huit mois seulement après le lancement de ses activités intervenu en septembre 2014.

La compagnie télécoms contrôlée par la société vietnamienne, Viettel, vient d’ailleurs de lancer une tombola pour «fêter» ces 2 millions d’abonnés, apprend-on dans une réclame publiée par l’entreprise dans la presse locale. Grâce à cette tombola, les abonnés de l’opérateur, en effectuant une recharge de 200 francs Cfa, peuvent gagner des lots d’une valeur globale de 30 millions de francs Cfa, dont un véhicule de marque Toyota Yaris.

En tenant compte du nombre d’abonnés annoncé par Nexttel, le Cameroun compte désormais environ 18,3 millions d’abonnés au mobile, sur une population de plus de 20 millions d’habitants. En effet, à fin 2014, MTN Cameroon, le leader du marché, a annoncé une base clientèle de 10,1 millions d’abonnés, contre 6,2 millions d’abonnés pour Orange Cameroun.

IAC/CP

Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921 - Bp.:375 Nkongsamba

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 09:20
1er prix arts plastiques du Sien2015
1er prix arts plastiques du Sien2015

L’an deux mil quinze, et le vingt cinq du mois de mai, se sont tenus dans la salle des spectacles du Cercle Municipal des travaux du concours suscité. Le jury de délibération du concours des Arts plastiques et Artisanat dans le cadre du 8ème salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba, SIEN2015.

Le jury est composé de :

  1. FANDJA Léonard, Journaliste (Président)
  2. ESSOH MBONGUE (membre)
  3. EDIMO SONGO Charles (membre)
  4. OWONO NDZIE Anne Marie Epse AMALTI (membre)

Le jury a siégé, délibéré et attribué les notes suivantes en fonction des termes de référence (l’esthétique, l’originalité, le concept et le discours, la relation visuelle avec le thème et enfin, les éléments inspirés de la culture camerounaise, africaine).

A l’issue de l’exposé de présentation des toiles par différents candidats, les notes sont les suivantes :

1er – FONGANG TANEKWE Arnaud Trésor avec 15,62/20

2ème – EDIA Marinette avec 13,25/20

3ème – DIZOUMBE OUMAROU Ernest avec 11,87/20

4ème – DJIENA Aurélie avec 10,62/20

Le Rapporteur de la Commission

ESSOH MBONGUE

Ce jury a travaillé entre 14 et et 17 heures 30 minutes en présence de plusieurs observateurs de l'Institut des Beaux Arts de l'Université de Douala à Nkongsamba et les points focaux des Ecoles Supérieures des Sciences et techniques, de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, des la Préfecture de Nkongsamba

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 09:13
candidates Miss Nkongsamba 2015
candidates Miss Nkongsamba 2015

A l’occasion de la 8ème édition du Salon International de Nkongsamba, la commission MISS NKONGSAMBA 2015 en date du 22 mai 2015 dans la somptueuse salle du Cercle Municipal à la suite des différents passages des candidates et après notation du jury a arrêté les résultats ci-après :

Miss Nkongsamba : MOUNGE KEME Yvonne Patricia avec 68,50/100

1ère dauphine: TOUKAM ZEIMI Christelle avec 55,50/100

2ème dauphine : CHOUYA Sorelle Victoire avec 55,31/100

Le jury était composé de :

Président NTAMACK MAWO Samuel

Rapporteur, DJUIKEM MBOU LENA

Membres : BISSA A Lutrice, KOUNA MVOGO A

Cette élection s'est déroulée en présence de Monsieur MUNA NJI Charles, 2ème adjoint au Préfet du Département du Moungo et de Monsieur FOUMANA AKAME Pierre de la Sous-préfecture de Nkongsamba 1er. Les travaux ont débuté à 20 heures et se son achevés à 22 heures et 45 minutes.

L'animateur de la soirée était le célèbre journaliste ELONG Zavier Raoul de Nkongsamba Fm. Comme autres témoins, étaient dans la salle, MBOMA Richard du journal l’Essentiel, Paul FOUTE de la Colombe, Ghislaine Djomo.

Contact Rédaction Scores2000 : (+237) 663 956 404/ 233 491 921- Bp.: 375 Nkongsamba

OUVERTURE DU 8ème SALON INTERNATIONAL DE L’ENTREPRENARIAT DE NKONGSAMBA : DISCOURS DE MONSIEUR LE PRÉFET DU DÉPARTEMENT DU MOUNGO

  • Messieurs les Sous -Préfets des Arrondissements de Nkongsamba 1er 2ème et 3ème ;
  • Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ;
  • Mesdames et Messieurs les Magistrats Municipaux des Communes de Nkongsamba 1er, 2ème et 3ème ;
  • Monsieur le Président du Comité d’Organisation de la 8ème édition du Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba
  • Chers exposants,
  • Mesdames et Messieurs,

C’est un honneur pour moi d’être en ces lieux aujourd’hui pour présider la cérémonie d’ouverture du désormais Salon International de Nkongsamba qui est cette année en sa 8ème édition.

Avant de continuer mon propos, je voudrais de dire merci à monsieur le Président du Comité d’Organisation de cet événement qui fait désormais parti des activités socio-économiques de notre ville. Le merci que je vous adresse est si sincère qu’il vient du fond de mon cœur car tous les efforts que vous faites au sein de votre organisation me parviennent et sont à encourager.

Mesdames et Messieurs, distingués invités ;

Aux lendemains de la célébration de notre fête nationale de l’Unité en sa 43ème édition du 20 Mai 2015, permettez- moi d’exprimer toute ma satisfaction tant le fête fut belle du début jusqu’à la fin.

Le thème fort signification et évocateur qui était « Forces de défense, en synergie avec les forces vives de la nation, pour relever les défis sécuritaires et préserver la paix et la stabilité au Cameroun et en Afrique centrale » était une interpellation collective pour magnifier la synergie entre la nation et son armée dans le combat actuel que notre pays mène contre la secte Boko-Haram. Mais ce thème nous concerne aussi en ces lieux où nous avons une synergie d’action entre les pouvoirs publics et la société civile pour ensemble lutter pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035.

Mesdames et Messieurs,

Ma présence ici ne relève donc pas d’un pur hasard. Elle participe donc de la matérialisation d’un partenariat entre toutes les forces vives de notre chère ville de Nkongsamba qui se battent pour que cette ville mythique retrouve sa place d’antan. Notre pays le Cameroun s’est donner des objectifs à atteindre dans ce que nous avons appeler Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) qui met en exergue le rôle que les organisations de la société civile doivent jouer dans l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2035 de notre cher et beau pays le Cameroun. Depuis huit ans donc, l’Organisation que dirige Monsieur TIMAMO TEDJON Sylvain ne cesse d’œuvrer pour que Nkongsamba sorte de l’obscurité et se positionne comme une ville des affaires. C’est pour cela que voudrais inviter toutes les structures susceptibles d’apporter un quelconque accompagnement de ne pas hésiter à s’associer à cette belle initiative qu’il faut tous encourager. Vous le savez autant que moi qu’un adage africain dit : « Une seule main n’attache pas un fagot ». Cela voudrait tout simplement dire que si le fagot de notre ville n’est pas encore attaché c’est peut être parce que les différentes mains nécessaires pour cela ne se sont encore unies.

Mesdames et messieurs,

La 8ème édition du présent Salon mettra un accent particulier le facteur humain car comment comprendre qu’une ville comme la nôtre qui regorge de plusieurs institutions scolaires et universitaires ne puisse pas mettre en valeur ce riche potentiel. Les présentes manifestations qui ont commencées par une course sportive dans les artères de la ville prennent simplement le relais de celles organisées pendant toute la semaine qui s’achève et dont le clou était le 20 mai 2015. Si nous tous faisons juste un petit effort da participation le présent 8ème Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba aura un tout autre visage. Le programme qui nous est proposé semble être des plus alléchants tant les différentes articulations sont captivantes pour un début de week-end

Mesdames, Messieurs ;

L’actuel Salon qui prend son envol ce jour se tiendra jusqu’au 25 Mai 2015, ce qui veut dire que tout est mis en œuvre pour que ce week-end soit de plus saisissant. Encourageons tous les organisateurs de cette cérémonie qui apporte toujours un plus dans cette ville qu’on le veuille ou non. Sue ce je déclare solennellement ouvert le 8ème Salon International de l’Entreprenariat de Nkongsamba édition 2015 pour que :

  • Vive la ville de Nkongsamba
  • Vive l’émergence d’une société civile responsable,
  • Vive le Cameroun et son illustre Chef de l’Etat, garant des institutions républicaines, le Président de la République Paul BIYA.

Je vous remercie !

MUNA NJI Charles, 2ème Adjoint Préfectoral du Moungo

Partager cet article
Repost0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 18:26
Denise Epotè, la Nsambalaise
Denise Epotè, la Nsambalaise

née à Nkongsamba le 22 novembre 1954

Directrice Afrique de TV5 Monde, elle se classe désormais parmi les intellectuels africains les plus crédibles et dont le Continent s’enorgueillit, à juste titre.

Fille de Papa Jean Claude Epoté. Ancien fonctionnaire, contrôleur provincial des Finances à la retraite, ancien député du RDPC, ancien de l'EEC de Nkongsamba, Denise qui revendique sa culture bantoue s’avère une redoutable avocate de la cause africaine, ses traditions et arts ainsi que celle des minorités dans le monde.

Diplômée de l'Ecole Supérieure Internationale de Journalisme de Yaoundé, se classant unique femme dans une liste ne comportant que des hommes.
Elle démarre sa carrière en 1981 à la Radio Camerounaise.

De 1983 à 1993, elle devient la première présentatrice du journal de 20h30 de la toute jeune CRTV, elle y occupera également les fonctions de rédactrice en chef.
En 1994, elle rejoint à Paris la télévision francophone TV5MONDE pour y occuper la fonction de chargée des programmes Afrique.
Depuis 1998, elle est Directrice Régionale Afrique chargée du marketing et de la distribution. Denise Epoté présente également sur TV5 MONDE les émissions "Et si vous me disiez toute la vérité" et "Afrique Presse", une coproduction TV5 MONDE et RFI.
Elle anime également le dimanche une chronique sur Radio France Internationale.

En 2001 à Abuja aux Panafrican Broadcasting Heritage and Achievement Awards elle reçoit le prix de la meilleure journaliste de télévision.
En 2006 elle avait été élevée au grade de chevalier de l'Ordre national du Mérite français.Elle est par ailleurs officier des Arts et des Lettres du Burkina Faso, chevalier de l'Ordre du Mérite national du Sénégal et chevalier du Mérite national du Cameroun.

Début 2014 les magazines New African et Forbes Afrique l'ont classée parmi les cent personnalités influentes du continent.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 07:10

C’est à la place des fêtes de Manjo que les militants de la Section RDPC du Moungo Nord-Ouest se sont mobilisés autour de leur président de section, le Docteur KOLLO Basile encore Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, pour commémorer le 30ème anniversaire du parti des flammes.

Occasion pour les militants d’observer une minute de silence en la mémoire de leurs camarades disparus ainsi que ceux tombés au front. Cet évènement était aussi marquée par un office interreligieux au cours duquel l’Imam de la mosquée centrale de Manjo, AMADOU Ibrahim, le curé doyen de la zone pastorale de Manjo, l’Abbé Antoine NGOMPE et le Révérend Pasteur Paul TANE, président du district ecclésiastique de Manjo de l’Eglise Evangélique du Cameroun ont beaucoup prié.

Ces hommes de dieu ont imploré la miséricorde divine afin que le Seigneur puisse préserver le peuple camerounais dans a lutte contre l’ennemi invisible et consolider la paix sociale.

Les différents orateurs qui ont pris la parole pour la circonstance à savoir Maurice DJIFACK, président de la sous-section RDPC de Mnjo « A », Marie EBANDJI, présidente de la section OFRDPC du Moungo Nord-Ouest, Honorable EPOUBE Lydienne, député RDPC à l’Assemblée nationale et le président de la section le docteur KOLLO Basile. Dans les différents propos, a été condamné avec la dernière énergie l’acte de la secte islamique BokoHaram. Ils ont par la suite invité les militants à s’inscrire sur le fichier électoral, de tout faire pour posséder chacun sa carte d’adhésion et de cotisation du parti. Faisant entorse au protocole, le président a redonné la parole au député EPOUBE Lydienne. Celle-ci a remercié les militants à la base sans qui le parti ne serait pas animé. Elle a remis une enveloppe de 150 000FCFA, parlé des activités du parlement, convaincu ses camarades sur l’opération de renouvellement des cartes du parti qui va couter près de 15 millions. Elle a dit qu’elle repartait immédiatement sur Yaoundé après escale dans une autre ville du département où elle est envoyée comme chef de délégation. EPOUBE Lydienne reprendra le travail le lendemain à l’Assemblée Nationaleou elle est une vice-présidente de la commission des affaires économiques. Ce qui explique souvent sont absence sur le terrain.

Les militants de la section RDPC du Moungo Nord-Ouest réunis en ce jour anniversaire, ont réaffirmé leur soutien sans faille aux idéaux du parti ainsi qu’à la politique du président national, Son Excellence Paul BIYA pour les actions énergétiques engagées pour préserver la paix et la sécurité sociale au Cameroun et pour conduire le pays à l’émergence économique.

Avant de mettre fin à la cérémonie, le président de section,DRKOLLOBasile, par ailleurs Chef de la délégation du comité central a présenté des élites de Manjo venues à la fête, pour lui, nul n’est de trop dans la locomotive RDPC et que chacun doit avoir sa place si le travail militant est bien accompli, il a conclu en disant que l’honorable EPOUBE Lydienne est une bonne militante, une militante engagée du parti.

Léonard WEKON/Cp - Contact Rédaction : +237 699451920 / 678894092 / 233491921

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens