Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 06:17

Le Préfet Thomas HONA a présidé le 20 octobre 2014 au cercle municipal de Nkongsamba, la cérémonie de lancement du projet plaidoyer pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des apprenants handicapés dans les institutions scolaires et de formation au Cameroun. Le projet initié par MOSOH Cameroun est financé par l’union Européenne à travers le PASC.

Malgré le retard accusé, c’est l’arrivée du gratin administratif de la ville ayant à sa tête le Préfet Thomas HONA qui marque l’ouverture de cette cérémonie fort courue. Après l’exécution de l’hymne national, le secrétaire permanent de MOSOH Cameroun Mme DAKEYI Athanase prononce le discours d’accueil. La première des quartes présentations qui meuble le programme est faite par les responsables des organisations volontaires internationales et SOPHA codemanderesse du projet, avant de procéder à la présentation du projet de manière générale, Dr MELI Blaise présentera d’abord le programme d’appui à la société civile, partenaire du projet, c’est au secrétaire permanent de MOSOH Cameroun que revient le soin de présenter l’organisation qui fonde beaucoup d’espoir sur le projet.

Le Préfet dans son discours de lancement officiel des activités va rassurer les organisations organisées et le MOSOH Cameroun du soutien de l’administration et pour finir, il va investir les parties prenantes à mener le projet de manière à améliorer le quotidien des personnes handicapées.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 03:27
Course de montagne de Nkongsamba du 16 novembre 2014

C’est à l’occasion de la réunion de synthèse du Comité d’Organisation le vendredi 17 octobre 2014 à la Communauté Urbaine de Nkongsamba, que le Dr Kollo Basile, maître d’ouvrage de l’événement a donné des directives importantes aux comités de suivi de l'ascension du Mont Manengouba du dimanche 16 novembre 2014.
Cette édition vise à promouvoir des vedettes de l’athlétisme à Nkongsamba. Il est évident que ces derniers auront à se frotter aux autres athlètes venus des grandes villes du Cameroun et de l'étranger, mais le Délégué du Gouvernement, Dr Kollo Basile souhaite que ses poulains soient parmi les 10 premiers de la compétition dans l’optique d’afficher fière allure pour la préparation des prochaines éditions.
Après avoir visité l’itinéraire qui va mobiliser 30 mille personnes et les explications de M. NDISHONFON Charles Trigar, président de l'Association des Athlètes Professionnels du Moungo en abrégé ASPROLATHLISM, on se rend compte que la course se déroulera sur 35 kilomètres à travers les artères de la ville de Nkongsamba et sur le flanc rude du Mont Manengouba. C’est la raison pour laquelle 200 volontaires sont recrutés, en plus des professeurs d’éducation physique et les forces de sécurité. Ils occuperont les principaux carrefours de Nkongsamba ; notamment Mbaressoumtou mosquée, Jean vingt trois, carrefour Massaga, Carrefour Mballa II, carrefour le roy, carrefour razel, carrefour Lélé, esplanade de la chefferie supérieure BANEKA, carrefour du marché central, carrefour des Brasseries du Cameroun et place des fêtes de Nkongsamba.
D’après Scores 2000, le partenaire marketing-communication et relation publique, l'agenda enregistre à ce jour 100 athlètes professionnels classés en catégorie senior, 30 athlètes non professionnels qui son issus des établissements scolaires et d’autres milieux professionnels comme les fonctionnaires, les commerçants, les éleveurs et les agriculteurs. Ont donné également leur accord comme volontaire 20 personnels de la Croix-Rouge du Moungo, 02 médecins urgentistes, 10 professeurs d’EPS. Le frais d’inscription auprès de l’association des athlètes du Moungo sont fixés à 1500 FCFA accompagnés de la photocopie de la carte nationale d’identité et d’un certificat médical. Une réunion de sécurité sera organisée dans quelques jours en présence du Préfet du Moungo, M. HONA Thomas qui s'occupe de la supervision générale.
M. André POUADEU du Cabinet Cible qui a posé des questions sur les primes a été édifié. Tous les participants retenus qui franchiront la ligne d’arrivée auront une prime symbolique de participation, des trophées sont prévus pour les 5 premiers seniors et les 3 premiers minimes. Deux autres trophées spéciaux sont réservés pour le plus jeune et le plus âgé de cette 5ème édition de l’Ascension du Mont Manengouba.

Les participants à cette réunion de synthèse présidée par le Dr KOLLO Basile, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ont souhaité que de nombreux sponsors soient invités dans l'optique d'augmenter la cagnotte des primes et l’implémentation du volet social de cette course de montagne new-look du 16 novembre 2014.
Un autre point à l’ordre du jour était la présentation du programme général du Forum Économique de Nkongsamba qui intègrera les articulations du festival itinérant WAKAVANE 2014.

Contact Rédaction : +237 99451920 / 78894092 / 61343492

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 03:20

L'accident qui s'est produit aux environs de 3heures a laissé sur le carreau deux pasteurs du Diocèse de Nkongsamba: les abbés Henri Pierre Longbiko, ancien curé de la paroisse Marie-reine de Bonangoh et Lokoubou Dantio Claude, curé de la paroisse de Bokambo, ils n'ont pas résisté au choc violent entre leur véhicule en provenance de Santchou et un gros porteur de l'agence Moghamo en direction de Bamenda.

Selon les témoignages, c'est en esquivant un dépassement que la Rav4 avec à son bord les deux prêtres, que s'est retrouvée nez à nez avec ce gros porteur parti de Douala pour Bamenda.

Informés, le curé doyen de zone pastorale de Melong ainsi que les autorités sont descendues sur le lieu du drame. Une enquête a été ouverte.

C'est avec tristesse que les fidèles accompagnés de l'évêque du diocèse de Nkongsamba Monseigneur Dieudonné Espoir ATANGANA ont accueilli les corps sans vie des abbés Henri et Claude à la morgue de l'hôpital régional de Nkongsamba ce mardi 15 Octobre 2014, l'évêque à convoqué le presbytérium de l'ensemble du Diocèse afin que les dispositions soient prises pour préparation des obsèques.

KAMENI TCHOWOU Appolinaire

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 02:51

La journée mondiale de la vue a été officiellement célébrée au Cameroun en fin de semaine dernière jumelée à la journée de la canne blanche célébrée ce 15 octobre a cette occasion, à Nkongsamba , l’association des aveugles et déficients visuels a organisé une campagne gratuite des maladies visuelles du 08 au 10 octobre dernier avec le partenariat d'une clinique de la place spécialisés dans les pathologies ophtalmologiques . La campagne a été orientée vers la sensibilisation concernant la cataracte, l'onchocercose,et dans une mesure moindre le diabète qui fragilise souvent les petits vaisseaux de la rétine

Les déficients visuels du Moungo ont prouver aux personnes valides que la cécité n'est pas une fatalité, ainsi, au cours de la semaine de la canne blanche une série d'activités a été organisée avec au programme des expositions des œuvres artisanales et bien évidemment l'enseignement sur l'usage de la canne blanche et son importance sans oublier la table ronde sous le thème : " canne blanche,ami intime"
sous la coordination de DJOWOUO Romain Depesquidoux.

Il est important de rappeler qu'à l'occasion de la journée mondiale de la vue ,le programme national de lutte contre la cécité a révélé qu'en 2014, près de 200 mille camerounais seraient atteints par la cécité et environs 600 mille malvoyants malheureusement pour un nombre réduit d'ophtalmologues qui oscille entre 60 et 70 médecins

KAMENI TCHOWOU Appolinaire

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 09:00
les pères Michel DJEUTA et DENKAM  Bruno
les pères Michel DJEUTA et DENKAM Bruno

Joie et allégresse ont animé la paroisse Saint Jean de Njombé dans le Département du Moungo le Dimanche 28 Septembre 2014, cérémonie d'accueil des nouveaux prêtres affectés dans cette paroisse lors des derniers réaménagements effectués dans le corps sacerdotal dans le Diocèse de Nkongsamba par Monseigneur Dieudonné Espoir Atangana.

C'est par milliers que les paroissiens de St Jean de Njombé sont venus accueillir solennellement les pères Michel DJEUTA et DENKAM Bruno, dans une célébration liturgique riche en enseignements et louanges accompagnés des pas de danses. Dans son homélie, le père Bruno a appelé ses paroissiens à travailler main dans la main pour le bien paroissial, dans l'amour de Jésus-Christ. Il a par la suite édifié les fidèles venus de Nkongsamba et autres villes sur la parabole de la vigne en demandant à ceux-ci de croire au Christ. De son côté, le père Michel en réponse aux propos du président du conseil pastorale de la paroisse n'a pas caché toute sa joie et la reconnaissance envers cette grande équipe dirigeante, mais surtout a appelé les chrétiens à œuvrer ensemble pour bâtir une paroisse meilleure, loin de tout problème où la paix prônera, et la justice aussi. Les deux prêtres ont témoigné leur gratitude dans un mot de remerciement collectif à l'endroit des autorités de cette localité ainsi que et toutes les forces vives qui sont venues rehausser l'éclat de la cérémonie.

KAMENI TCHOWOU Apollinaire/Cp

http://www.score2000.info - Contact Rédaction : +237 233 49 19 21/ 678894092

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 08:48

Les enfants déshérités et scolarisés étaient à l'honneur le 24 Septembre à Ngwa, à la faveur de la cérémonie de remise des kits scolaires et des bourses par une société de téléphonie mobile, Orange Cameroun.

La salle des fêtes de Ngwa qui était le théâtre de l’évènement, a connu la présence du Sous-Préfet de l'arrondissement de Nkongsamba 3ème M. Mohamadou Bachirou et du Maire de la commune de Nkongsamba 3è Elise-Henriette Mboula épse Essamé.

Ils étaient au total une cinquantaine d'enfants à avoir bénéficié du précieux sésame, composé d'un cartable, 10 cahiers de 200 pages, stylos et bien d'autres, le tout accompagnée d'une somme de 10.000 francs CFA. Selon les donateurs, l’action vise à accompagner le gouvernement dans ses efforts d'encadrement de la jeunesse à travers son éducation.

Ils précisent que cette opération qui est à sa deuxième édition dans le département du Moungo, et concernant les écoles à petits effectifs, connaîtra une révolution dès l'année prochaine avec des dons des tablettes numériques, permettant le téléchargement des cours afin de les arrimer à la nouvelle technologie de l’information et de la communication.

Quant à Mme le Maire Elise-Henriette Essamé en sa qualité d'éducatrice, elle n'a pas caché sa satisfaction pour une telle initiative qui tend à se pérenniser, avant d'inviter les enseignants, les parents et les jeunes bénéficiaires à tirer au mieux le profit de ce partenariat.

KAMENI TCHOWOU Apollinaire/Cp

http://www.score2000.info - Contact Rédaction : +237 233 49 19 21/ 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 00:23

Le Chef de l’Etat, président national du RDPC, en apposant sa signature au bas de la copie sanctionnant les travaux de la commission de discipline, vient de tourner une page de l’histoire de la formation politique qu’il préside. Une page qui se tourne sans régler les problèmes de fond.

Les divergences d’opinions et les diverses interprétations des consignes ou instructions du parti, qui ont justifié la mise en place de cette commission demeurent au sein du parti de la flamme ardente. Un militant de base à qui nous avons demandé de commenter ces décisions estime sous anonymat que : « c’est la montagne qui accouche d’une sourie en réalité les apparatchiks du parti se sont mutuellement protégés. C’est le menu fretin qui a été sanctionné ».

Pour illustrer son propos, ce membre du RDPC estime que de nombreux militants cités dans des cas d’indiscipline étaient en réalité opposés à la récupération du parti par les hautes personnalités et membres du gouvernement au détriment de la base. « Lors des dernières élections Municipale et législatives, des candidats ont été imposés aux militants par la hiérarchie du parti. C’est la principale raison qui a justifié des cas d’indiscipline. Chaque fois que le parti procédera de la sorte il y’aura toujours des personnes pour dire non. Comment peut-on vous demander de porter à la tête d’une mairie ou d’envoyer au Senat, quelqu’un que vous ne connaissez pas ? Cette commission s’était de la poudre aux yeux les vrais problèmes sont connus. Par exemple le cas du professeur Pascal Messanga Nyamding qui a été traduit au conseil de discipline. Lorsque ce camarade est passé devant la commission, il lui a été demandé de dire pourquoi il insulte ses camardes du parti, principalement les membres du gouvernement dans les médias. Grande a été sa surprise, puisqu’il s’attendait à être questionné sur la situation du RDPC dans le département du Nkam. Il a d’ailleurs été le seul membre du comité central à passer devant la commission de discipline…tout cela n’allait rien produire de bon.» conclut ce militant.

La lecture de ce texte permet effectivement de constater que le tsunami annoncé dans les rangs du parti au pouvoir au Cameroun ne s’est pas produit. On assiste juste à une sorte de règlement de compte, sous forme de petite tape sur la main des plus faibles. Au total, plus de deux cent membres du RDPC sont passés devant la commission pilotée par l’ex-Premier ministre et sénateur, Peter Mafany Musonge. Les sanctions prononcées vont de l’avertissement au blâme en passant par des lettres d’observations, des exclusions temporaires, et définitives.

Hakim ABDELKADER/Camer-Post

Extrait-Décision N° 008/RDPC/PN du 11 septembre 2014 portant approbation et rendant exécutoire les Conclusions de la Commission de discipline Ad-Hoc du Comité Central.

LE PRESIDENT NATIONAL

Vu les Textes de Base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais notamment les articles 27 (alinéa 1er), 31, 32, 33, 34 des Statuts et 83 (alinéa 3) et 6, et 84, et 87 du Règlement Intérieur ;

Vu la Décision N°03/RDPC/PN du 05 décembre 2013 portant désignation d’une Commission de Discipline Ad-Hoc du comité Central chargée de connaître des cas d’indiscipline relevé à l’occasion des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013 ;

Vu les faits reprochés aux militants concernés ;

Vu le rapport des travaux de la Commission de Discipline Ad-hoc en ses sessions de décembre 2013, février et avril 2014 ;

Vu la nécessité du bon fonctionnement du Parti :

Article 1er : Sont, pour compter de la signature de la présente Décision, approuvées et rendue exécutoires les conclusions de la Commission de discipline Ad-Hoc du comité central relatives aux cas d’indiscipline relevés lors des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013, ainsi qu’il suit :

  • Lettres d’observation assortie d’un rappel à l’ordre

Moungo (Néant)…

  • Avertissement

Mme ACHU Dorothy ANGEH épse ANGNYINGI (Moungo-Sud)

M. EDIMO KOMBA Gaston (Wouri 1er)…

Mme NGOUA ELEMBE HIOB PATEMA (Moungo-Sud)

  • Blame

M. BELLE TITI (Moungo-Sud)

M. NAMA BODO Roger (Moungo-Sud)

D- Exclusion Temporaire de Six (6) mois

M. SINGA NDAWIENZ Jérémie (Haut-Nyong)

E- exclusion Temporaire de douze (12) mois

M. NYAMSI Martin (Nkam-Sud)

F- Exclusion Temporaire de dix-huit (18) mois

M. BEKOULE Patrick Sylvestre (Moungo-Nord)

M. DAMEN TOKA Barthémy (Moungo-Nord)

M. DONDJEU Maurice (Moungo-Nord)

Mme ELONGUE Téclaire (Moungo-Sud)

Mme ENGOLA MBONGO Huberte Marie-Thérèse (Moungo-Nord)

M. FOGUO TALA Jules Magloire (Moungo-Nord)

M. MITAMBO EPOH Albert (Moungo-Nord)

M. NDJEME Leoplod (Moungo-Nord)

Mme NGAH Esther epse KEPNA (Moungo-Nord)

M. NGOH NGOH Abel Claude (Moungo-Nord)

M. NGOMBI PANGA Albert (Moungo-Nord)

M. OLINGA OLINGA (Nyong et Mfoumou Sud)

G- Exclusion Définitive

M. DJOUOKOU Jean-Blaise (Moungo-Sud)

M. EWANG Martin (Moungo-Sud)

Mme KINGUE SOPI Hélène Laurence epse NGOLLO (Moungo-Nord)

M. KONO Antoine Depadou (Moungo-Sud)

Mme KOUNOU NKOLO épse MBELLE NDOCKI Christine (Moungo-Sud)

Mme MBOULA Elise-Henriette épse ESSAME (Moungo-Nord)

Mme NGAH NSONG Henriette (Moungo-Sud)

M. SINGTAT André Salomon (Moungo-Nord)

Commentaires : A la suite de cette décision, dès questions se posent sur l’avenir des exécutifs municipaux de Mombo et Nkongsamba 3. On va consulter l’article 15 de la constitution qui parle du mandat non impératif, mais plutôt représentatif des élus. Cet article qui s’applique aux députés de la Nation pourrait-elle se faire pour les élus locaux et partant pour les maires et leurs adjoints à Mombo et Nkongsamba 3. En attendant, la session du conseil municipal qui statuera sur ces cas, Mme MBOULA Elise-Henriette epse ESSAME, le maire DJOUOKOU Jean Blaise en poste assument leur fonction, mais doivent régulièrement consulter la tutelle administrative. Affaire à suivre dans nos prochaines éditions.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 00:20

La cérémonie de passation de service technique en faveur de M. KOMO Esaïe, nouveau délégué départemental de l’éducation de base du Moungo s’est déroulée en plein air le jeudi 11 septembre 2014 dans l’arrondissement de Nkongsamba 2ème en présence d’un invité de marque, le président de l’Enfance Joyeuse du Cameroun.

Agé de 47 ans, marié et père de trois enfants, KOMO Esaïe Privat après ses études primaires a obtenu le Baccalauréat au Collège de la maturité de Douala en 1990. Il poursuit ses études supérieures à l’Université de Yaoundé où il sort en 1994 nanti d’une Maîtrise en Biochimie. Il entre par la suite à l’école normale supérieure de Yaoundé en 1996 et sort deux ans plus tard avec un DIPEN II, puis commence sa riche carrière professionnelle.

De 1998 à 2003, M. KOMO Privat Esaïe va occuper plusieurs postes de responsabilité. Il sera tour à tour enseignant à l’ENIEG d’Edéa, chef service de la discipline à l’ENIEG de Yabassi, Directeur de l’ENIEG de Batouri, puis délégué départemental de l’Education de Base du Nkam à Yabassi. Poste qu’il occupe jusqu’à sa récente nomination à la tête de la délégation départementale de l’éducation de base du Moungo, en remplacement de Monsieur NJANGUI Alexandre, appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

La cérémonie de passation de service technique était présidée à Nkongsamba par le délégué régional de l’Education de Base pour le Littoral Mme MBOULA Elise-Henriette, epse ESSAME qui a recommandé au nouveau délégué départemental de veiller au suivi et à l’application des textes ministériels pour assurer le bon fonctionnement des écoles. C’était en présence des inspecteurs d’arrondissement de l’éducation de base, des directeurs d’écoles d’application du Moungo, des organisations de la société civile conduites par le Doyen KALLA Victor du CENIPE (Cercle National des Initiatives des Parents d’Elèves).

La carte scolaire du département du Moungo compte 406 écoles primaires pour 224 enseignants et 198 écoles maternelles pour 421 enseignants

Léonard WEKON/Cp

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 00:16

Il était question au cours des travaux de cette assemblée générale du premier trimestre au Lycée Bilingue de Manengolè tenue le 10 septembre 2014 et présidée par le proviseur EKOMBO EWANE Jean Calvin, de dresser le bilan de l’année scolaire écoulée et poser les jalons pour une parfaite réussite de la nouvelle.

Parlant du bilan de l’année scolaire 2013-2014, il ressort que tous les enseignements ont été dispensés malgré quelques difficultés rencontrées au niveau des finances. Sur le plan disciplinaire, l’on a noté des cas d’absence notoire chez les élèves. Par contre, le travail scolaire a été passable pour les classes intermédiaires. Les résultats au Baccalauréat session de 2014 acceptables surtout que l’établissement présentait pour la toute première fois des candidats à ce type d’examen. Une légère baisse a été relevée au niveau du BEPC et une chute libre au Probatoire.

Des dispositions ont été prises pour accroître le rendement et produire de bons résultats scolaires. Tout doit passer pour l’amélioration de la couverture des programmes et des systèmes d’évaluation continue, la sensibilisation des parents quant au payement de la totalité de la scolarité, la poursuite de l’installation et l’équipement des infrastructures en vue d’améliorer les conditions de travail du personnel administratif, des enseignants et des élèves. Le proviseur Jean Calvin EKOMBO EWANE a une fois de plus prescrit à ses collaborateurs assiduité et ponctualité dans le travail.

Léonard WEKON/Cp

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 00:04

C’est devant la fine fleur des autorités administratives du département du Moungo que le bureau du comité de développement du Nlonako présidé par M. MOUSSOLE Flaubert du village Mambellion a été installé le 30 août 2014.

Le programme s’est exécuté à partir de 13 heures avec l’arrivée du Préfet HONA Thomas. Après la lecture du récépissé de déclaration de manifestation publique et l’exécution de l’hymne national, on a écouté le mot de bienvenue du président MOUSSOLE Flaubert dans lequel il a dit que le développement va désormais être une réalité dans les 23 villages de l’arrondissement. Il a présenté les réalités ainsi que les pesanteurs de l’enclavement du Nlonako. Par la suite, le Sous-préfet TABE ETCHOCK BARTHOLEMY a pris la parole pour parler de ses inquiétudes en invitant les organisateurs de la cérémonie à associer tous les élites du coin. Il a ajouté que l’autorité administrative à travers sa modeste personne va « apporter son soutien à ce bébé qui vient de naître » et le travail sera plus rentable si les présidents des comités de village impliquent toutes les composantes sociologiques. Le Sénateur EBONGUE NGOH Jean Jules est revenu sur la genèse de la création du CONDENLO qui a connu son assemblée générale constitutive le 28 juillet 2014 en présence de 92 personnes issues de tous les villages. L’élection a donné mandat à 30 membres du bureau qui étaient parrainés par les chefs de village.

Le CODENLO se veut un regroupement des Forces Vives de l’Arrondissement du NLONAKO qui s’est assigné pour mission d’œuvrer au développement de ses 23 villages regroupés dans les deux cantons BAKAKA et BALONDO. Le Canton Bakaka est couvert de ses vingt villages : Bakakte, Bakwat, Bwanebwa, Ebonè, Ekohock, Ekomedion, Ekomtolo, Mambelion, Manengole, Manengouba I, Manengouba II, Mangamba, Mbaka, Ndiang-Ekom, Ndombeng, Ndoungue, Nkongnine, Ntolo, Salmoa et Singuedjang. Le canton Balondo a seulement trois villages qui sont Badjong, Balondo Nord et Nyamsa. La devise du CODENLO est « Pour une fraternité et une solidarité agissante » et ses principaux organes sont : le Congrès, l’Assemblée Générale, le Bureau Exécutif, le Bureau de l’Organisation des femmes du Nlonako, le Conseil de discipline et la Conférence des Chefs Traditionnels.

A suivi un intermède musical avec la prestation fortement appréciée de l’artiste musicien du terroir EWANE Noel Emmanuel connu sur le nom d’artiste MISTER EVAN’S. Le premier symbole fort pour la survie du Comité de développement du Nlonako est le panier des contributions dans lequel de manière anonyme, tous les participants à la cérémonie en commençant par le préfet ont déposé une somme d’argent.

On se souvient qu’après le rituel d’installation par le Sous-préfet TABE ETCHOCK BARTHOLEMY, le préfet s’est exprimé sur l’importance d’une telle cérémonie. Selon HONA Thomas, « le développement n’a pas de couleur, pas d’ethnie, pas de parti politique ». Il est allé plus loin en montrant qu’il faut toujours un départ à toute chose et malgré les résistances causées par le leadership local, les conflits d’intérêts, il a félicité le Sénateur Jean Jules EBONGUE NGOH et les chefs traditionnels du Moungo pour leur disponibilité et leur persévérance à vouloir mettre les enfants natifs du coin dans la bonne direction. Poursuivant son propos, il a ajouté : « avoir l’unanimité est difficile, ce qui nous renvoi tous à la recherche du consensus, du minimum sur lequel on devrait s’entendre ». C’est la raison pour laquelle il apporte tout son appui et son soutien au Bureau Exécutif qui vient d’être installé. M. HONA Thomas a par ailleurs encouragé les autorités traditionnelles à parfaire une instance départementale de consultation et de délibération sur des sujets importants.

Sylvain Timamo

Quelques membres du Bureau Exécutif du CODENLO (Comité de développement de l’arrondissement du Nlonako) :

Président : MOUSSOLE Flaubert

1er Vice-président : MIKE Christian

2ème Vice-président : EKOBE Emmanuel

Secrétaire général : TOME David

Secrétaire général Adjoint : NGOMBA Paul

Trésorier Général : BENGA Gustave

Trésorier Général adjoint : NTOUBA Eugène

Commissaire aux comptes : MAM NGOLLO Martin

Délégué aux affaires traditionnelles et coutumières : MODE EWANE David

Délégué chargé de relation avec les comités de développement 1 : EKOUME Elysée

Délégué chargé de relation avec les comités de développement 2 : EBWELLE Alphonse

Délégué aux affaires foncières et à l’environnement : NGOULE NGOH Guillaume

Délégué aux affaires sociales et culturelles : EBOULE POUBA FRANCK Patrice

Délégué au suivi des projets : MOUSSINGA KOLLE Faustin

Délégué à l’agriculture et à l’élevage : DJORA EWANE Franky

Délégué aux affaires féminines : DJEUNGUE MBONGUE Marguerite

Délégué à la communication : MONY MBONDE Suzanne

Conseillers : EBONGUE NGOH Jean Jules, NJONJI Marcel, MBASSI MBAPPE Albert, EKOUME Samuel Blaise

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens