Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 17:21

Mme Henriette ENDALLE Epse EJAKE MBONDA, maire de la Commune de Mbanga après le lancement il y a quelques jours du stage de vacances pour près de soixante-dix jeunes élèves et étudiants, a une fois de plus procédé à la distribution du repas de circonstance. Un repas froid qui vise à encourager ces stagiaires dans l'esprit d'initiative, entrepreneurial. Ces derniers font de la propreté dans les édifices administratifs, les rues et espaces marchands de Mbanga.

Une ville propre et accueillante est certainement le pari que voudrait gagner la municipalité de Mbanga avant son grand événement projecté pour le mois de décembre prochain... "Mbanga en fête". Le meilleur est à venir selon M. Ekwe Nkake Charlemagne, un des volontaires du programme de formation des jeunes entrepreneurs de cette cité agricole. "Mbangfe" pour les passionnés ou le mini-comice agropastoral2021 Camerounais de décembre. Ce sera du 15 au 31 décembre 2021 sur l'esplanade de l'Hôtel de ville. M. Temboh Christine Nkefor, Sous-préfet de l'arrondissement de Mbanga a dans l'optique du succès de cette manifestation instruit ses collaborateurs de faire le nécessaire pour un encadrement et accompagnement des commissions d'organisation. Le projet de programme annonce la formation de 30 jeunes à l'entrepreneuriat et la création de leur entreprise, un concours du meilleur projet d'entreprise, l’élection d'une Miss Mbanga lors du défilé de mode,  un concours du bras de fer, des expositions, la visite des sites touristiques, une marche de santé et un volet social. M. Lawal Mohamadou, homme d’affaires et adjoint au Maire avec Jerome Djimpe, le Secrétaire Général de la municipalité de Mbanga travaillent déjà en synergie dans l’optique de mobiliser une centaine de volontaires au succès de cet événement inédit. Une réunion d’explication sous la supervision des autorités administratives et municipale se tiendra avant le milieu du mois d’octobre prochain. Ce sera le moment d’inviter à la table des négociations les professionnels de la communication des organisations.

Nkomba Merveille et Djomatchoua Laure/CP

Contact Rédaction : +237 699451920 / 678894092

www.scores2000.info

 
Partager cet article
Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 17:06
C'est du moins ce qui peut-être retenu de la communication de ce membre du conseil électoral ce 26 août depuis 11H45 dans la salle des actes de la Communauté Urbaine de Nkongsamba. Il a commencé par observer que le Cameroun compte plus de 25 millions de personnes et moins de 6 millions et demi sont inscrites sur les listes électorales.
Lors des dernières élections municipales, seulement près de la moitié des inscrits ont régulièrement voté. Il a essayé d'expliquer ce recul par la mauvaise qualité des programmes des formations politiques. Reprenant ses allégations lors des réactions des participants, M. TSAGUE MELI Bernard du SDF pense que le problème se trouve dans la mauvaise qualité du code électoral. Pour M. NGAPA Oscar Séraphin, il faudrait mettre des moyens logistiques et financiers à la descente sur le terrain.
Devant le parterre des participants constitués des responsables des commissions électorales des 13 arrondissements, des chefs des villages de Nkongsamba, des organisations de la société civile et des Hommes de médias il a été question la stratégie de pénétration d'Elecam. Sur ce point, le Chef d'agence KOULLE MBONGUI a fait montre d'une progression des chiffres dans les inscriptions non sans rappeler le rôle des partis politiques. Dans ces chiffres, le Mdp Parti pourrait retenir à ce jour 9349 nouveaux inscrits qui portent son fichier actualisé à 194 721 potentiels électeurs. Pour une mise au point, M. Serge BOURDON OTYA'A, le nouveau délégué régional d'Elecam à laissé entendre que la mobilisation a permis à certains partis politiques de remporter des élections municipales et législatives... Vote biométrique possible... Commission mixte responsable des résultats, pas Elecam seul. Toujours selon le Pr TITI NWEL, ce code n'est pas très mauvais et rassure sur l'ouverture du Conseil Électoral à recevoir toutes les propositions à son amélioration. Il a terminé en martelant une fois de plus que les partis politiques ont dans leur agenda quatre années pour leur propagande et la présentation de leur projet de société.
Contact Rédaction : +237 699451920 / 678894092
Partager cet article
Repost0
21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 12:28
Réunis à Douala les 19 et 20 août 2021, les Hommes de médias du Littoral et du Sud-Ouest ont renforcé leurs connaissances sur le "journalisme citoyen et droits numériques". Une activité menée par l'organisation 1MA (Un Monde Avenir) de Philippe NANGA et soutenue par des bailleurs de fonds. Plusieurs journalistes du département du Moungo sous la diligence de M. TELLAH Anatole, point focal des organisations de la société civile ont assisté à cette assise. Plusieurs modules et particulièrement celui du tracking des "fake news" ont été débattus...
Le programme du 20 août dernier, principale journée de cette formation a acté les point suivants : la présentation du projet, le module 1 sur les droits numériques par M. Alex Gustave AZEBAZE, le module 2 sur le FACT CHEKING par l'enseignant et chercheur FOTSO FONKAM, le module 3 sur LE JOURNALISME CITOYEN par Philippe NANGA de la coordination d'1MA; l'évaluation de l'atelier de formation et la remise des attestations.
Les trente participants qui ont reçu des attestations en présence du journaliste syndicaliste Nathanaël NDJOCK sont désormais outillés sur la responsabilité sociale des médias et plus encore du journaliste dans l'exercice de leurs prestations intellectuelles. Une brigade anti "fake news" est constituée en attente d'autres rencontres d'évaluation du projet. C'est pour tout dire une action citoyenne pour la liberté de la presse.
Contact rédaction : +237 699451920 - WhatsApp : +237 678894092
Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 21:17
Il s'appelait Kamegni Tchayou Axel Loïc né en 1997, 24 ans d'âge. Un jeune qui avait pourtant tout son avenir devant lui et qui perd ainsi prématurément la vie à la suite d'une altercation avec les éléments de la gendarmerie venus pour une enquête de litige foncièr dans la ville de Bana. La scène s'est déroulée samedi 16 août dernier. Une situation qui a paralysée la ville de Bafang et de Bana durant plusieurs heures.
Selon des témoignages dignes de foi, le commandant de brigade qui était accompagné de son élément, pour s'enquérir de la situation sur le site du litige, a été pris à partie par ce jeune homme à l'aide d'une machette, qui leur demandait de quitter sur son terrain.
Tout en condamnant l'usage facile de l'arme de ce gendarme qui a conduit à la mort prématurée du jeune Loïc. Ayons quand-même le courage de remarquer la montée en puissance de l'esprit criminel qui habite la majorité des jeunes d'aujourd'hui.

Observons tout simplement mais alors, avec froideur l'attitude de nos jeunes lors des bagarres dans nos quartiers par exemple. Ceux-ci n'hésitent pas à user des machettes, des couteaux, des bouteilles cassables, des lattes.

Aujourd'hui il est beaucoup trop facile pour un jeune de lever la machette sur vous, et de vous découper sans état d'âme. Ou alors de vous défigurer à l'aide d'une lame de rasoir. Cette pratique est devenue vulgaire autour de nous.
Combien de cas de cette nature a-t-on déjà comptabilisé dans nos établissements scolaires? Où des élèves se déchirent à l'aide des lames et couteaux? Combien de jeunes ont-ils déjà perdu la vie parce que froidement abattus par une machette ou un couteau dans notre environnement ?
Combien de fois a-t-on vu des groupes de jeunes armés de gourdin et machette s'affronter violemment ?
La menace est là elle est réelle et le recours à l'arme blanche est devenu une vulgarité. D'ailleurs c'est avec fierté qu'ils se font appeller les "boys" et à cette violence, ils leur attribue un nom "le massacre". Le mal est là et il est profond.
Agresser à coup de machette un commandant de brigade aurait été une victoire pour certains caïds de ce village. À telle enseigne que si mort n'avait pas suivi, ils auraient dit par exemple, qu'ils ont " massacré" le commandant.
Nous connaissons autour de nous des parents incapables de blâmer leurs enfants, par peur de représailles. Nous connaissons tous un voisin qui a été menacé où agressé à l'aide d'une machette par un jeune du quartier parce qu'il a osé lui faire une leçon de morale.
Voilà l'analyse froide qu'il faut faire sur ce cas pratique de la violence dans notre société surtout en milieu jeune. Pour le cas de Bana, au-delà des émotions, il faut prendre à bras le corps ce "cancer" qui est une gangrène qui risque de transformer notre société en NO MAN'S LAND.
En matière de lutte contre la criminalité Charles Pasqua, ancien ministre de l'intérieur de la France disait ceci et je cite, " la peur du gendarme est le début de la sagesse". À chacun d'en méditer.
Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 21:13
La journée du samedi 12 au été des plus mémorables pour les populations de la Commune de Nkongsamba 1er qui ont convergé comme un seul homme vers le cercle municipal à l'invitation du Maire de céans El Hadj Oumarou pour découvrir le nouvel instrument de gouvernance qui sera implémenté dans cette commune pour les trois prochaines années à l'occasion de la cérémonie de lancement officiel. C'est donc dans une sérénité indescriptible que les populations venues en masse des quartiers et villages ont découvert le PRODAL... le programme de développement via les associations locales.
C'est donc dans le prolongement du développement participatif initié dans cette commune et donc le groupe de portage du budget participatif en est une illustration que le PRODAL se donne d'améliorer les conditions de vies des populations qualitativement et quantitativement en les informant,les éduquant,en renforçant les capacités des populations locales et surtout en attribuant des financements aux associations et groupes constitués.En entretenant les participants sur le partenariat entre CDT et association ou sur la coopération décentralisée comme clé de succès avec les opportunités et défis des associations,les différents panélistes ont invités les différents acteurs à s'approprier de l'outil... pour Mme Tchouwa Rachel, Manager du projet, cette initiative du Maire viendra mettre un terme à la situation de précarité observé dans la commune et surtout permettre aux associations de sortir de la clandestinité et de l'anonymat.En clôturant cette cérémonie,le Maire El Hadj Oumarou s'est dit satisfait par la mobilisation,mais surtout convaincu que cette initiative fera tâche d'huile dans le département du Moungo
Paul Fouté Fotso.
Convergences Agro
 
Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 21:06
Le Président de la commission de contrôle à nkongsamba troisième qui essai ici de nous épargner des fausses visions au Point de délivrer cette section particulière et en faire de merveilleux résultats lors des prochaines opérations de renouvellements des bureaux des organes de base du RDPC et organes spécialisés à Nkongsamba 3eme. Il dit avoir rappelé le contenu de la circulaire du président national, le respect des dispositions contenues. Pour lui, le mal doit être combattu et en tout cas, des documents ont été distribués, les commissions locales ont été installées au total 3, avec une lourde mission sous son accompagnement, des cellules aux comités de base, les différents bureaux de votes vont être rendu public.
Ajouter qu'une commission spéciale a été mise en place en vue de recevoir des dossiers de candidature, également, la création d'une commission de contentieux en vue de régler les litiges et éviter ainsi les agendas cachés, il a également ajouté qu'aucun dossier ne soit exclu pour quelques raisons que ce soient, question de transparence. À Nkongsamba 3eme, les militants ont fait des efforts pour assurer des cotisations de 7oo et, les élections à la cellule vont se tenir le dimanche, 29 Août 2o21 prochain, et le mercure va grimper jusqu'aux comités de base, les sous sections et la section. Les jeunes ont demandé l’exaucement de leur vœux à savoir pour plus de rapport entre eux et qu'ils ne soient pas en conflit, absence de troubles, qu'ils soient pris comme un; âgés et plus jeunes afin de garder une belle section ojrdpc à Nkongsamba troisième
Bernard Ngolle : Un homme des saints du très haut, âprement combattu, opprimé mais en définitive, un vieux militant convaincu qui accorde le discernement pour faire une bonne lecture des évènements de nkongsamba troisième, parlant des prochaines opérations de renouvellements des bureaux des organes de base et organes spécialisés du RDPC à Nkongsamba 3eme
D'entrée de jeu, signalons que les choses se sont passées à Nkongsamba troisième comme dans la mémoire. Cela démarre comme un moteur diesel à l'esprit et aux yeux du corps de toutes les personnes impliquées, puis, arrivent les intrigues et les batailles de clan.
Serge Nana/CP
Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 21:04
Le Dr Kevin Bekolo, Chef du District de Santé de Nkongsamba a effectué le 19 août 2o21 avec ses proches collaborateurs une visite du Centre de Santé Fouenang en mutation opportune. Cette sortie entre autres avait pour objectif, d'apprécier l'aptitude et les compétences en matière de santé de cette formation sanitaire. Occasion de commenter sous la conduite du Dr Jimkwo Tchetche Arnold la disposition, l'agencement des parties du bâtiment ainsi que ses œuvres et ses services : médecine générale, radiologie, chirurgie, soins et chirurgie dentaire.
Bien après, une réunion de travail des personnels de la structure qui travaillent ensemble a eu lieu, en un intervalle de temps consacré à une série d'activités allant des connaissances à donner, des traits spécifiques à l'action mais surtout, la manière de fonctionner notamment, dans le domaine de la santé. Un point de presse pour clôturer.
Du Point de presse de la FF, les Hommes de médias ont écouté le propos liminaire du Président-fondateur M. Fouenang qui était très attendu ce du 19 août dernier au siège à Nkongsamba. C'est l'activité de clôture marquante de la visite de travail du Dr Bekolo, Chef du District de Santé de Nkongsamba sous l'encadrement du Dr Tcheunang qui totalise plus de 30 années d'expérience aux épaules comme kinésithérapeute au Cameroun. Dr Kevin Epie Bekolo, a rappelé Linus Elat  (Infirmier Major), "sollicite la collaboration scientifique entre toutes les formations sanitaires de Nkongsamba... Tout faire pour réduire les souffrances, la mortalité, accroître l'espérance de vie..." et nous allons nous employer à mettre en pratique cette invite de la hiérarchie médicale...
Lawal Mohamadou et Serge Nana

Regards croisés sur la visite du Chef du District de Santé de Nkongsamba à la fondation Fouenang

Dans l'après midi du 19 Août 2021, la fondation Fouenang de Nkongsamba a eu le privilège de recevoir dans ses installations le Chef du District de Santé de Nkongsamba. Le Dr BEKOLO Calvin accompagné d'une forte délégation de 04 personnes sont arrivés là fondation Fouenang de Nkongsamba à 13 heures et 30 minutes. Après la cérémonie protocolaire d'accueil ils ont été reçu dans le bureau du médecin chef de la fondation où un mot de bienvenue à été prononcé par le promoteur de la fondation. S'en est suivi de la présentation du programme de la visite par le chargé de la communication de la fondation.  Une visite guidée de la fondation à été effectué allant des salles d'hospitalisation à la maternité en passant par le laboratoire, le cabinet dentaire, le service de kinésithérapie et le bloc opératoire.

La visite du centre à été suivie d'une séance de travail. La dite séance de travail c'est ténu dans le bureau du médecin chef en présence des hommes des médias et de tout le personnel de la fondation Fouenang de Nkongsamba. Compte rendu de la séance de travail entre le chef du district de santé de Nkongsamba et le personnel de la fondation Fouenang de Nkongsamba.

Après avoir remercié le fondateur de la fondation Fouenang de Nkongsamba, le Docteur BEKOLO à salué la qualité des installations de la fondation et à appelé le personnel à garder la propriété observé ce jour.  Le chef du district à donner l'occasion à toutes les personnes présentes de se présenter.  Était donc présent ce jour : Fouenang (promoteur de la fondation),  Dr Jimkwo Arnold (médecin chef), Chu Odette (Dentiste), Mr Tcheunang  (kinésithérapeute),  Hawo Emmanuel (laborantin), Nawo Betila (infirmière), Linus Elat  (Infirmier Major),  Ngatchou Elvire (infirmière), Kiven Loretger (infirmière),  Neme Fridoline (infirmière).

Après la séance de présentation le Dr BEKOLO Kevin Epie à donner à rappelé que la pandémie de Covid-19 est toujours en cours et qu'une troisième Vague de contamination frape actuellement le Cameroun.  Il a invité le personnel soignant de la fondation à se faire vacciner et il a rappelé la stratégie Gouvernementale pour la lutte et à insisté à ce que les mesures suivantes soit prise dans les plus brefs délais au sein de la fondation.

1- Station de lavage des mains

2- Élaboration d'un circuit pour la circulation des malades au sein de la fondation, avec une entrée différente de la sortie.

3- le personnel Soignant doit se faire dépister toutes les deux semaines et les cas Positif isolé.

4- Une définition de cas Positif doit être fait et afficher dans les salles de consultation.

 Après cet échange sur la situation sanitaire de notre pays et des mesures qui doivent être prises au sein de la fondation, il a également invités le médecin chef à préparer son équipe  à pourvoir faire des soins de premier secours en cas d'accident de la circulation sur la Nationale N°5 où est situé la fondation.  Il à entre autres demandé à ce que :

- une unité de vaccination et de prise en charge des personnes vivant avec le VIH SIDA soient  installée au sein de la fondation pour une prise en charge globale des malades.

-  le médecin chef prenne part de manière régulière aux réunions de coordination du district de santé de Nkongsamba.

- le renseignement sur les activités de la clinique soit fait de manière hebdomadaire.

- la visibilité du centre doit être accentuée.

- une grille de tarification doit être visible au sein de la fondation et particulièrement devant la pharmacie et la caisse.

Pour finir le Dr BEKOLO à promis d'inscrire la fondation au programme de financement basé sur les performances dès le mois d'octobre 2021. Autour de 15 heures et 30 minutes, le Chef du District de Santé de Nkongsamba et sa délégation ont quitté la fondation Fouenang de Nkongsamba après une séance de photos de famille.  La forte délégation accompagnant le Chef de District de Santé de Nkongsamba était composée de : Mme SOPPI EBOULE Christelle, M. DOUANLA Benoit, M. MONI NDINGUE, Mme EBOUELLE EBOUELLE Michelle.

Lawal Mohamadou et Sylvain Timamo

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 678894092

Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 20:57
UN MORT ET UN BLESSÉ À Nkongsamba
Pour une raison indéterminée, un chauffeur gros porteur seul en cause a perdu le contrôle de son véhicule sur la route nationale numéro cinq, près du carrefour Féré. L'accident a eu lieu ce jeudi 19 Août 2o21, vers 17 heures 3o minutes
En effet, le camionneur en provenance de la région de l'ouest, dans sa course folle sur la descente a fauché une personne transportée à bord d'une moto, et qui s'apprêtait à descendre au point d'arrêt, correspondant à son lieu de service. L'événement est survenu et aussitôt, les mototaximens ayant vécu la scène se sont immédiatement jetés pour une course folle, le rallye s'est poursuivi jusqu'au point de contrôle de la gendarmerie basé à Ngwa, une localité de la commune de nkongsamba troisième installée sur la porte de sortie allant à Douala
Par surprise, le chauffeur camionneur a été pris au passage, intercepté alors qu'il essayait de rejoindre de toutes ses forces la capitale économique. Il a été conduit à la brigade de Baressoumtou où, une enquête a été aussitôt ouverte à cet effet
Le mototaximen quant à lui est entré en hospitalisation après avoir reçu de graves blessures. Le corps du défunt, un certain Foyet Gabriel 60 ans, fermier de son état et habitant le quartier 1, a été placé à la morgue de l'hôpital régional de nkongsamba
Serge Nana/CP
Partager cet article
Repost0
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 11:34

Le week-end dernier, le Centre de formation des mannequins de Nkongsamba, organisation ayant pour promotrice la Princesse Edimo Martine Florence a décerné ce 31 juillet 2021 entre 14 et 16 heures ses attestations de formation. Elles sont marquées du sceau de la première édition du NSAMFE. C'est sur l'estrade en ciel ouvert de Nkongsamba Fm que le Roi Mouankum Ndedi Eyango, invité de marque a présidé cette cérémonie. Le discours de la star en son style est un exemple en faveur de cette jeunesse, une archive historique qui débouche les embûches de la peur et formate le subconscient à l'impératif de rigueur et de professionnalisme. "Je vous invite, quelque soit la densité ou la qualité de votre public, à toujours donner le meilleur de vous-même. Agissez comme si c'était votre dernière prestation ", a-t-il conclu. L'espoir est permis....

Que d'émotions exprimées par ces mannequins posant avec la star internationale Ndedi Eyango? Ils n'ont pas eu tord de prédire que c'est l'événement le plus important de la ville de Nkongsamba au courant de ce mois de juillet 2021 et qui s'inscrit dans les annales de l'histoire.

A la suite de de l’incompréhension...

Mannequinat à Nkongsamba : Certains n'ont rien compris à la symbolique de la démarche du Montagnard NDEDI EYANGO, accompagné de la détermination de la Princesse EDIMO Florence Martine alors Présidente de l'Association des Natifs et amis de Nkongsamba. Alors que certaines autorités municipales pour ne pas dire culturelles ou perçant l'abcès des services en charge du développement local sont concentrées au centre ville, certains choisissent de faire des actions en faveur des laissés-pour-compte. Ils sont aujourd'hui nombreux à Nkongsamba dans les bas-fonds, dans des familles pauvres qui ont perdu tout espoir et se posent des questions au petit matin sur l'hypothétique ration alimentaire. Comment multiplier des activités qui permettront la mobilité humaine et la possibilité de gagner sa vie de part son talent et la volonté de sortir du misérabilisme ?

C'est en cela que nous pensons qu'il faudrait se déplacer des milieux huppés, luxueux pour descendre dans les quartiers et zones stratégiques de Nkongsamba pour donner de l'espoir. Les organisateurs de cette cérémonie de remise des attestations ne s'attendaient pas à avoir la présence de ce géant du monde musical qui en toute humilité s'est plié aux triptyques des organisateurs. Ces derniers, "tous très jeunes et majoritaires élèves sans revenus ont travaillé durement depuis plus de huit mois pour atteindre ce résultat", nous confie Mohamadou Lawal, modérateur. La promotrice EDIMO Martine Florence reste la caution morale qui décidera plus tard la star à venir juger par lui-même de la profondeur de ce centre qui naît. Signalons en passant que Le Prince NDEDI EYANGO est également impliqué pour ne pas dire activateur d'une formation des détenus de la prison principale de Nkongsamba dans l'optique de leur réinsertion sociale... Avant de quitter Mballa2, pour ceux qui peuvent comprendre, le Roi Mouankum a mis la main dans la poche pour diffuser la joie dans le cœur des jeunes, sans oublier les vieux. Dr Kana Mathias, plus ancien des pharmaciens de Nkongsamba en sait quelque chose sur ce qu'un spasme d'adrénaline peut apporter dans le corps... nous y reviendrons certainement sur l'humanisme et l'humanitaire dans la philosophie de l'artiste PRINCE NDEDI EYANGO.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Patricia Kamy, AS Natifs Amis Nkongsamba et 14 autres personnes
7 commentaires
 
J’aime
 
 
 
Commenter
 
 
Partager
 
 
Partager cet article
Repost0
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 11:13
En présence du Maire Nzoki Epoh Frédéric, des membres du Conseil des Sages et du Bureau Exécutif de l'ARM se sont rencontrés le vendredi 30 juillet 2021 à Nkongsamba à la résidence de fonction du magistrat municipal entre 17 et 21 heures. Plusieurs heures d'échanges qui auraient abouti à une possible révision des statuts si des incompréhensions de dernières minutes n'étaient venues refroidir la démarche.
Étaient présents à cette rencontre :
1-Mr Emmanuel Nounjio (Pdt du Conseil des sages)
2-Mr Nseke Jean Adolphe (Président ARM)
3-Dr Tankoua Jean (1er Vice-pdt ARM)
4-Mr Moustapha (4e V-pdt ARM)
5-Mme Annick Ekwabi (Trésorière)
6-Mr Fofie Joseph (Conseiller au Conseil des sages)
7-Mme Edimo Florence Martine ( Marketing et Communication)
8-Mr Ngomba (SG ARM)
9-Channel Landry (Marketing et Communicateur ARM)
10-Le maire de la ville de Nkongsamba.
Pour Mr Fofié Joseph, il s'agit d'une réunion informelle qui devait réunir autour d'une table le "Président intérimaire" Tankoua Jean, le Président du conseil des sages Nounjio Emmanuel et le Président Nseke Adolphe autour du Maire de la ville de Nkongsamba appelé comme médiateur de sortie de crise. Toujours selon lui, aucune résolution n'est prise et une assemblée générale sera convoquée à une date ultérieure. Il a terminé en nous informant qu'une 'séance de travail des membres du bureau intérimaire est envisagée le 31 juillet pour élaborer une stratégie d’ensemble". De source bien introduite, cette n-ième rencontre a bel et bien eu lieu, a huit clos et aucune information n'est connue du grand public malgré la promesse d'un communiqué de presse par les membres de ce bureau intérimaire qui a suspendu le Président Nseke Jean Adolphe et le SG le 26 juin dernier pour une durée indéterminée. Ces derniers ont toujours condamné le caractère antistatutaire de la démarche.
Pourquoi tant de bataille au sein l’administration de cette équipe mythique de football créée depuis 1932 au Cameroun?
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens